20e année - N°805 - 25 juillet 2022

Balicco

Vins

Le vin sobre à Marseille. Cuvée limitée

Image

La désormais célèbre cuvée de « rosé 4 P », proposée par les inénarrables Phanette (Château de Beaupré), Pierre (Domaine de la Réaltière), Pierre-François (Domaine des Béates), et Peter (Château Révelette), a été présentée officiellement au « Vin sobre », cave et bistrot à vin à Marseille.

AREV. Renfort des relations avec le Parlement européen

Image Réunis le 19 juin 2009 en session plénière à Evora (Alentejo -  Portugal), les représentants politiques et professionnels de l’assemblée des régions européennes viticoles (AREV) ont rappelé leur attachement à une viticulture inscrite dans leurs territoires, respectueuse de leur identité et de leur histoire, et qui soit résolument tournée vers des productions de qualité.

Le Mas des Candeliers à Lorgues. L’esprit vigneron

Image Une ancienne ferme, située au milieu des vignes de Château Roubine, vient d’être transformée en lieu de séjour et de détente, mais également en scène de réception pour des cours de cuisine provençale.
 
OUVERTURE. Valérie Riboud-Rousselle a invité dernièrement des professionnels du tourisme pour découvrir ce nouveau gîte de charme. Ce mas, totalement rénové, dispose de quatre chambres à coucher, joliment décorées, réparties dans une maison d’hôte à deux étages et dans deux studios, baptisées du nom de cépages présents sur le domaine, « tibouren », « syrah », « mourvèdre », « clairette », d’une salle à manger, d’une très belle cuisine, de vastes terrasses et d’une petite piscine.
C’est Véronique Sibille, une cuisinière de Salernes, qui dispense des cours de cuisine provençale, le mardi avec visite du marché de Lorgues et le samedi (au mois d’août) avec visite du marché de producteurs de Draguignan. Les recettes abordées sont d’une grande simplicité et font référence au terroir méditerranéen, ratatouille, soupe au pistou, petits farcis, aïoli… Des parcours pédestres dans les vignes, des visites des chais et des dégustations des vins de Château Roubine, cru classé Côtes de Provence, sont également au programme de ces animations estivales. 

Le Mas des Candeliers
Château Roubine
RD 562 – 83510 Lorgues
Tarifs au (0)4 94 85 94 94. Le mas peut être loué entièrement pour accueillir une cinquantaine de personnes.

http://www.chateauroubine.com
riboud@chateauroubin.com

En ouverture : Valérie Riboud-Rousselle, en compagnie de François Dalleau et Eddy Bonjean « Dalleau traiteur » et Véronique Sibille, qui ont réalisé le cocktail déjeunatoire

le_mas_des_candeliers_cours.jpgVéronique Sibille (à droite)
avec ses élèves,
lors du cours de cuisine
sur la pissaladière
















le_mas_des_candeliers_maison_hote.jpgL’entrée de la maison d’hôte
et des chambres
« tibouren » et « syrah »


(photos Gérard Bernar)   

Le vin de la semaine. Domaine La Baume cuvée Elisabeth blanc 2007

Image CÉPAGES. Viognier 100 %
TERROIR. Sols argileux, sableux et limoneux, en plateau ou en coteau.
VINIFICATION. Vendanges de nuit, vinification en cuves inox, élevage 4 à 5 mois en fûts.
DÉGUSTATION. Séduisante dans sa robe jaune pâle et brillante, cette cuvée révèle un nez intense de fleurs, d’agrumes, de chèvrefeuille, de chair de pêches jaunes mûres, arômes soulignés par une note exotique d’épices. En bouche, on retrouve une grande fraîcheur, une complexité certaine, une véritable puissance aromatique, un parfait équilibre et une belle longueur.
ACCORDS. Tartare de saumon, Saint Jacques juste poêlées, écrevisses, poissons grillés, homard, viandes blanches et volailles.
Cavistes 6,50€

Domaine de la Baume
Route de Pézenas
34290 Servian
Tél. (0)4 67 39 29 49


(photo X)

Vins de Bandol. Accueil de sommeliers languedociens

Image Lundi 15 juin, les vignerons de l'appellation Bandol ont accueilli une délégation de l'association  des sommeliers Languedoc-Roussillon et vallée du Rhône Sud pour une dégustation à la Maison des vins de Bandol du Castellet.

DÉCOUVERTE. Avec leur président Michel Hermet, une vingtaine de sommeliers ont ainsi pu découvrir le millésime 2008 pour les blancs et rosés de l'appellation et déguster une sélection de millésimes plus anciens du célèbre rouge de Bandol.
Une belle journée dans le vignoble !

En ouverture : Michel Hermet, président de l'association des sommeliers Languedoc-Roussillon et vallée du Rhône Sud et Gisèle Marguin, présidente de l'association des sommeliers Marseille Alpes Provence, entourés de la délégation de sommeliers et des vignerons de Bandol. (photo X)

Domaine de Trians à Néoules. Tout bio pour une journée au naturel

Image Agriculteurs, producteurs et artisans de l’agriculture biologique se sont retrouvés, à l’initiative de Jean-Louis Masurel, pour un marché de produits bio.

MODE DE VIE. Légumes, vins, miel, pain et autres produits issus de la culture biologique étaient proposés aux visiteurs. Une ambiance chaleureuse et très décontractée a régné, même pour les personnalités venues nombreuses soutenir cette initiative (le sénateur Trucy, la députée Josette Pons, le président de la chambre d’Agriculture, Alain Baccino, le président du syndicat des coteaux varois en Provence, Daniel Di Placido, le président de la Provence verte et pionnier en la matière, Michaël Latz, Monsieur le maire de Néoules, tous autour du président d’AgribioVar, Denis Carel).
Chacun, très conscient de l’importance de ce mode de vie et du travail de sensibilisation à faire pour transmettre ce message, souhaite que cette journée champêtre se pérennise et suscite bien d’autres d’initiatives de ce type. M.A

AgribioVar
11, rue Pierre Clément 83300 Draguignan
Tél. (0)4 94 50 54 74

http://www.bio-provence.org
agribio83@yahoo.fr
Domaine de Trians
Chemin des Rudelles 83470 Néoules
Tél. (0)4 94 04 08 22

http://www.trians.com
trians@wanadoo.fr

En ouverture : les personnalités présentes autour de leur hôte Jean-Louis Masurel (photo Magali Aimé)

La Mirande à Avignon. Un livre de cave féminin

Image David Ripetti, chef sommelier de « La Mirande », hôtel 4 étoiles et restaurant gastronomique installé dans un très bel hôtel particulier du XVIIe siècle au pied du Palais des Papes, vient de créer la première carte des vins référençant exclusivement des productions de l’association « Femmes vignes Rhône ».

HONNEUR. Ce livre de cave est principalement dédié aux tables du déjeuner, à la table d'hôte, aux brunchs et aux formules snack. C'est la première fois que les « Femmes vignes Rhône » sont ainsi à l’honneur sur une carte des vins qui leur est entièrement ouverte. Elle se présente en format A4 avec, en couverture, le logo « FVR ». Suit une page d'introduction avec présentation de l'association, puis une page dédiée à chaque « femme vigne Rhône » choisie -elles sont 18 au total -, avec sa photo, les coordonnées complètes du domaine et les vins référencés (3 à 4 vins référencés).

La Mirande
4, place de la Mirande 84000 Avignon
Tél. (0)4 90 14 20 20

http://www.lamirande-avignon.com
mirande@la-mirande.fr
http://www.femmesvignesrhone.com

En ouverture : le chef sommelier de « La Mirande » David Ripetti avec Anne Hughes, du domaine de La Royère à Oppède dans le Vaucluse et présidente de « Femmes vignes Rhône » (photo X)

Concours du meilleur sommelier du monde. Le trophée est prêt !

Image Moët & Chandon signe avec panache cette 13e édition pour célébrer l’union sacrée établie depuis longtemps avec la sommellerie internationale.

SYMBOLE. Pour le vainqueur au Chili, pays ambassadeur des vins du nouveau monde, le trophée somptueux est déjà prêt. Le «  Moët silver mathusalem », un symbole universel de gloire, défie le temps et les frontières. Ce concours, hors normes, a lieu tous les trois ans dans l’un des 41 pays membres. De surcroît, cette année, l’ASI (association de sommellerie internationale) fête ses 40 ans !

En ouverture : le trophée «  Moët silver mathusalem » (photo X)

Wine Poker. Un jeu de cartes unique et original

Image Le « Wine Poker® » de Raisin d'Être est le 1er jeu de poker sur la dégustation du vin.

JEU. Simple et convivial, il a pour objectif de réunir des amis autour de belles bouteilles de vin, et de faire de ce moment de partage un moment ludique.

À découvrir sur http://www.winepoker.net

(photo X)

Vin rosé. On-a-ga-gné !

Image La commission européenne, par l’intermédiaire de sa commissaire à l’Agriculture, Mme Mariann Fischer Boel, a annoncé dans un communiqué officiel qu’elle renonçait à faire adopter par l’Union Européenne l’autorisation de fabriquer du vin rosé en coupant du vin blanc avec du vin rouge.

POSITION. « Il n’y aura pas de changement dans les règles de production du vin rosé » a indiqué Bruxelles en affirmant avoir écouté les préoccupations des producteurs de ces vins, français et d’autres pays de la CE.
Les organisations de la filière « vins de Provence » prennent acte du changement de position de la commission européenne, en rappelant que le rosé est élaboré par macération de raisins et non par mélange de vins.
Le Conseil des vins de Provence tient à saluer la clairvoyance de la commission et remercie tous ceux qui ont apporté leur appui à cette issue favorable. CIVP

(photo Gérard Bernar)

Vins de Bandol. Secrets et révélation

Image Ces vins d’exception, pour cette journée du 10 juin, se sont offert un écrin architectural d’exception, la « Station Alexandre » à Marseille construite par Gustave Eiffel dans les années 50 et réhabilitée dans le respect de cette architecture étonnante.

COMMUNICATION.
Dans cette gare de triage d’une ancienne huilerie, les producteurs de Bandol ont offert leurs vins à la dégustation. Nouveaux et anciens millésimes étaient au rendez-vous des professionnels. Une grande journée pour l’association des vins de Bandol puisque la nouvelle dynamique de communication a été dévoilée. En quelques points importants, François, responsable à l’agence EuroRSCG Marseille, en a donné les contours :
une nouvelle image basée sur le concept « secrets et révélation » ;
un visuel qui évolue pour aller vers plus de modernité, en s’appuyant sur les codes du luxe ;
l’accent sur le rouge, couleur phare de l’appellation ;
un nouveau rendez-vous annuel qui répond à la fête hivernale devenue incontournable et ouverte au grand public, aux professionnels et à la presse et qui restera le grand rassemblement festif au cours duquel les gens aiment à venir à la découverte des vins de Bandol ;
un autre rendez-vous à la fin du printemps,  où les viticulteurs viennent à la rencontre des professionnels et de la presse, afin qu’ils découvrent les secrets de l’appellation, partagent leur passion et développent les échanges commerciaux ;
un site revisité, modernisé pour une meilleure circulation de l’information (la mise en ligne est prévue pour mi-juillet) ;
la mise en œuvre pour la saison estivale, du 6 juillet au 29 août, d’ateliers de dégustation de deux heures pour les vacanciers, touristes et autochtones, des sessions animées par  « Tout Rouge ».
Les vins de Bandol vont avoir beaucoup de secrets à partager. (M.A)

En ouverture : Michel Bronzo, le président, bien entouré à côté du nouveau visuel (photo Magali Aimé)

AOC Côtes de Provence Sainte Victoire. Présentation du millésime 2008

Image Le Palais du Pharo à Marseille, en cette belle soirée avait « du palais ». Les vignerons de Sainte Victoire étaient tous présents pour une soirée festive, glamour et savoureuse.

VIGNERONS. Olivier Sumeire, président, était entouré non seulement de ses amis vignerons, mais aussi des élus marseillais qui sont des partenaires fidèles. Conscient de l’importance de la viticulture provençale, chacun a pris la parole pour assurer les vignerons de leur soutien. Olivier Sumeire, qui a fait un bref historique de la naissance de l’appellation Sainte Victoire, se réjouit de l’unité qui règne entre les viticulteurs, de l’esprit d’équipe et de la qualité toujours croissante des produits élaborés avec la passion que l’on connaît.
Les 25 vignerons répartis sur 7 communes jouissent d’un terroir exceptionnel, d’un nom évocateur et d’une dynamique incontestable. Patrick Menucci, maire du 7e arrondissement, a rappelé que Marseille étant la « capitale des vins de Sainte Victoire », leur rôle était important pour « Marseille capitale européenne 2013 ». Quant à François Millo, directeur du Conseil interprofessionnel des vins de Provence, il a évoqué la dernière victoire que les vignerons français viennent de gagner face à la commission de Bruxelles qui renonce a légaliser le coupage du vin rosé et a remercié tous le monde de la viticulture qui s’est battu pour gagné cette bataille. La fête pouvait commencer. Les nombreux invités se sont empressés de déguster le millésime. René Bergès croisait Gisèle Marguin, la présidente des sommeliers de Marseille Provence, Josette Pons, députée du Var, était venue en voisine, Monsieur Valette, représentait Jean-Claude Gaudin… et bien sûr le « tout » Marseille avait répondu présent. Roland Paix a régalé tout ce petit monde comme à l’accoutumée, le tout animé par la musique de « Parties fines ». Une belle soirée qui se termina tard dans la joie et la bonne humeur et l’amitié. M.A.

En ouvrture : le président Olivier Sumeire

sainte_victoire_millesime.jpg(Photos Magali Aimé)

Le vin de la semaine. Château Jean-Pierre Gaussen rouge 1999

Image Appellation Bandol contrôlée
CÉPAGES. Mourvèdre 99 %, grenache 1 %
TERROIR. Sol argilo-calcaire, argile profonde.
VINIFICATION - ÉLEVAGE. Égrappage total, longue cuvaison, remontages quotidiens, élevage dans une cave semi enterrée dans la roche, 20 mois en foudre de chêne.
DÉGUSTATION. Robe grenat dense. Nez intense, expressif et concentré. La bouche ample devient suave. Les tannins soyeux procurent un bel équilibre. Conservation 10 à 15 ans. Carafer et déguster entre 16 et 18° C.
ACCORDS. Tranche de thon grillée, côte de bœuf aux herbes, daube de sanglier

Château Jean-Pierre Gaussen
1585, chemin de l'Argile 83740 La Cadière d'Azur
Tél. (0)4 94 98 75 54


Œnovéthique. Une étiquette qui vous parle…

Image Un couple de vignerons jurassiens Emeric et Elise vient de mettre eu point une étiquette qui vous confie ses secrets sur le vin, le vigneron, le terroir, les curiosités touristiques… Et pourquoi pas un événement festif !

INNOVATION. Il s’agit d’une étiquette magnétique renfermant un livret de plusieurs pages, déposée sous la marque « Œnovéthique » et dans lequel le producteur peut s'exprimer librement. La bouteille peut même être personnalisée, le consommateur laissant sa griffe sur la page « Livre d'or », comme souvenir à l'occasion de multiples événements.
Œnovéthique
Tél. (0)3 84 87 33 08

emeric-elise@orange.fr

(photo X)

Les vins de Graves, un terroir d’élégance

Image Berceau historique des vins de Bordeaux, la région des Graves est souvent considérée comme le fournisseur des meilleurs vins blancs du vignoble.

TERROIR. En 1300, son archevêque, futur Pape Clément V, se créa un vignoble personnel à Pessac, or la réputation de fin gourmet des ecclésiastiques est de notoriété !
Seuls vins à porter le nom de leur sol, et pour cause, le terroir ici est une combinaison exceptionnelle d’éléments favorables. Les Graves reposent sur un sol d’argile, de sable, d’alios, de calcaire et de faluns, d’une épaisseur de 20 cm à 3 m. Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave redistribue la chaleur sur les grappes. Les paysages mamelonnés offrent une excellente exposition, les pentes un drainage naturel et la forêt des landes une protection.
Trois appellations AOC : 2 régionales, Graves et Graves supérieurs, 1 communale, offrant des blancs secs, uniques, aptes à vieillir, aux arômes floraux et fruités, plus ou moins ronds selon les proportions attribuées aux  3 cépages sauvignon, sémillon et muscadelle.
Le sauvignon apporte fraîcheur et fruitée, vivacité, élégance et finesse, le sémillon donne des vins charnus, il apporte du gras, des notes de cire, de miel et de fruits confits au vieillissement, la muscadelle les notes fruitées et florales. Les blancs non boisés sont plus frais et plus fruités.

DERNIERS MILLESIMES. En 2007, l’extraordinaire arrière-saison qui a succédé à un été pluvieux a permis de faire progresser lentement la maturité, donnant des vins riches et vifs à la fois, éclatants de fruits et déjà  propres à la consommation. En 2008, grêle et gel ont entraîné une faible cueillette, toutefois, un mois de septembre frais et ensoleillé a favorisé l’élaboration de vins offrant une belle fraîcheur aromatique aux notes d’agrumes et un bel équilibre sucre - acide.
La maison des vins de Graves, située à Podensac, une demeure centenaire au cœur même du vignoble, dotée d’un accueil enfants avec matériel de dessin, mais surtout jeux d’arômes et jus de raisin, permet de s’y rendre en famille. C’est le lieu idéal pour choisir vos vins sur place et ainsi comparer produits et prix.

graves_ecran_bienvenue.jpgŒNOTOURISME. Des barrières de Bordeaux aux premiers sables des Landes, le paysage des Graves présente de multiples visages, le vignoble, mais aussi des châteaux classés « Monuments historiques » ou inscrits à l’Inventaire, sans oublier le petit patrimoine. 4 itinéraires à thème vous sont proposés, « Vin et fleuve », « Vin et patrimoine », « Vin et terroir » et visite libre dans le cadre « Destination vignoble : route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes ». Ils sont téléchargeables gratuitement sur le GPS TOM TOM et, pour ceux qui ne sont pas équipés, il est possible d’en louer un pour 10€ le 1er jour et 5 les suivants.
Fin octobre, un week-end portes ouvertes permettra de découvrir le plus ancien vignoble de Bordeaux et de participer aux nombreuses animations, concerts, dégustations, promenades traditionnelles et originales, expositions… Le programme pourra être consulté fin septembre sur http://www.vins-graves.com .
Ce sont mille raisons de déguster ce vin d’exception et de s’exclamer comme Montesquieu, philosophe - vigneron du Château de La Brède : « L’air, les raisins, les vins des bords de Garonne, sont d’excellentes antidotes contre la mélancolie » ! M. C.-G.



En ouverture : La maison des vins de Graves (photo G. Tessier)


Le vin de la semaine. Château de Saint-Lager rouge 2008

Image Appellation Brouilly contrôlée
CÉPAGES. Gamay noir à jus blanc 100 %
TERROIR. Sol limono-sableux de piedmont, face est du mont Brouilly.
VINIFICATION - ÉLEVAGE. Récolte manuelle, encuvage en grappes entières, régulation de la température, macération de 8 jours. Conservation en foudre de bois. 2 soutirages. Filtration sur terre.
DÉGUSTATION. Robe rubis profond, teintée de grenat. Nez de fruits rouges, prune, framboise et fraise très mûre. Bouche élégante et souple sur les fruits rouges. Conservation 2 à 5 ans. Service 15°C ou légèrement chambré.
ACCORDS. Poularde de Bresse à la crème , pigeonneau rôti aux morilles, fromages de chèvre du Charollais, camembert fermier au lait cru, cervelle de canut…
6,90€, départ cave

Château de Pizay
69220 Saint-Jean-d’Ardières
Tél. (0)4 74 66 26 10


(photo Gérard Bernar)

«  76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 »