20e année - N°820 - 5 décembre 2022

Balicco

Vins

Domaine Duseigneur. Dîner dégustation

Image BIODYNAMIE. Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde et Bernard Duseigneur ont animé amicalement, une soirée privée au Club des Dauphins à Marseille. Dans une ambiance intime et conviviale, un dîner a été concocté spécialement pour la dégustation des vins du domaine Duseigneur.
Bernard et Frédéric Duseigneur, Nadine et Philippe Faure-Brac sont les heureux associés de ce domaine viticole situé au cœur des Côtes du Rhône Village et des appellations Lirac et Laudun. Nous avons eu le plaisir gustatif de commencer par un blanc et un rosé à l’heure apéritive. Avant de passer à table, Éric Demech, le président du club a remercié la présence de Phillippe Faure-Brac qui a quitté Paris pour cette réunion amicale. Le dîner a été spécialement élaboré pour que l’harmonie soit la meilleure entre mets et vins. Chaque cru a été commenté par Philippe Faure-Brac en initiateur averti. Bernard Duseigneur insiste sur le fait que tous les produits issus du domaine Duseigneur sont élaborés avec la technique biodynamique. Le domaine est adhérent au club Biodyvin, groupement qui compte en son sein les domaines Lefléve, ainsi que Romanée Conti, Montirius…, et travaillent tous en biodynamie selon les techniques de Rudolf Steiner et Maria Thau. Une démarche en accord avec le cycle de la vie et de la nature. M.A.
Domaine Duseigneur
Rue Nostradamus
30126 Saint-Laurent-des-Arbres
Tél. (0)4 66 50 02 57

info@domaineduseigneur.com

En ouverture : de gauche à droite, Éric Demech, président du Club des Dauphins ; Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde, Bernard Duseigneur, domaine Duseigneur (photo Magali Aimé)


Le vin de la semaine. Les Bois Ménestrel Vacqueyras rouge 2005

Image
Appellation Vacqueyras contrôlée
Vignerons de caractère
CÉPAGES. 70 % grenache, 20 % syrah, 10 % mourvèdre
ÉLEVAGE. Après une vinification traditionnelle, les tanins s'arrondissent et acquièrent de l'élégance dans les foudres de chêne pendant 12 à 18 mois.
DÉGUSTATION. Au nez, il révèle des notes de pruneaux, de figues et de caramel. En bouche, on observe puissance, structure et beaucoup de rondeur sur des tanins fondus et racés. Belle finale torréfiée. À servir carafé, à température ambiante. À conserver jusqu'à son apogée entre 5 et 7 ans.
ACCORDS. Velouté de potiron aux châtaignes, soupe au pistou, lapin de garenne aux échalotes et au thym, magret de canard aux girolles
Prix indicatif 9,60€ (photo X)
Cavistes ou vente directe sur
http://www.vigneronsdecaractere.com

Amour Vinum à Nice. Ateliers dégustation

Image
VINS.
Philippe Bour doit être satisfait. La seconde édition de ses ateliers de dégustation, accueillie dans le salon Masséna de l’hôtel Négresco à Nice, avec la participation d’une vingtaine de domaines et la présence de la Gastronomie fromagère, Pain-Petifour, Tartuflanghe et Terre Bormane, a obtenu un franc succès auprès d’une clientèle de professionnels, venue de toute la région (sommeliers, cavistes, hôteliers, restaurateurs, traiteurs…).

En ouverture ; de gauche à droite, Lionel Compan, le chef sommelier du Negresco, Ludovic Gouret et Philippe Bour, Amour Vinum et Pascal Paulze, le chef sommelier de l’Oasis, qui représentait la maison Spiegelau, qui a mis à disposition les verres pour les dégustations (photo Gérard Bernar)

Moulin de Lourmarin. La journée des sommeliers

Image
DATE.
Organisée par « La Petite Maison » à Cucuron, c’est le 1er décembre 2008, au « Moulin de Lourmarin », que se déroulera le rendez-vous annuel des sommeliers. Une folle journée qui débutera à 15 heures et se terminera… à l’aube. Au programme : dégustations, débats culinaires sur fond de homard, dîner de gala et un « after » endiablé.
Réservation auprès de Dimitri (0)6 68 47 11 02

En ouverture : Éric Sapet, le chef de « La Petite Maison » à Cucuron (photo X)

Château Trians à Néoules. Un domaine qui conjugue les arts photographique et viticole

Image
CIMAISE.
Une belle soirée, chic et chaleureuse autour des photos de Florence Grisoli.  La cave du domaine, devenue galerie d’art pour une soirée était l’écrin idéal pour ces œuvres en noir et blanc pleines de poésie. Florence pose sur la nature un regard très personnel et très intimiste où chacun y retrouve un peu se soi. Jean-louis Masurel a offert à discrétion les produits issus de sa vigne et de son savoir faire. M.A. (photo M.A)

Arts et vin à Théoule. 3e édition du tire-bouchon d’or

Image PALMARÈS. Après huit heures de délibération sur le choix des vins, des vignerons, des appellations, des prix, de l’harmonie, de la rédaction (encore trop de fautes d’orthographe !), de la présentation et du respect de la réglementation, le jury, présidé par Marcel Balanche et composé de Bruno Scavo, Patrick Richard, Serge Saczynski, Isabelle Forêt, Bruno Lecoq et Gérard Bernar, a attribué les trophées du « tire bouchon d’or 2008 », catégorie « restaurant gastronomique » à la carte des vins de la Bastide Saint Antoine – Jacques Chibois à Grasse et à son chef sommelier Frédéric Brochen et catégorie « restaurant traditionnel » à celle de L’Allegro à Nice et à son sommelier Jean-Pierre Skrlj. Le jury a décerné un prix spécial « passion » à Ali Hedayat, chef sommelier de L’Étoile des Mers à Théoule-sur-Mer.

De gaucge à droite : les membres du jury, Bruno Lecoq, Isabelle Forêt, Michel Balanche, Patrick Richard, Serge Saczynski, Bruno Scavo et Gérard Bernar (photo X)

Le vin de la semaine. Château Saint Roch Lirac rouge « Palmes » 2006

Image
Appellation Lirac contrôlée
Vignobles & signatures
CÉPAGES. Grenache, mourvèdre, syrah.
DÉGUSTATION. Au nez, il offre de jolis arômes de fruits rouges bien mûrs que l’on retrouve en bouche dans une matière, dense, soyeuse, encadrée de tanins doux. Peut être consommé jeune, après carafage, ou conservé quelques années.
ACCORDS. Caillette, filet de bœuf et côtes d’agneau grillés, picodon.
Prix départ caveau 14,20€ (photo X)
• Château Saint Roch
Brunel frères
30150 Roquemaure
Tél. (0)4 66 82 82 59


Le vin de la semaine. Joseph Drouhin Chablis 2006

Image
Appellation d’origine contrôlée Chablis
CÉPAGES. Chardonnay 100 %.
DÉGUSTATION. Robe or très pâle avec des reflets verts. Les arômes très frais rappellent le pamplemousse, la coriandre et la fleur de troène, parfois des notes vertes, comme l’asperge ou l’artichaut, en petites touches très agréables. En bouche, le vin est sec et fruité avec des notes minérales, avec une belle longueur. À boire jeune, dans sa vivacité. Service 11-12°C.
ACCORDS. Apéritif, huîtres, coquillages et crustacés, poissons, fromages de chèvre.
Cavistes. 12,40€ (Photo X)
Joseph Drouhin
21200 Beaune

http://www.drouhin.com

Les Champagnes de Vignerons. Faire savoir leur savoir-faire

Image PASSION. C’est à la Vigne de Paris Bagatelle, le seul domaine viticole parisien, comprenant un hôtel particulier, un chai et surtout 400 ceps de vigne, un lieu élégant et racé, à l’image de leurs vins, que 11 vignerons sont venus, sous la bannière « Les Champagnes de Vignerons », présenter le résultat de leur savoir-faire, de la tradition et de leur passion : la culture de la vigne et l’élevage de leurs vins.
Autour, d’un buffet aussi riche que diversifié, ces amoureux de leur travail, nous ont prouvé s’il en était encore besoin que, leurs vins pouvaient accompagner le gourmet tout au long de son repas ! Même si chacun a recherché et proposé, la meilleure association mets et vin, tous devaient présenter 3 vins , un rosé était imposé (n’est-il pas celui qui gagne des parts de marché ?) et, deux au choix parmi les extra bruts, bruts sans année, blanc de blancs, blancs de noirs, millésimés ou demi secs
Les Champagnes de Vignerons, c’est un signe de reconnaissance collective, exclusivement attribué à des domaines familiaux et des unions de vignerons, c’est la promesse de vins expressifs et uniques, un atout à l’ère de l’uniformisation et de la mondialisation, car chacun entretient ses vignes à longueur d’année, veille attentivement au mûrissement de ses raisins, fait secrètement l’assemblage de ses cuvées, c’est une passion transmise de génération en génération.
Les Champagnes de Vignerons ce sont 5 000 adhérents, 108 millions de bouteilles, 47 % de consommation en France, 13 % à l’exportation. MCG (Photo X)

Association des sommeliers monégasques. Voyage en Campanie

Image DÉCOUVERTE. À l’initiative personnelle de Gennaro Iorio, originaire de Naples, une délégation de l’association des sommeliers monégasques, à laquelle s’est jointe l’association des sommeliers d’Europe en la personne de Brigitte Leloup, a été invitée à un voyage oeno-gastronomique en Campanie.

En ouverture : de gauche à droite, Jean Pallanca, Brigitte Leloup, Bruno Scavo, président ASM, Gennaro Iorio, Tommaso Luongo, délégué AIS Napoli  (Photo X)

Marseille. Vendanges rue Grignan

Image
SOIRÉE.
Des vendanges chic, chic, chic… La rue fermée à la circulation, des tonneaux au milieu et les plus belles boutiques  proposaient un vin. Un petit goût des sublimes vendanges de l’avenue Montaigne. Cartier et Château Romanin, Flamant et Château Vannières, Frojo et Château La Rouvière, Vuitton et Claude Bay, Mauboussin et Le Clos Sainte Magdeleine et Reboul avec le Château l’Aumerade. Dans la rue Grignan, les gens circulaient verre à la main, de boutique en boutique. Une très agréable et très élégante soirée. M.A. (Photo Magali Aimé)

Club Millésime Manager. Nouvelles soirées en perspective

Image RENCONTRES. La nouvelle carte du club animé par Fabienne Revelat, offre de nouveaux avantages. Le « Millésime wine dating » propose, aux néophytes, aux amateurs, aux passionnés, de se retrouver régulièrement dans un lieu unique, cosy, idéal pour échanger et découvrir des vins dans une ambiance conviviale.
Le « Millésime company » réservé à l’entreprise, est une offre originale pour présenter votre société, dans le cadre de rencontres autour d’un chef, d’un vigneron et d’une entreprise. Une occasion unique de vous associer à un grand chef et un grand vin.
Millésime Manager vous propose également des parcours œnologiques rares ponctués de rencontres avec des vignerons d’exception. (Photo X)
Tarif  de l’adhésion 150€ HT
Renseignements et adhésion :
contact@millesimemanager.com

Le vin de la semaine. Domaine Cauhapé Jurançon sec 2006 La Canopée

Image
Appellation d’origine contrôlée Jurançon
Vignobles & Signatures
CÉPAGES. Petit manseng 100 %.
ÉLEVAGE. Fermentation dans des barriques ayant contenu un vin, puis séjour au contact de ses lies dans ces mêmes barriques durant 10 mois, avec bâtonnages.
DÉGUSTATION. Ni vraiment sec, ni vraiment doux. Les notes épicées se mêlent aux arômes de fruits secs dans une bouche complexe, généreuse, savoureuse et puissante, qui finit sur des arômes d’agrumes confits et de pâte de coings, avec une belle vivacité. Service 10-12°C.
ACCORDS. Préparations culinaires à base de foie gras, viandes blanches, poissons, fromages de brebis.
Prix ttc départ cave 22,50€ (photo X)
Domaine Cauhapé
64360 Monein
Tél. (0)5 59 21 33 02

http://www.cauhape.com

Vinsobres. Semaine d’art et du goût

Image 5 SENS. Du 11 au 19 octobre, à l’occasion de la semaine du goût organisée par le site remarquable du goût de l’Oliveraie de Nyons, un programme alléchant avec des dégustations dans chaque caveau participant avec expositions de photos, sculptures, peintures a été mis en place. Chaque jour, une manifestation particulière est organisée avec dégustations verticales et horizontales, découverte des arômes, accords mets et vins. Le mardi 14, dégustation de fromages, les 15 et 18, le chef cuisinier Monsieur Gavin parlera de sa cuisine et présentera un gigot de porc avec ses sauces. Partout, le peintre André Reboul exposera ses toiles. Le vendredi 17 octobre, un spectacle avec Bernard Sorbier « Des mots dans mon vin » sera suivi d’une dégustation et d’une collation.
Les domaines participants : Le Pré Neuf, Domaine Peysson, Domaine Coriançon, Domaine du Moulin, « SCA le Vinsobre », Domaine Jaume, Domaine de Deurre. (photo X)
Renseignements (0)4 75 26 60 45
http://www.vinsobres.blogspot.com
contact@vinsobres.fr

Vins de Bandol. Vendanges conviviales au rond-point des Mourvèdres

Image TRADITION. Porte emblématique du vignoble de Bandol et carrefour stratégique où, dès la fin du mois d’août se croisent les vendangeurs des huit communes de l’appellation sur leurs tracteurs lourds de raisins, le rond-point des Mourvèdres, planté en 1993 de 225 pieds du cépage éponyme a été le théâtre de la 9e édition des vendanges à l’ancienne.
Arrivés sur leurs attelages au rythme des chevaux, les vendangeurs de « L’Escolo de La Cadière », en costumes provençaux, cueillent au sécateur les grappes de mourvèdre avant de les fouler et de les pressurer grâce à leurs outils d’antan.
Cette pause conviviale en cours de vendanges est pour les vignerons de l’appellation l’opportunité de partager leurs premières impressions sur la récolte 2008 qui laisse déjà présager une petite production et une belle concentration. (photo X)

Château Sainte Roseline Les Arcs-sur-Argens. Les vendanges se terminent

Image HÉTÉROGÈNE. « Un millésime intéressant mais hétérogène » note Christophe Bernard (directeur général oenologue). « Le millésime 2008 se caractérise par une sortie de fruits importante, une pression de mildiou historique et une deuxième partie de vendange froide et pluvieuse. Tous ces éléments feront de 2008 un millésime très hétérogène d’un producteur à l’autre. En ce qui nous concerne, le travail au vignoble, d’effruittage, d’effeuillage et de protection phytosanitaire nous a permis d’avoir une récolte saine et précoce, que nous avons converti en cave en jus de très grande qualité. Ce millésime est en rupture avec toute la série des années 2000 globalement précoces et chaudes. Il ressemblera davantage à des millésimes comme 1998 et 1999 : moins d'alcool, davantage d'acidité (à cause du printemps pluvieux), plus de fruit et de fraîcheur. Des rendements classiques et plus élevés qu'en 2007 ». (photo Gérard Bernar)
Château Sainte-Roseline
83460 Les Arcs-sur-Argens
Tél. (0)4 94 99 50 30


«  82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 »