16e année - N° 687 - Du 20 au 26 mai 2019.

Balicco

Evénements

Semaine du goût en région Provence Alpes Côte d’Azur. « Construisez votre goût… cuisinez ! »

Image ANIMATIONS. Du 13 au 19 octobre, c’est l’occasion pour le grand public, entouré de tous les professionnels des métiers de bouche, de découvrir les saveurs, de cuisiner et d’éveiller ses sens. Pour cette 19e édition, « la semaine du goût » met à l’honneur la construction du goût, son apprentissage par la cuisine, la découverte des saveurs, l’importance des sens dans la dégustation d’un plat, le cheminement personnel dans la construction de son goût, les meilleures façons de cuisiner les aliments bruts…
Près de chez vous, retrouvez les leçons de goût dans les écoles, les tables du goût où un menu dédié, associant plats et vins, est proposé à un prix attractif, les ateliers du goût (marchés éphémères, journées portes ouvertes, animations commerçantes, fêtes, rallyes du goût, colloques, débats, visites...).
Faute de place, il est impossible de citer ici toutes les animations prévues. La liste des tables et des ateliers du goût qui participent à « la semaine du goût » est disponible sur http://www.legout.com

Les Étoiles de Mougins. Fanny Rey, meilleure jeune chef…

Image CONCOURS. C’est une charmante jeune femme, Fanny Rey de l’Oustaù de Baumanière – Les Baux-de-Provence, qui a succédé à Eric Rabazzani « La Chèvre d’Or » à Èze-village, au palmarès du concours international du jeune chef, organisé au Moulin de Mougins. Très émue, les yeux mouillés, elle a reçu des mains du maire de Mougins, le docteur Richard Galy, le fameux trophée accompagné d’un chèque de 5 000€. Elle s’est également vue offrir un stage d’une semaine dans trois restaurants étoilés de Bruxelles, où à son issue, elle devra réaliser un dîner de gala au restaurant le Sea Grill de Bruxelles, supervisé par les trois chefs étoilés. Elle s’est imposée devant Guillaume Royer  « La Villa » à Calvi et Melissa Rodriguez « Daniel Boulud » à  New-York.

crato_champanay.jpgDidier Crato remet le diplôme
à Florent Champanay
(photo Gérard Bernar)


… Florent Champanay, meilleur jeune sommelier

Florent Champanay, en poste à L'Oasis à La Napoule, a remporté le concours du meilleur jeune sommelier (jumelé avec le concours des jeunes chefs), réservé aux professionnels de moins de 30 ans. Il a devancé David Fédérici du Mas de Pierre à Vence (2e), Emilie Perrier de la Bastide Saint Antoine à Grasse (3e), Alexandre Simonnet du Caveau de Bacchus à Antibes et Christine Lauffenburger de l’Oasis à La Napoule (4e ex-aequo).
Le jury présidé par Didier Crato, président de l'association des sommeliers de Nice Côte d'Azur Provence, composé de Virgile Vannier, Caveau de Bacchus à Antibes, Didier Delrieux et Ghislaine Gilloux, respectivement trésorier et secrétaire de l'association des sommeliers Côte d'Azur Provence, Jean-Pierre Sifflet, Métro, Denis Faretra, Mas Candille à Mougins,
Olivier Streiff, Maya Bay à Monaco, Michaël Fulci, Les Terraillers à Biot ont jugé les candidats sur un accord mets et vins, un questionnaire écrit, un décantage et une épreuve surprise qui consistait à remplir 9 flûtes avec une bouteille de champagne en une seule fois, d’égal niveau sans qu’il n’en reste dans le flacon.

En ouverture : Fanny Rey, fière de son trophée (photo Gérard Bernar).

Les Étoiles de Mougins. L’album photos

Image ZOOM. Comme promis, vous trouverez le fichier pdf des instantanés pris durant les 3 jours du festival international de la gastronomie à Mougins sur le site http://www.email-gourmand.com , rubrique « archives ». Classées en 4 familles « démonstrations », « rencontres », « soirées » et « exposants », ces photos, prises sur le vif, vous remémoreront les bons moments et instants de fraternité vécus entre les chefs, leurs amis et le public. (photos Gérard Bernar)

Festival international de la gastronomie à Mougins. La piste aux étoiles

Image PATRIMOINE. Comme l’a fait justement remarquer Richard Galy, le maire de Mougins, lors de l’inauguration, « cette année les dates du festival de la gastronomie de Mougins coïncident avec les journées du patrimoine ». Simple coïncidence ou prémonition au moment où notre président de la République souhaite faire rentrer la gastronomie française sur les listes spéciales des fleurons du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité (décision de l’Unesco fin 2009) ?
Le ton était donné pour qualifier cette manifestation d’excellence, avec Marc veyrat comme invité d’honneur, qui a réuni pendant deux jours plus de 100 chefs venus de tous les coins de la planète. Cinq « Monsieur Loyal » ont présenté sans discontinuer les artistes culinaires qui se sont évertués à présenter au public des recettes faciles à réaliser, avant de leur faire goûter leurs créations.
Quarante-huit heures de partage dans le village, de rencontres et de franches rigolades entre chefs, alors que sous le chapiteau dressé au Moulin de Mougins, les cinq jeunes finalistes du concours culinaire, dont deux chefs américains et deux femmes, n’ont pas entamé une partie de plaisir. Ils espèrent tous succéder à Éric Rabazzani du Château de la Chèvre d’Or à Èze village, au titre de jeune espoir de Mougins 2008. Résultats lundi soir à l’issue du dîner de gala.
À la fin de cette semaine, vous pourrez revivre en images les temps forts de ce festival sur le fichier pdf « Les Étoiles de Mougins. Album photos » à télécharger dans la rubrique « archives ».

En ouverture : Joêl Garault et Frédéric Soulié

etoiles_mougins_veyrat.jpgSerge Gouloumès,
Richard Galy,
Marc Veyrat
et Anthony Torkington















etoiles_mougins_raimbault.jpgStéphane Raimbault















etoiles_mougins_pegouret.jpgAlain Pégouret















etoiles_mougins_isnard_zuddas.jpgNicolas Isnard
et David Zuddas
(photos Gérard Bernar)




Marseille. Capitale de la culture européeene de la culture pour 2013

Image RÉCOMPENSE. Et voilà, ça y est ! Madame la ministre de la Culture, Christine Albanel, l’a annoncé ce 17 septembre, Marseille a été élue « Capitale de la culture européeene de la culture » pour 2013. 13 personnalités ont formé le jury et le « choix de Marseille s’est imposé à l’unanimité » a-t-elle dit.
Bernard Latarjiet, directeur de l'association Marseille Provence 2013, a également expliqué la désignation de la ville phocéenne « La raison principale de notre succès est notre caractère collectif. Plus de 200 personnes ont travaillé ensemble pendant quatre mois pour cette candidature ». Le cœur du projet ? « Marseille est sur la ligne de front des relations entre l'Europe et ses midis, dans sa dimension culturelle. Notre projet fondateur est de constituer 200 ateliers de l'Euroméditerranée, pour des chercheurs du sud au nord de l'Europe ».
Un combat mené avec le soutien de toutes les personnalités marseillaises et Jean-Claude Gaudin n’a pas ménagé ses forces pas plus que son engagement. « Ce choix, a dit le maire de Marseille, récompense une ville qui a 2 600 ans d'existence, tournée vers le bassin méditerranéen et vers l'Europe. C'est une chance pour Marseille et pour l'Europe ». Une belle récompense pour la ville qui s’était fait souffler la coupe de l’América et de belles perspectives en vue pour l’hôtellerie et la restauration ! M.A.

(photo Gérard Julien)

Les Étoiles de Mougins. Bouillon de cultures

Image CHEFS. 100 chefs de 18 nationalités différentes sont attendus le week-end prochain à Mougins. Les démonstrations culinaires, toutes tendances confondues, vont se succéder à un rythme endiablé dans les 5 espaces scénarisés et disséminés dans le village : stade des pianos ; espace Roger Vergé ; espace Christian Willer ; espace cooking out et théâtre du goût.
Difficile de vous présenter les quelque 80 prestations prévues – le mieux est de vous y rendre -, mais pour témoigner de l’étendue et la diversité des orientations culinaires, citons 2 pistes. Le dimanche 21 septembre, en début d'après-midi, les admirateurs de cuisine moléculaire se réjouiront de la présence de David Faure et de l'équipe d'Aphrodite, qui, en compagnie d'autres chefs niçois de l'association Les Toques Brûlées, Luc Salsedo, Marc Laville et Gilles Ballestra, réaliseront une démonstration-dégustation de nitro dragon de pomme verte au curry, poudre de yaourt lyophilisé, huile d'olive citrino, d'œuf au plat virtuel (mangue et noix de coco) et de sorbet minute à l'azote liquide.
Toujours le dimanche, retour au classicisme avec la prestation d’Arnaud Poëtte, le chef des stars et du mythique Hôtel du Cap – Eden Roc au cap d’Antibes, dont l’humeur joviale rejaillit sur sa cuisine construite autour des fondamentaux et du respect absolu du produit.
SOIRÉÉS. Le dimanche 21 septembre à 20h30 au restaurant Le Park, le cocktail dînatoire réservée aux professionnels, aux chefs invités, aux journalistes et aux VIP, se transformera en happenings culinaires, animés par les pâtissiers de l’Apreca, les cuisiniers des Toques Brûlées, Laurent Godano, le chef du Park et son équipe et les partenaires du festival (40€ par personne. Réservations auprès de l'office de tourisme de Mougins (0)4 93 75 87 67).
Le lundi à 20h30 au Moulin de Mougins, le festival s’achèvera en apothéose avec le dîner de gala de clôture et la remise des prix des différents concours (sur invitation).
PRODUITS. Durant les trois jours du festival, les produits seront aussi de la fête. Les vins AOC Côtes de Provence du Château de Léoube, élégants et expressifs, vont caresser tous nos sens. Au cœur de l’espace VIP, les chefs pourront venir se détendre et goûter aux produits des fournisseurs réunis sous la bannière Le Delas : Lafitte et ses foies gras, l’Esturgeonnière et son caviar d’Aquitaine Perlita, Senorio de Montanera et son jambon espagnol pata negra, le Domaine d’Argens et ses truffes, Agrimontana et ses pâtes de noisettes, pistaches, amandes et châtaignes, la distillerie alsacienne Miclo avec sa vodka.G… Rue des saveurs, l’équipe de la Cambuse proposera en dégustation ses produits d’exception, comme le vinaigre de Cesare Giaccone (Barolo, Cesare, Barbera, Arneis et Moscato), les huiles d’olive extra vierge de 7 régions d’Italie, sans oublier toutes ses spécialités gastronomiques italiennes, différents fromages, dont la fameuse burrata, les produits de la maison Giannarelli, producteur à Colonnata du fameux lard, du guanciale (joue de porc), de la pancetta et de la crème de lard.
Les animations, présentation du riz millésimé carnaroli bio d’Acquerello, en présence de Piero Rondolino, le producteur (samedi 20 et dimanche 21), animation et dégustation des pâtes De Cecco (samedi 20, dimanche 21 et lundi 22), dégustation du culatello di Zibello DOP de Podere Cadassa, en présence du producteur M.Bergonzi, dégustation des vins du domaine piémontais Gianni Gagliardo en présence du producteur (lundi 22), seront présentées par Francis Scordel, chef  du Mas d’Artigny à Saint Paul de Vence et Frédéric Buzet.
Les Étoiles de Mougins.
Du 20 au 22 septembre au village

http://www.lesetoilesdemougins.com

Voir dans la rubrique "agenda" le programme détaillé des démonstrations des chefs, conférences et expositions

En ouverture : David Faure (photo X)

poette_arnaud.jpgArnaud Poëtte

















aquerello.jpgPiero Rondolino
le producteur
du riz carnaroli bio
Acquerello
(photo Gérard Bernar)

 

Les Étoiles de Mougins. Le compte à rebours a commencé…

Image PUBLIC. La 3e édition, avec Marc Veyrat comme invité d’honneur, se profile. Dans 3 semaines, Mougins va se transformer en village gourmand. Le samedi 20 et le dimanche 21 septembre, un public de passionnés va cheminer dans les ruelles pour découvrir les nombreuses animations (exposition du collectif Générations.C au Lavoir, diverses conférences sur le champagne, le foie gras, le fromage, le vinaigre de Xérès et Terra Madre, en partenariat avec l’association Slow Food…), assister aux concours internationaux du jeune chef et de sommellerie et aux démonstrations de 100 chefs dans les 5 espaces scénarisés. Tarif : pour 1 personne 20€ la journée (30€ les 2 jours) et pour 2 personnes 30€ la journée (50€ les 2 jours)      
PROS. À la demande des professionnels locaux, le festival international de la gastronomie a rajouté une journée réservée aux professionnels, le lundi 22 septembre, de 10h à 18h. Ils pourront assister à des démonstrations de chefs, Régis Marcon ; Ron Blaauw (chef hollandais deux-étoiles, pour une prestation de cuisine moléculaire) ; Marco Colagreco (cuisine à la plancha) ; Laurence Salomon (approche bio de la cuisine) et profiter de nombreuses surprises préparées entre autres par l'Apreca (association des pâtissiers de restaurant Côte d’Azur) ou les chefs américains. Au programme également, des conférences « hygiène et sécurité alimentaire » par la société Cap Sol, « fidélisation de la clientèle » par la société Restopolitan et des master-class sur le champagne par Laurent Perrier, sur le vinaigre de Xérès ou encore sur le Porto par la maison Taylor. Tarif : 40€ la journée
Le dimanche 21 septembre au Park à 20h30, la soirée sera réservée aux professionnels, en présence des chefs invités du festival, avec au menu des happenings culinaires animés par l'Apreca, les Toques Brûlées et l'équipe du Park. Tarif : 40 euros par personne
Réservations auprès de l'office de tourisme de Mougins
15, avenue Jean-Charles Mallet 06250 Mougins
Tél. (0)4 93 75 87 67


Christophe Dufau, le chef des Bacchanales à Vence, sera de nouveau présent à la 3e édition
des Étoiles de Mougins (photo Gérard Bernar)

Mumm. Déjeuner improbable au beau milieu des fjords

Image INSOLITE. Le 9 juillet dernier, le chef deux-étoiles Michelin® Sylvestre Wahid de l’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence a officié sur un iceberg au milieu des fjords de Johan Petersen, en plein cœur du Groenland, par 2° C. Quelques privilégiés se sont vus offrir un menu aux accords parfaits. Le cadre idyllique, et si inhabituel pour un déjeuner gastronomique, a fait de ce repas un moment insolite et chic. 
En tant que mécène de l’expédition annoncée comme l’une des plus importantes de Mike Horn, la maison G.H. Mumm a prévu d’organiser six autres repas gastronomiques d’exception élaborés par un grand chef étoilé dans les lieux les plus insolites et les plus magnifiques que traversera l’expédition (photo X).

Le Provençal à Juan-les-Pins. Renaissance d’une légende

Image LUXE. Construit en 1926 grâce à un richissime Américain, Franck Jay Gould, également à l’origine de la construction du Palais de la Méditerranée à Nice, le palace ferme ses portes en 1976. Laissé à l’abandon depuis, racheté en 2006 par la famille Dennis, il va être réhabilité et transformé en résidence de grand luxe, avec des services haut de gamme. Il comprendra 56 appartements du 2 pièces de 80 m2 au 6 pièces de 730 m2, 4 studios, 2 duplex et 3 penthouses, dont un de 900 m2 avec 300 m2 de terrasse. L’hôtel Alba, trois étoiles, annexe mitoyenne du Provençal, sera ultérieurement rénové en qualité d’hôtel 4 étoiles luxe, avec 80 chambres et quelques suites, terrasses avec vue panoramique sur la mer, spa, restaurant gastronomique, salon de thé, bar, discothèque et salles de conférence.
Les trois coups de ce projet audacieux ont été donnés le 25 juin dernier dans le showroom « la marketing suite », avec sa réplique grandeur nature de la réception du futur Provençal (photos Gérard Bernar).
• Le Provençal
9, rue Saint Barthélemy à Juan-les-Pins. Tél. (0)4 93 65 53 36

http://www.provencal-residence.com

provencal_hotel.jpgL’hôtel Alba,
annexe mitoyenne
du Provençal,
sera ultérieurement
rénové en qualité
d’hôtel
4 étoiles luxe


Les Étoiles de Mougins 2008. 100 chefs en démonstration

Image GASTRONOMIE. Après une première halte à La Truffe Noire à Neuilly, chez Patrice Hardy, pour présenter la nouvelle mouture du festival international de la gastronomie et des arts de la table (Marc Veyrat est l’invité d’honneur) à la presse parisienne, c’est à l’Hôtel de Mougins, que le maire Richard Galy et Jean-Michel Poupart ont dévoilé les grandes lignes de la troisième édition aux journalistes régionaux, autour d’un merveilleux repas dont seul Christophe Dié a le secret !
Parmi les nouveautés à signaler, la limitation des chefs à 100 (40 chefs étrangers -18 nationalités- ou venant de l’étranger, 30 chefs français et 30 chefs départementaux) pour les démonstrations de cuisine dans les 5 espaces scénarisés, les navettes gourmandes, où à chaque instant les festivaliers peuvent être choisis au hasard dans les ruelles du village pour une destination gourmande inconnue, une journée réservée aux professionnels (le lundi 22 septembre). Du côté des compétitions, les jeunes chefs et les jeunes sommeliers intéressés à participer aux deux concours respectifs sont invités à rentrer en contact, le plus rapidement possible, avec l’office de tourisme de Mougins au (0)4 93 75 87 67, afin d’obtenir les règlements

Jean-Michel Poupart, Alain Llorca, Serge Gouloumès, Alain Petitorez, adjoint au tourisme et président de l'office de tourisme de Mougins et Richard Galy, maire de Mougins (photo Gérard Bernar)


Grand Fooding d’été de Nice. Pique-nique gourmand

Image DÉGUSTATIONS. Le dimanche 26 juin, de 12h à 16h, la Villa Arson accueille pour la première fois le « Grand fooding d’été ». Ce pique-nique gourmand vous permettra notamment de déguster les créations culinaires « Bombay dream » de Jouni Törmänen, La Réserve de Nice ; « Volaille grillée, courgettes trompettes et citron de Menton » de Mauro Colagreco, Le Mirazur à Menton ; « Moules de Bouzigues » recette de « Capamoun » d’Armand Arnal, La Chassagnette à Arles et « Les chipolatas ibériques » d’Alain Llorca, Le Moulin de Mougins, arrosées d’un verre de Cabernet d’Anjou.
Le prix d’entrée de 5€ sera intégralement reversé à l’association Action Contre La Faim.

Jouni Törmänen (photo Gérard Bernar)

Une étoile, un mythe : Bernard Loiseau

Image HOMMAGE. C’est en présence de Dominique Loiseau que s’est déroulé le vernissage de l’exposition consacrée à son époux. À travers de nombreux documents qui retracent sa vie, de la charcuterie familiale à Clermont-Ferrand à La Côte d’Or à Saulieu, en passant par son apprentissage chez les frères Troisgros à Roanne, cette rétrospective vous permet de découvrir, ce grand cuisinier passionné trop tôt disparu, ardent défenseur, comme Auguste Escoffier, des produits de qualité.
Des démonstrations ponctuelles de chefs et proches de Bernard Loiseau sont prévues les dimanches 18 mai (Francis Scordel), 22 juin (Christophe Quéant) et 22 septembre (Pascal Trouvé).  Ils interprèteront ses recettes mythiques (photo Gérard Bernar).
Musée Escoffier de l’art culinaire à Villeneuve-Loubet village.
Jusqu’au 31 octobre, visites tous les jours de 14h à 18h, sauf le samedi. Tarif 5€.
Tél. (0)4 93 20 80 51


Cité du café Malongo à La Gaude, pose de la première pierre

{mosimage} QUALITÉ. Jean-Pierre Blanc, directeur général de Malongo, torréfacteur niçois depuis 1934, leader sur le marché des cafés haut de gamme et pionnier du commerce équitable en France, vient de poser la première pierre de la cité du café à La Gaude, avec le soutien et en présence de Christian Estrosi, secrétaire d'État chargé de l'Outre-Mer et président du Conseil Général des Alpes-Maritimes, Dominique Vian, préfet des Alpes-Maritimes, Dominique Estève, président de la Chambre de commerce et d’industrie Nice Côte d’Azur, Laurent Lachkar, président de l’UPE et Bernard Kleynhoff, président de l’APPIM et d’une nombreuse assistance dont Jean-Pierre Rous, président, et Francis Bieth, secrétaire général du Convivium Slow Food Sud Est & principauté de Monaco.
La Cité du Café verra le jour sur la ZAC du Plan du Bois, sur les hauteurs de La Gaude, commune de la vallée du Var. D’une superficie de 15 hectares, dont 13 hectares en espaces boisés, le site rassemblera le siège social, l’unité de production de torréfaction, un département de recherche et développement, un département logistique, le musée international du café ainsi qu’un espace dédié aux rencontres et conférences.
La conception des aménagements et bâtiments sera réalisée en matériaux dits naturels pour lesquels Malongo a fixé des exigences très strictes faisant appel aux normes les plus rigoureuses de la haute qualité environnementale. Outre les matériaux, des principes de géothermie et des process d’autonomie énergétique seront appliqués.
Malongo souhaite faire de sa nouvelle usine un exemple en matière d’intégration environnementale en intégrant un parc paysager, des toitures végétalisées et l’utilisation du bois. (photo X)

«  1 2 3 4 5 6