20e année - N°801 - 27 juin 2022

Balicco

Vins

Domaine de Curebéasse à Fréjus. Le millésime prend un bien beau départ

Image VENDANGES. Jérôme Paquette dresse un premier aperçu des vendanges 2008.
"Pour le Forum Julii, la première passe dans les rolles s'est faite le 8 septembre par la cueillette de 3 grappes par souche. Les grappes restantes (environ 4 sur chaque pied) ont été vendangées le 26 septembre. Le volume de récolte est très sensiblement supérieur à l'an passé, ce qui devrait éviter les frustrations que vous êtes nombreux à avoir connu cette année. La qualité de la vendange est parfaite, les grappes sont saines, sucrées, elles ont merveilleusement bien doré durant les derniers jours d'août.
Depuis le 1er septembre, nous avons vendangé les grenaches, les tibourens, les syrah. Les premières fermentations démarrent avec des arômes très prometteurs. Actuellement, sous un soleil qui ne nous a pratiquement pas quitté depuis le début (2 petits jours de pluie), nous vendangeons les premiers mourvèdres pour le futur Angélico et si les vendangeurs tiennent le choc, la récolte se terminera le mardi 30 septembre par les mourvèdres des cades qui feront la touche finale du « Roches Noires »
".
Domaine de Curebéasse 83600 Fréjus 
Tél. (0)4 94 40 87 90

En ouverture : Jérôme Paquette (photo Gérard Bernar)

ASAMP. Sortie annuelle chez les vignerons de Beaumes de Venise

Image DÉTENTE. C’est lundi 22 septembre que les membres de l’ASAMP ont « vendangé » dans les vignobles de  la Cave des vignerons de Beaumes-de-Venise.
Alain Ignace, président de la cave, a accueilli les membres de l’association de bien belle façon et la vendange fut non seulement fructueuse mais joyeuse. La Cave des vignerons de Beaumes-de-Venise forte de plus de 200 vignerons-coopérateurs, est un modèle d’organisation et de structure dans la volonté de respect des terroirs. M.A.

En ouverture : Les vendangeurs de l’ASAMP (photo Magali Aimé)

Concours des vins du Mentonnais. 19e édition

Image RÉCOMPENSES. C’est un concours inédit et original, dans ce monde où les médailles aident à la commercialisation de nombreux vins. Ainsi, le consommateur peut aujourd’hui conforter son choix en s’appuyant sur ces distinctions, gage de qualité et de reconnaissance. Ici, nous sommes loin d’un schéma basé sur la commercialisation. Les vins qui ont été primés, ce dimanche 21 septembre, sont élaborés uniquement pour la consommation personnelle de personnes vivant dans la région de Menton et cultivant pour la plupart eux-mêmes leur petite vigne. Originalité d’un concours organisé depuis 19 ans par la Confrérie de l’étiquette du Mentonnais et qui se déroule chaque année dans un village différent de la région de Menton. Cette année, c’est le charmant petit village de Castillon qui a accueilli ce concours exceptionnel. Brigitte Leloup
Palmarès complet sur http://www.sommeliers-europe.com rubrique « news »

En ouverture : Nos valeureux « vignerons » avec au centre Charles Imbert (presque centenaire, pour preuve que ses vins sont une excellente thérapie de jouvence) et qui gagne chaque année de nombreuses distinctions (photo X)

Le vin de la semaine. Arbois blanc expression du terroir 2004

Image
Appellation d’origine contrôlée Arbois
Vignobles & Signatures
CÉPAGES. Chardonnay 75 % et savagnin 25 %
VINIFICATION - ÉLEVAGE. En petits fûts de chêne avinés et élevés pendant 30 mois.
DÉGUSTATION. Ce vin surprend par ses arômes qui ne sont pas sans rappeler ceux que l’on trouve dans les vins de voile, noix, amandes fraîches, truffe blanche, sous-bois, mais avec davantage de fraîcheur. Bel équilibre en bouche entre gras et acidité avec une bonne persistance. Service 10-12°C.
ACCORD. Feuilletés de champignons, cuisine exotique, poissons au beurre blanc.
Prix ttc départ cave : 9,50€ (photo X)
Domaine Rolet père et fils
39600 Arbois
Tél. (0)3 84 66 00 05

http://www.rolet-arbois.com
rolet@wanadoo.fr

Le vin de la semaine. Joseph Drouhin Rully rouge 2006

Image
Appellation d’origine contrôlée Rully
CÉPAGES. Pinot noir
DÉGUSTATION. Belle robe franche et nette d'un rubis vif et brillant. Joli nez gourmand et raffiné. Les parfums nous parlent de petits fruits rouges mélangés en coulis, groseille, cassis, mûre. Ils évoluent avec le temps à des nuances plus mûres de sirops, puis naissent des touches de tabac et de sous-bois humide. Les saveurs sont celles d'un grand Bourgogne, de la fraîcheur et du gras, un tanin élégant, fin, à peine astringent dans la jeunesse, fondu lorsque le vin est adulte. La finale est longue, fine, fruitée et un brin confite. Service 15-16°C.
ACCORD. Lapin, volaille et autres viandes blanches en sauté avec des champignons, filet mignon de porc aux baies de cassis, caneton aux navets confits et petits oignons (photo X).
• Cavistes 11,80€
Joseph Drouhin
7, rue d’Enfer - 21200 Beaune
Tél. (0)3 80 24 68 88

http://www.drouhin.com

Vins de Bandol. Vendanges plus tardives

Image MOURVÈDRE. Si la récolte des sauvignons (blancs précoces de l'appellation) a débuté cette année peu après la rituelle date du 15 août, la maturité des autres cépages du Bandol se fait encore attendre sur l'ensemble du terroir.
Pour les rosés, la vendange des premières parcelles de grenache et cinsault a commencé début septembre avec une légère semaine de retard sur l'an passé. C’est un retour, apprécié des vignerons, à une maturité plus lente favorisant une meilleure maîtrise des degrés.
Quant aux rouges, il leur faut attendre le mourvèdre. Moins sensible aux écarts climatiques, il ne devrait pas être récolté avant fin septembre voir début octobre, même s'il montre dès à présent une belle maturité des pépins.
Malgré un printemps pluvieux et un été parfois morose, 2008 restera dans les annales comme une nouvelle année de sécheresse estivale dans le Sud de la France avec deux coups de chaleurs notables, début juillet et début août. Grâce à son terroir ouvert aux vents marins et, avant tout, au travail de la terre par le vigneron, le vignoble bandolais a présenté une bonne résistance au déficit hydrique et offre un excellent état sanitaire des raisins.
 La vendange s'effectue entièrement à la main, dans le respect scrupuleux du décret de l'appellation mais aussi et surtout  selon une tradition de qualité et de rigueur bien ancrée chez les vignerons du Bandol. Cette récolte manuelle est en effet pour eux la garantie d'une cueillette soignée et sélective et d’un respect total du raisin. 
Comme c'est le cas depuis 2 ans, le rendement traditionnel de 40 hectolitres à l'hectare - prévu dans le décret de 1941 et dans le nouveau cahier des charges qui le remplace depuis le 1er juillet 2008 - a été abaissé par les vignerons eux-mêmes à 38 hl/ha. Dès le mois de juin, une impitoyable vendange verte éclaircit la charge du cep. L'effruitage ainsi pratiqué limite volontairement le rendement pour favoriser la concentration des rouges, la complexité des rosés et les arômes des blancs. La production devrait cette année encore marquer un très léger retrait par rapport à l'année 2007.
 • Maison des vins de Bandol 
238, chemin de la Ferrage - 83330 Le Castellet. Tél (0)4 94 90 59 59

http://www.vinsdebandol.com

bandol_vendanges_association_vins_bandol.jpg
Photos association des vins de Bandol


Le vin de la semaine. Clos des Roses rosé 2007

Image
Vin de pays des Maures
CÉPAGES. Grenache, mourvèdre
DÉGUSTATION. Robe saumonée, brillante et limpide. Premier nez délicat dominé par des arômes de fraises, de pamplemousse, relevé par une fine touche de bonbon anglais. Évolution vers des parfums de fruits plus exotiques. Bouche d’une grande finesse que l’on apprécie pour son gras et sa belle longueur.
ACCORD. Beignets de calamars, d’anchois et de fleurs de courgettes ; filets de rougets, confit d’aubergines ; carpaccio d’ananas (photo Gérard Bernar)
Clos des Roses
Famille Barbero – SCEA Sainte Brigitte
83600 Fréjus
Tél. (0)6 03 02 39 73


Joseph Cartron. Liqueur de pamplemousse rose

Image NOUVEAU. Une robe lumineuse, une saveur aux nuances délicates et stimulantes alliant douceur et amertume, pour une liqueur extrême aux arômes de pamplemousse puissants et vrais, toniques et parfumés (photo X).
Chez les cavistes et dans les épiceries fines.
Bouteille de 70 cl au prix public conseillé de 18.50€


Association « Les amis du vin ». Balade à Porquerolles

Image DÉCOUVERTE. Lors de la visite du Domaine de la Courtade, sur l’île de Porquerolles, le vendredi 29 août dernier, nous avons été chaleureusement accueillis par le propriétaire Monsieur Vidal, qui nous a présenté son domaine. Au cœur des vignes, il nous a dévoilé son travail, la matière et le savoir-faire ; il nous a ensuite invité à une dégustation animée par notre président Franck Thomas, dans les caves du vignoble, en compagnie de son maître de chai.
Notre joyeuse troupe a partagé un déjeuner festif, sous la pinède, puis les plus courageux ont fait le tour de l'île en vtt, les autres la sieste à la plage... Ce fut une superbe journée studieuse et ludique, en bonne compagnie, dans ce site exceptionnel. Nathalie Bonnet (photos X)

porquerolles_thomas1.jpg















porquerolles_thomas2.jpg

Maison Fabre. 9 soirées de prestige

Image ART DE VIVRE. Du 3 au 11 octobre 2008, sous l'égide de son très privé club VIP, le « Henri's Club », Henri Fabre, directeur général de la Maison Fabre organisera une semaine provençale sur l’île Maurice.
Onze membres du club se retrouveront à l’hôtel The Sand, pour neuf rencontres Provence-Maurice, avec aux fourneaux Jean-Claude Santioni, le créateur des Jardins de Bacchus à Hyères, qui officie aujourd'hui au club house du golf de Valcros. Son épouse, Claire Santioni, sommelier proposera aux nombreuses personnalités présentes tous les soirs, les crus du Château de l'Aumerade, cru classé de la maison Fabre, des vins présents sur l'île depuis plus de 15 ans.
Henri Fabre, grand défenseur de l'art de vivre de sa région, signe ainsi après Hong Kong, Bruxelles, Istanbul, Dubaï, Luxembourg, Boston…, soit plus de 20 semaines gastronomiques de par le monde.

Henri Fabre (photo Gérard Bernar)

Le vin de la semaine. Éternelle favorite rosé 2007

Image
Appellation Côtes de Provence contrôlée
CÉPAGES. Grenache, carignan et tibouren
DÉGUSTATION. Nez original et racé de fruits de la passion, mandarine, chèvrefeuille, pivoine, qui se retrouve en bouche. Très aromatique et parfumé, il offre une finale voluptueuse sur une pointe de musc.
ACCORD. Apéritif, soupe de poissons de roche, terrine de lapin, encornets farcis, tian de brandade, cuisses de lapin confites à l’huile d’olive, millefeuille aux framboises (photo Gérard Bernar)
Château de Saint Martin cru classé
Route des Arcs 83460 Taradeau
Tél. (0)4 94 99 76 76

info@chateaudesaintmartin.com
http://www.chateaudesaintmartin.com

Vins de Bellet. Un jour aux courses

Image
SOIRÉE.
Non, les vignerons de Bellet n’ont pas tourné une nouvelle version du célèbre film des Marx Brothers, Harpo, Chico et Groucho, mais ont participé à une soirée conviviale à l’hippodrome de la Côte d’Azur à Cagnes-sur-mer, réservée à leurs crus. Les vignerons des collines niçoises, réunis autour du président de leur association Gio Sergi, ont doté les six courses du dernier meeting d’été, le prix du Château de Bellet, le prix du Château de Crémat, le prix du Domaine de Toasc, le prix Via Julia-Augusta, le prix SCEA les Coteaux de Bellet et le grand prix de Bellet, où le jockey du cheval gagnant a reçu son poids en vins de Bellet.

Le jockey du cheval gagnant du grand prix de Bellet a reçu son poids en vins de Bellet (photo Gérard Bernar)

bellet_cagnes_toasc.jpg
Bernard Nicoletti a remis un coffret de vin du Domaine de Toasc à l’entourage du cheval gagnant

(photo BvK)


AOC de Provence. La récolte 2008 présente des raisins de très belle qualité

Image PRÉVISIONS. Les vendanges ont débuté le 25 août pour les AOC Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et  Coteaux Varois en Provence.
En Provence, l’hiver a été humide, avec quelques gelées. Même si le printemps a été ensuite plus doux, les floraisons ont été plus variables et plus étalées dans le temps. Avec le début de l’été, la situation s’est largement améliorée, permettant à la vigne d’évoluer de façon tout à fait satisfaisante.
Les vendanges 2008 seront plus tardives que l’année précédente (une semaine environ) mais laissent présager une récolte de très belle qualité. La météo favorable, les forts écarts de température entre le jour et la nuit et comme à l’accoutumée, le mistral ont été les facteurs principaux de la qualité de la récolte. Le mistral, un peu moins fréquent cette année, a efficacement conforté le bon état du vignoble, en séchant rapidement les grappes après les quelques précipitations reçues par la Provence. Le mildiou n’aura donc pas de conséquences notables. 
La maturité observée est très bonne, et si les conditions météorologiques se maintiennent au beau, la Provence s’achemine vers une récolte saine et prometteuse.
Le volume de production sera sans doute au niveau de la récolte 2007, et donc au-dessous de la moyenne des années précédentes. En matière de volume, la Provence n’annonce pas aujourd’hui une forte récolte. La charge en raisin est qualifiée de moyenne, et la « vendange en vert » ne s’est justifiée que peu souvent. Le potentiel global est évalué au niveau du volume de la récolte 2007, qui a été l’une  des plus faibles depuis les cinq dernières années. CIVP (photo Gérard Bernar)

Château Roubine cru classé à Lorgues. Vendanges en vert

Image SÉLECTION. Dans un soucis de respect des traditions et de qualité, l’équipe du Château Roubine, encadrée par Pierre Gérin, maître de chais et Jean-Louis Francone, chef de culture, a effectué, au début du mois d’août, des vendanges en vert. Ces éclaircissages sont réalisés à la main lors de la véraison, stade du cycle végétatif où les raisins noirs virent au violet et les raisins blancs au jaune. Ce procédé consiste à sélectionner les plus belles grappes de raisin sur les plus belles parcelles en rouge (syrah et cabernet). Une pratique nécessaire pour obtenir un produit de haute qualité sur les rouges de garde (photo X).

Crème de cassis Joseph Cartron. Cueillette 2008

Image FRAÎCHEUR. Cette année, la perle noire de Bourgogne a atteint sa pleine maturité à la mi-juillet, date à laquelle elle a été récoltée dans les vergers de cassis bourguignons des Hautes Côtes.
Après avoir macéré en moyenne 6 à 8 semaines dans de l’alcool neutre, le précieux cassis cueillette 2008, voluptueux, léger, limpide, tant par sa couleur framboisée, que par la justesse de son arôme, est disponible à partir du 1er septembre 2008 (photo X).
Cavistes et épiceries fines. Prix public conseillé 10€ la bouteille de 70 cl

Bordeaux grands crus classés en 1855 (Médoc & Sauternes). La vision d’Yann Arthus-Bertrand

Image
POSTER.
Le célèbre photographe de « La Terre vue du ciel » a réalisé une vision moderne et actuelle des grands crus classés de 1855. 
Son concept : réunir 86 bouteilles des plus prestigieuses propriétés viticoles du bordelais « humanisées » sur un poster de 1 m x 70 cm, vendu au prix de 20€ (dont 1€ sera reversé à l'association de Yann Arthus-Bertrand « GoodPlanet »).
Disponible sur le site Internet : http://www.grand-cru-classe.com

Philippe Castéja, président du conseil des grands crus classés en 1855 – Médoc & Sauternes et Yann Arthus-Bertrand (photo Guy Charneau)

«  81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 »