20e année - N°805 - 25 juillet 2022

Balicco

Vins

Le vin de la semaine. Rully 2007 Joseph Drouhin

Image Appellation Rully contrôlée
CÉPAGES. Chardonnay 100 %
TERROIR. Strates calcaires de l'ère secondaire qui prolongent celles de Mercurey.
VINIFICATION. Pressurage très lent, pour respecter le fruit. Les jus de dernière presse ne sont pas retenus. Les blancs passent en fûts directement après débourbage. Élevage 6 à 8 mois en fûts dont 20% de fût neuf.
DÉGUSTATION. La couleur est d'un bel or blanc, on est séduit par sa pureté et sa brillance. Les arômes frais et fruités ont des nuances de genêt et d'amande, avec une fine note d'agrume confit. En bouche, une fraîcheur élégante. La finale est longue et gourmande. Servir à 12° C. Se boit jeune (1 à 3 ans).
ACCORDS. Amuse-bouches d'un apéritif élégant, poissons et coquillages, fromages de chèvre.
12,80€, départ cave

Maison Joseph Drouhin
7 rue d'Enfer
21200 Beaune
Tel (0)3 80 24 68 88

maisondrouhin@drouhin.com  
http://www.drouhin.com

Concours des vins de Provence à Saint-Tropez. 65 vins médaillés

Image La dégustation finale de l’édition 2009 s’est tenue jeudi 28 mai 2009 de 10h à 12h30 dans la salle Jean Despas à Saint-Tropez.

PALMARÈS. Le jury composé de 45 professionnels (œnologues, sommeliers, commerce, techniciens-producteurs et journalistes) ont dégusté, à l’aveugle pour une complète fiabilité, les 273 échantillons présélectionnés dans les 3 couleurs (sur les 449 échantillons au total qui avaient été présentés initialement).
À l’occasion de cette finale, et en plus des dégustateurs régionaux, le CIVP a accueilli des dégustateurs internationaux (Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Angleterre et Australie) ainsi que le lauréat du concours des meilleurs sommeliers au Japon 2008, Hiroshi Sadakane, en service à l’hôtel New Otani à Osaka.
L’édition 2009 a ainsi permis de distinguer 65 vins des appellations Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et Coteaux varois en Provence. Les entreprises lauréates pourront apposer les médailles sur leurs bouteilles primées.
La proclamation des résultats s’est déroulée en présence des membres des différents jurys, de sommeliers, d’œnologues, d’élus de la filière viticole provençale et des représentants de la mairie de Saint-Tropez, du Conseil général du Var, du Conseil régional PACA et de Groupama Alpes Méditerranée, partenaires du concours. Les producteurs ayant présenté les vins présélectionnés au concours ont également été conviés.
vins_de_provence_concours2.jpg












Le palmarès 2009 est à consulter sur http://www.vinsdeprovence.com

(photos CIVP)

Cave les coteaux de Visan. Journée du vin au féminin

Image Depuis 7 ans, Isabelle Forêt préside le jury de la cuvée « Femmes ».

DÉGUSTATION. 10 vins dégustés à l’aveugle par un jury féminin, et un jury masculin. Évidemment c’est le classement du jury féminin qui déterminera la cuvée « Femmes » 2008 qui sera en vente l’année prochaine. Sous l’œil vigilant d’Isabelle Forêt, Brigitte Leloup et Maryse Allarousse, professionnelles de la dégustation, une quinzaine de femmes dont trois « candides » ont dégusté les 10 cuvées proposées. Christiane Thésopoulos, chargée de communication, a conjugué cette journée avec une exposition de peinture signée Anne Goyer. Des portraits « au bâton » qui dégagent une force, une pureté et une belle émotion. L’exposition est là jusqu’au 31 mai. Pour que la journée soit riche en événements deux conférences dans l’après-midi, l’une sur le thème « vin et santé » par Isabelle Forêt, l’autre par Martine Coutier sur « les mots du vin ». Une journée sous le signe du soleil, de la culture et du partage. (M.A.)
Cave les coteaux de Visan
BP 22 - 84820 Visan
Tél. (0)4 90 28 50 80

cave@coteaux-de-visan.fr
http://www.coteaux-de-visan.fr

En ouverture : Brigitte Leloup, Maryse Allarousse, Isabelle Forêt, Martine Coutier. En arrière plan, les tableaux d’Anne Goyer. (photo Magali Aimé)

Commandrie de Peyrassol à Flassans-sur-Issole. Une journée agreste

Image Connu pour ses vins, le domaine ouvre ses portes à tous les amoureux de l’art de vivre à la provençale, d’art et de cuisine.

ART ET GASTRONOMIE. Tout au long de l’année, les curieux et amateurs d’art peuvent se promener le long d’un chemin balisé et se laisser surprendre par les oeuvres monumentales, 22 œuvres, d’art contemporain, signées par des artistes de renom, Armand, César, Venet… au travers des vignes, des oliviers et des chênes.
Le restaurant, désormais ouvert le lundi et le jeudi soir pour dîner, vous reçoit pour des déjeuners ensoleillés sur la magnifique terrasse ou sur la place du village, à l’ombre des mûriers. Le chef André Besnard propose une carte simple et gourmande de mets provençaux authentiques. On y déguste par exemple une grande salade niçoise (15€), ou un plat chaud –différend chaque semaine- petits farcis, pieds et paquets, pot-au-feu d’été, aïoli…, accompagnés des vins de la Commanderie de Peyrassol.
Sur la place du village, la boutique accueille les visiteurs à la recherche de douceurs de Provence : vins, huile d’olive du domaine… Les amateurs d’antiquités chinent à la boutique « Chez Lili » au milieu d’objets anciens de la vigne et du vin. Pour terminer la visite en douceur, le bar « Chez Ban Ban » permet la dégustation des crus, comme le Clos Peyrassol, nouvelle cuvée en édition limitée, à découvrir dans les trois couleurs.
domaine_de_peyrassol_boutique.jpgCommanderie de Peyrassol
D N7
83340 Flassans-sur-Issole
Tél. (0)4 94 69 71 02
Ouvert 7 jours sur 7
de 9h à 19h
et le dimanche
de 10h à 19h


http://www.peyrassol.com

(photos X)

Laurent-Perrier. Atelier autour de la cuvée « Ultra brut »

Image Treize ans après le lancement du premier « atelier Ultra brut » au restaurant « les Crayères » à Reims, Alain Llorca a orchestré un nouvel exercice de style pour trouver de nouveaux accords avec ce champagne nu.




HISTOIRE.
Laurent-Perrier était déjà connu au XIXe siècle pour son « grand vin sans sucre ». Lancé par la veuve Mathilde-Emilie Perrier en 1889 (année de naissance de la Tour Eiffel !) le « Laurent-Perrier’s sans sucre » connut son plus important succès en Angleterre. On le retrouve à Paris, à la fin de la première guerre mondiale, sur la carte de certains restaurants. Puis ce style de champagne sans fard fut, peu à peu, oublié.
laurent_perrier_sans_sucre.jpgLe champagne sans dosage de la maison de Tours-sur-Marne fut l’un des tout premiers à faire sa réapparition au début des années 1980. C’est ainsi qu’au printemps, Laurent-Perrier présente sa cuvée Ultra brut (marque déposée), « le fruit d’une longue et patiente recherche d’un champagne sans sucre au goût des exigences modernes les plus raffinées. Il aura fallu plusieurs générations pour que les chefs de caves de la maison Laurent-Perrier puissent à nouveau s’appliquer à ce chef d’oeuvre de leur art, un champagne nu, n’ayant que sa vérité pour faire apprécier la finesse de son assemblage. » (Bernard de Nonancourt, avril 1981).
C’est au cours d’un déjeuner, organisé le 21 avril 1981, chez Lasserre à Paris, que l’Ultra brut est présenté. 15 ans plus tard, la maison Laurent-Perrier lance, le 10 avril 1996 au restaurant Les Crayères à Reims, son premier « atelier Ultra brut », intitulé « exercice de style autour de l’Ultra brut Laurent-Perrier ».
DÉGUSTATION. Le 20 mai 2009, c’est au tour d’Alain Llorca, au restaurant « La Passagère » à Juan-les-Pins, d’interpréter ce vin autour d’un menu dégustation, d’imaginer des accords basés sur la fraîcheur, des amuse-bouche à l’apéritif, jusqu’au dessert. Les plats, « pizza cube », « langoustines de Loctudy rôtie, fin velouté de moules au curry, kiwi et fruits de la passion », « volaille de Bresse cuite au gros sel, morilles et asperges au Tio Pépé », « tarte aux fraises des bois au citron vert et huile d’olive », et leur harmonie avec l’Ultra brut Laurent-Perrier, seront argumentés par Christian Belmanne, le sommelier de « La Passagère », avant de soulever des débats constructifs, menés en toute subjectivité, sur les accords et les sensations.

laurent_perrier_pizza_cube.jpgLa « pizza cube »
d’Alain Llorca
avec l’Ultra brut Laurent-Perrier


En ouverture : Marianne Estève-Chauvin, président du Groupe Belles Rives, Alain Llorca et Christian Belmanne ont accueilli, au restaurant « La Passagère » à Juan-les-Pins, Franck Waechter, directeur de marché France Laurent-Perrier et Alain Quillé, directeur sud-est Laurent-Perrier, pour leur « atelier Ultra brut ».

(photos Gérard Bernar)







Le vin de la semaine. Laurent-Perrier Ultra brut

laurent_perrier_ultrabrut.jpgCÉPAGES. Chardonnay 55 %, pinot noir 45 %
VINIFICATION. Élaboré seulement à partir de vins provenant d'années de grande maturité. Sélection sévère des raisins pour ne conserver que ceux qui possèdent à la fois un fort degré potentiel et une faible acidité, ce qui permet au vin d'atteindre l'équilibre recherché sans l'adjonction d'aucun dosage. Vieillissement idéal de quatre années minimum.
DÉGUSTATION. Robe très claire, cristalline. Nez intense et complexe. Large gamme aromatique avec des notes de fruits (agrumes, fruits blancs) et de fleurs (chèvrefeuille). L’ensemble donne une sensation extrême de fraîcheur. Vin aérien et délicat, d’une surprenante longueur. Les notes fruitées, florales et minérales engagent un long dialogue de saveurs. Sensation de pureté sans austérité. Finale longue et non saturante. Température de service entre 8°C et 10°C.
ACCORDS. Un champagne pouvant s’associer à du caviar ou des fruits de mer ou encore à un foie gras, et même, pourquoi pas, à un cigare !

55€ la bouteille dans on étui coquillage. Cavistes, restaurants et au domaine Laurent-Perrier (0)3 26 58 91 22

AOC Luberon. L’appellation qui monte

Image Le Luberon est surtout connu pour son parc naturel, situé en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Mais Bertrand Reynaud, le président du syndicat des vignerons du Luberon, tient à souligner que c’est également un vignoble… de la vallée du Rhône.

LES VINS ARTISTES. Le vignoble du Luberon, qui vient de fêter les 20 ans de l’AOC, s’étend sur 36 communes toutes situées dans le sud-est du Vaucluse. C’est 2 500 vignerons environ, 12 caves coopératives et Marrenon vignobles en Luberon, 45 caves particulières, 3 000 hectares de vignes qui produisent 40 % de rosés (pour satisfaire la demande), 40 % de rouges et 20 % de blancs. Aujourd’hui, les vignerons et les viticulteurs ont fait le choix de la qualité en optant pour un faible rendement, 130 000 hl de vin produit contre 200 000 hl auparavant, et un encépagement constitué de variétés traditionnelles de la région (syrah, grenache noir, mourvèdre, carignan, cinsault, pour les rouges et les rosés, vermentino, ugni blanc, clairette, grenache blanc, bourboulenc, pour les blancs), pour offrir des vins uniques, frais, friands, vifs et agréables à boire.
Un déjeuner convivial au bistrot de reine Sammut « La cour de ferme » à Lourmarin a permis d’apprécier les excellentes qualités organoleptiques des vins AOC Luberon, dans les trois couleurs. Les rouges, amples et racés en bouche, révèlent des arômes de fruits noirs, poivron, truffe, cuir et sous-bois. Les rosés, très expressifs, allient finesse et fraîcheur et développent des arômes de fruits rouges. Les blancs, avec une bouche florale vive et harmonieuse, expriment des notes fines de pêche de vigne, abricot, chèvrefeuille et tilleul.

aoc_luberon_roses.jpgAOC Luberon
90, boulevard Saint Roch
84240 La Tour d’Aigues.
Tél. (0)4 90 07 34 40

vins.luberon@wanadoo.fr









En ouverture : de gauche à droite, Mathias Théric « Le Puy des Arts – Domaine Théric » à Ansouis », Sébastien Verrons, directeur commercial Marrenon vignobles, Bertrand Reynaud, président du syndicat des vignerons du Luberon, « Domaine de Clémestel » à Rustrel et François Faverot de kerbrech « Domaine Faverot » à Maubec.

(photos Gérard Bernar)


Château Rasque à Taradeau. Journée champêtre

Image En présence de ses parents, Monique et Gérard, Sophie Biancone, en maître de cérémonie, a accueilli restaurateurs, cavistes, sommeliers et amis, pour une journée de détente autour des nouveaux  millésimes.

CUVÉES. Les plus courageux ont débuté dès 9h30 par l’inénarrable concours de boules. Les autres invités sont arrivés à l’heure de l’apéritif pour écouter les commentaires de dégustation d’Isabelle Forêt, sur la cuvée Alexandra rosé 2008, sur le blanc de blancs 2008, sur la pièce Noble rouge 2005 et sur le tout dernier enfant de la vigne, « So... ! », un vin rosé, fruité, soyeux, d’Hermitage Saint Pons, mis en bouteille au Château Rasque, qui vient d’obtenir la médaille d’or au « Mondial du rosé ». Une très belle récompense pour une première année.

En ouverture : Isabelle Forêt disserte sur les nouveaux millésimes.

chateau_rasque_millesime_2.jpg














chateau_rasque_millesime_3.jpgGérard et
Sophie Biancone
en compagnie
des vainqueurs
du concours de boules

(photos Serge Lallier)

Festival de Cannes. Promotion du Var et des vins de Provence

Image La Commission du film du Var, en partenariat avec le Conseil interprofessionnel des vins de Provence, ont participé à la soirée écossaise organisée par le Scottish Film Commission.

DÉVELOPPEMENT. Cette soirée s’est tenue lundi 18 mai à la Villa Benromach à Cannes et a accueilli plus de 300 invités (producteurs, réalisateurs, professionnels du cinéma…). Cette action de promotion, organisée afin de capter de nouveaux tournages sur le département du Var, a été également l’opportunité de promouvoir les vins de Provence, grâce à la présence de trois producteurs Côtes de Provence, le Château de Berne (Lorgues), le Domaine de la Bastide Neuve (Le Cannet-des-Maures) et le Domaine Saint Marc des Omèdes (Lorgues), qui ont présenté leurs meilleurs crus. Les Écossais ont délaissé le whisky pour s’initier à la dégustation des vins rosés de Provence très appréciés…
La Commission du film du Var a été présente à Cannes, sur les stands de Film France, dans le cadre du marché du film, où les vins rosés de Provence ont été dégustés tout au long du festival.

(photo X)

Le vin de la semaine. Château Bas cuvée B

Image
Vin de table
CÉPAGES. Syrah 85 %, grenache 15 %
TERROIR. Substrat calcaire très pierreux
VINIFICATION. Traditionnelle, pigeage manuel, levures indigènes, macération 20 jours.
DÉGUSTATION. Le syrah s’exprime par des arômes de fruits rouges. Les saveurs épicées accompagnent une bouche très gourmande et droite.
ACCORDS. Caillette, andouillette grillée, jarret de veau à la provençale
Château Bas
13116 Vernegues
Tél. (0)4 90 59 13 16

http://www.chateaubas.com
chateaubas@wanadoo.fr

(photo Gérard Bernar)

Le vin de la semaine. Château Montfollet Le Valentin Blaye 2006

Image
CÉPAGES. Merlot 70 %, malbec 30 %
DÉGUSTATION. Très belle couleur rouge sombre avec des reflets violets. Nez de griotte très puissant. En bouche l’attaque est ample, soyeuse, avec des arômes de fruits rouges persistants. Les tanins très mûrs donnent une impression de velouté, tout en gardant un très bel équilibre avec l’acidité.
ACCORDS. Terrine de volaille, magret de canard grillé, filet de bœuf en croûte,
Cave du Blayais
La Cave des Châteaux
33390 Cars
Tél. (0)5 57 42 13 15

http://www.lacavedeschateaux.com   

(photo X)

Salon des vins de Loire. Un bilan positif

Image INTERNATIONAL. Cette manifestation annuelle de la 3e région viticole de France, réservée aux professionnels, a reçu plus de 9 000 visiteurs français et internationaux –une fréquentation similaire à 2008-, qui sont venus rencontrer les 585 exposants de la région autour de ses 68 appellations d’origine contrôlée.
Côté tendance, on a pu remarquer la forte mobilisation des vignerons et des négociants dans la démarche de développement durable avec comme finalité des vins certifiés agriculture biologique, qui ont le vent en poupe. Côté produit, l’engouement pour les fines bulles et les rosés a été confirmé.
Rendez-vous en 2010 pour la prochaine édition, du 1er au 3 février.

salon_vins_loire2.jpg(photos X)

Le vin de la semaine. Clos du Prieur rouge

Image
CÉPAGES. Grenache 50 %, syrah 50 %
DÉGUSTATION. Belle couleur d’un rouge profond. Le nez séduit pour son registre floral et puissant, par sa personnalité complexe, entre iris, laurier, cassis et petites baies sauvages, par sa finale longue et originale sur l'amande. En bouche, l’équilibre entre rondeur et puissance se fait très persistant. Servir à 16°-17° C.
ACCORDS. Viandes rouges, viandes en sauce, viandes à sauce relevée, gibiers.
Prix départ cave 14,50€
Domaine de L’Hortus
34270 Valflaunes
Tél. (0)4 67 55 31 20

http://www.vignobles-orliac.com

(photo X)

Blue wine expo à Marseille. De jolies découvertes

Image DÉGUSTATION. Il pleuvait violemment sur Marseille pour l’inauguration, mais l’averse n’a pas entamé la bonne humeur ambiante de ce très élégant salon des vignerons indépendants. Spacieux et aéré, malgré le monde dans les allées, il n’y eut ni bousculade, ni bruit. Près de 150 vignerons présentaient leurs produits aux professionnels et à la presse. De jolies découvertes, les rosés 2008 « juste » mis en bouteilles, des rouges qui depuis quelques années peuvent être fiers de leur évolution et le tout ponctué par des buffets servis tout au fil de la journée. 
Tous les vins présents s’offraient à la dégustation des amateurs avec carnet et fiche de dégustation. Au fil des stands, nous avons eu le plaisir de croiser Gisèle Marguin, la présidente de l’ASAMP, toujours très professionnelle, qui dégustait avec ses amis sommeliers, Isabelle Forêt qui retrouvait ses amies viticultrices, Françoise Rigord qui dédicaçait avec le sourire « La dame de Peyrassol », Michel Égéa qui cherchait déjà les vins qui seront le fleuron de son spécial rosé annuel… Mardi, le soleil souriait aux visiteurs et, derrière leur stand, les vignerons se réjouissaient de ce salon qui s’avère être un succès. M.A.

(Photo Magali Aimé)

Millésime Bio à Montpellier Premier bilan

Image SUCCÈS. La 16e édition du salon mondial et professionnel des vins biologiques a ouvert ses portes lundi 26 janvier et, dès mardi soir 27 janvier, les organisateurs pouvaient parler de succès ! En effet, plus de visiteurs ont été enregistrés sur ces deux premiers jours que pendant les trois jours de l'édition 2008. Ainsi, les entrées cumulées des 26 et 27 janvier se montent à 1 350 visiteurs, dont 30 % d'étrangers (essentiellement d'Europe du Nord, Suisse, Amérique du Nord, Japon). Ces professionnels du vin sont importateurs, négociants, détaillants, mais cette année, de nombreux cavistes ont également fait le déplacement à Montpellier.
Il est indéniable que la synergie mise en place avec Sud de France Export, organisatrice du Forum international d'affaires (FIA), qui réunit 280 acheteurs de vins du monde entier au même moment que « Millésime Bio » dans un hall mitoyen, a joué un rôle important dans le succès de cette édition 2009, les visiteurs FIA ayant un accès libre à « Millésime Bio ».
Ces visiteurs toujours plus nombreux prouvent de manière éclatante que l'intérêt pour les vins biologiques est une tendance de fond, partout dans le monde.
La prochaine édition se tiendra au parc des expositions de Perpignan les 25, 26 et 27 janvier 2010.

(photo Gérard Bernar)

L’intempo à Monaco. Cours d’œnologie

Image TRANSMISSION. Depuis le 22 janvier dernier, Le Méridien Beach Plaza organise tous les 15 jours des cours d’une heure sur le vin, dispensé par son chef sommelier Dominique Milardi.  « Ces cours seront simples et ludiques, je n'ai pas la prétention d'enseigner la sommellerie, mais de transmettre des informations » précise-t’il.
Dominique partagera son savoir et ses techniques qui permettront entre autres se constituer une cave, de mieux comprendre les étiquettes, de connaître un peu mieux les vins et leur élaboration. « Beaucoup de propositions, dans les hôtels et les restaurants, concernent des dégustations de vins.  Il m'a semblé opportun de créer un concept qui permet, à l'issue de cessions (module de 8h) d'avoir un "bagage œnologique" et de mieux se faire une idée sur ses goûts et ses choix » ajoute Dominique Milardi.
La prestation comprend un cours d’1h, une dégustation d’un vin. Le client emportera une bouteille de vin (choix du sommelier). Ces cours, pour un maximum de  8 à 10 personnes, auront lieu le jeudi de 19h à 20h jusqu’en avril et d’octobre à décembre.
L’intempo
Le Méridien Beach Plaza
22, avenue Princesse Grace - MC 98000 Monaco
Réservation +377 93 15  78 88


En ouverture : Dominique Milardi (photo X)

Le vin de la semaine. Château de la Gardine rouge 2006

Image
Appellation Côtes du Rhône Villages Rasteau contrôlée
CÉPAGES. Grenache noir 75 %, syrah 20 % et cinsault 5 %
DÉGUSTATION. La robe est d’un rouge rubis profond avec des reflets violines. Le nez est marqué par des notes fumées et épicées sur fond de fruits rouges confits. En bouche, il livre ses arômes avec générosité et finit sur des notes de réglisse. 
ACCORDS. Côtes d’agneau grillées, daube aux olives, fromage corse chèvre ou brebis
Prix départ cave 10,80€
Château de la Gardine
84231 Châteauneuf-du-pape Cedex
Tél. (0)4 90 83 73 20

http://www.gardine.com

«  77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 »