21e année - N°883- 15 avril 2024

Balicco

Restaurants

Nouvelle carte au Saint Paul à Saint Paul de Vence

Image
MÉDITERRANÉE.
L’esprit du Sud souffle toujours sur la carte de Ludovic Puzenat, chef de cuisine avec la « Paupiette d’aubergines farcie au cabillaud mariné et à l’émiettée d’araignées de mer, quelques grains de caviar d’Aquitaine, vinaigrette aux agrumes » ou la « Noisette d’agneau aux herbes, kéfta, navets et carottes confits, jus au thym frais ». Des plats à choisir sur la courte carte, 3 entrées, 3 poissons, 3 viandes et 1 suggestion  où les produits de saison sont mis en valeur, sur le menu à 70€ (4 plats) ou sur le menu « L’Épicurien » à 100€ avec amuse-bouche et 6 plats (formule 5 plats à 85€).
Pascal Morel, le sommelier, vous conseillera des vins pour accompagner les desserts de Damien Cellier, chef pâtissier, comme Le Revelette « Or série » 2004 avec « Les premières fraises cuites et crues, croustillant à la glace royale, sorbet au romarin » ou le Rivesaltes grenat  Domaine Boudeau avec la « Surprise chocolatée du Saint Paul » (photos X).

Le Saint Paul
80, rue Grande à Saint Paul de Vence
Tél. (0)4 93 32 65 25

reservation@lesaintpaul.com
http://www.lesaintpaul.com
le_saint_paul_plat.jpg

Mandarine à Monaco. Nouvelle carte

Image MONDE. Pour Patrick Raingeard, le chef du restaurant de l’hôtel Port Palace, sa nouvelle carte (5 entrées, 4 poissons, 4 viandes et 6 desserts) mise en place avec son équipe, Fabien Haurat, sous-chef, Laurent Lecann, sous-chef, et Philippe Virissel, chef pâtissier, est « un retour à la terre ». C’est toujours une excellente cuisine de saison aux produits frais, ancrée Méditerranée, qui jongle adroitement avec les saveurs du monde. Une affirmation et une constatation confirmées notamment avec le tube d’épeautre farci aux langoustines, asperges et parmesan, mousseline légère citron vert, avec le risotto crémeux de calamars, en persillade légère, matignon de légumes et poivrade cru, avec le filet de bœuf en parillada, déglacé à la sauce vino Tinto los Boldos (vin chilien) et avec le riz au lait façon sushi, à l’ananas et gingembre.
Mandarine
Hôtel Port Palace 7, avenue J.-F. Kennedy  à Monaco.
Tél. +377 97 97 90 00

Patrick Raingeard (photo Gérard Bernar)

La Mère Germaine à Villefranche-sur-Mer. Que les fêtes commencent !

Image
DATES.
Rémy Blouin, l’accueillant gendre tahitien de Germaine Halap « Mum Germaine », entouré de son petit-fils Philip Bonet, de Paul Obadia et Jean-Claude Guillon, a présenté dans le détail les trois soirées sur invitation, prévues pour célébrer les 70 ans du mythique établissement de Villefranche-sur-Mer (photo Gérard Bernar).
Le 26 mars, les membres de l’association des Clés d’Or Côte d’Azur – principauté de Monaco, grand ambassadeur auprès de la clientèle, sont conviés à un dîner représentatif des plats du restaurant. Un trophée, réalisé par Max Cartier, sera remis au président de cette association.
Le 25 avril, la soirée sera donnée en l’honneur de l’art et de la culture, en présence de Max Gallo et Raoul Mille. Le dîner sera concocté par sept grands chefs de la Côte d’Azur, Philippe Joannès pour les amuse-bouche, Jouni Törmänen pour l’entrée froide, Michel Devillers pour l’entrée chaude, Joël Garault pour le poisson, Xavier Burelle pour la viande, Jean-Michel Llorca pour le dessert et Jean-Claude Guillon pour la coordination. L’album souvenir des 70 ans de la Mère Germaine sera lancé et une assiette commémorative sera offerte aux convives.
Le 20 juin, date anniversaire du restaurant, ce sont les acteurs du tourisme de la région qui sont invités à une soirée exceptionnelle, avec un dîner élaboré par le nouveau chef Xavier Burelle, clôturée par un feu d’artifice et un embrasement des quais.
Un menu spécial « 70 ans » sera mis en place pour la clientèle, à partir du mois de mai, au prix de 60€, hors boissons.
La Mère Germaine
9, quai Courbet à Villefranche-sur-Mer
Tél. (0)4 93 01 71 39

burelle_xavier.jpg
Xavier Burelle, nouveau chef
EXPÉRIENCES. Arrivé il y a un mois, en provenance des Vieux Murs à Antibes, Xavier Burelle est un jeune chef qui possède un parcours professionnel intéressant. Apprentissage au « Ménestrel » à Montpellier ; au « Petit Nice » à Marseille ; avec Gérald Passédat ; à « La Fenière » chez Reine Sammut. Commis de cuisine à l’Hôtel du Cap Eden Roc au cap d’Antibes ; au « Cinq » à Paris avec Philippe Legendre. Chef de partie au Plaza Athénée à Paris avec Jean-François Piège. Second de cuisine au « Chantecler » hôtel Négresco à Nice avec Michel del Burgo ; au « Joël Robuchon Monte-Carlo » avec Christophe Cussac. Sous-chef au « Louvre » hôtel des Ambassadeurs à Menton avec Pascal Bardet et chef de cuisine à « Jouni - L’Atelier du goût » à Nice avec Jouni Törmänen (photo Gérard Bernar).

Rencontre étoilée pour dîner à quatre mains à La Palme d’Or à Cannes

Image
CRÉATIVITÉ. Juste après la réouverture du restaurant « La Palme d’Or » et à l’occasion d’un dîner privé organisé dans le cadre du Mipim, marché immobilier qui se tient annuellement à Cannes, Christian Sinicropi, le chef exécutif deux-étoiles Michelin® de l’Hôtel Martinez a eu le plaisir d’accueillir dans ses cuisines, Mark Edwards, le chef une-étoile très en vogue du restaurant Nobu à Londres, afin d’orchestrer un menu à quatre mains (photo L. Loiseau). Les convives ont eu le plaisir de savourer des mets aux notes franco asiatiques, coquilles Saint-Jacques et langoustines à l’inspiration d’un sashimi au jus de citron, tournedos de bœuf et galette de pomme de terre aux éclats de shitake, accompagné de son jus de bœuf au soja assaisonné d’un condiment de wasabi…
Quant à la cuisine proposée dans la carte de printemps de Christian Sinicropi, à « La Palme d’Or», le seul restaurant gastronomique à Cannes figurant au palmarès des étoilés Michelin®, elle reste dans la ligne de ses précédentes, inventive et audacieuse.
La Palme d’Or
Hôtel Martinez 73, La Croisette à Cannes. Tél. (0)4 92 98 74 14


Brunch’Art au Mirazur à Menton

Image
ZEN.
Profitez des belles journées de printemps et de la vue magnifique sur le vieux Menton et la Méditerranée, pour passer un pur moment convivial dans les jardins du restaurant de Mauro Colagreco, plongé dans un décor spécialement créé par Zen Espace. Dès 11h, au menu de ce brunch dominical, appréciez les saveurs lointaines de Julie Rabemanantsoa, le massage assis de Vanessa Giorgi, la musique de Classical Zen’ha band et les « calligra-free » de Patrice Wasescha (photo Gérard Bernar). Ces événements, créés par Laurent Tracol, vont se poursuivre par de nouvelles sensations gustatives, argentines au mois d’avril et italiennes au mois de mai.     
Mirazur
30, avenue Aristide Briand à Menton. Tél. (0)4 92 41 86 86


Les Templiers à Vence : 10 ans de passion !

Image
ANNIVERSAIRE.
C’est un couple radieux qui fête cette année la décennie de leur restaurant situé au pied de la route du col de Vence. De l’auberge de départ, ils en ont fait un restaurant plein de charme avec une agréable salle à manger véranda qui donne sur un patio ombragé agrémenté d’un beau mobilier en fer forgé, et une salle intérieure plus intime, avec cheminée et vue sur la cuisine.
Espoir du guide Michelin® France en 2006, sans lendemain étoilé l’année suivante, le restaurant n’a pas pour autant sombré dans la sinistrose. Au contraire, Elena et Stephan sont des passionnés et ont gardé intact le goût du travail bien fait. Elle, à l’accueil et en salle, toujours souriante et chaleureuse, lui en cuisine, élaborant des plats pleins de justesse et de saveurs. Le résultat, une clientèle fidèle qui apprécie la nouvelle formule déjeuner, plat + dessert + un verre de vin + café à 26€ ou le menu de tradition française en 3 plats, qui évolue tous les jours, à 39€ et qui plébiscite les menus à thème, comme actuellement le menu truffes et champignons à 66€ ou le menu homard décortiqué, décliné en 3 services, à 62€, sans oublier la carte avec des plats de 19€ (terrine de foie gras de canard, salade de mâche et julienne de pommes) à 36€ (poêlée de ris de veau en polenta truffée et jus de veau), de goûteux fromages affinés à 11€ l’assiette et des desserts à 11€ (photo Gérard Bernar).
Les Templiers
39, avenue Joffre à Vence.
Tél. (0)4 93 58 06 05


Happy Hours Tapas au Mas d’Artigny & Spa

Image BOUCHÉES. Le bar vous accueille tous les soirs de 18h à 20h30, avec animation musicale chaque jeudi, pour décompresser après votre journée de travail, sans attendre jusqu’au week-end. C’est également l’occasion de déguster de délicieuses tapas concoctées par le chef  Francis Scordel. Ces bouchées se déclinent en  « platillos » piques bambou (fondue de bœuf aux oignons, sauce barbecue fumée ; accras de morue, sauce wasabi aux herbes fraîches), « croustillants » (brick de queue de crevette, sauce soja ; cigare thaï épicé au sésame, sauce piment ; nems au poulet, sauce satay), « banderillas » brochettes Teppo (volaille marinée au curry et sésame blanc ; gnocchis de pommes de terre en persillade ; agneau au poivron et cumin) ou beignets « anchoïade froide » d'aubergine, de courgette maraîchère. 
Tapas  7€ pièce. Une tapas consommée : la deuxième identique vous est offerte (photo X)
Mas d’Artigny & Spa
Chemin des Salettes à Saint-Paul de Vence. Tél. (0)4 93 32 84 54

http://www.mas-artigny.com

Suggestions gourmandes au Monte-Carlo Bay Hotel & Resort

Image
BLUE BAY.
Déjeuner d’affaires inédit ou pause gourmande dans une journée active, la nouvelle formule express lunch du « Blue Bay » vous offre le meilleur d’une cuisine créative, l’atmosphère détendue d’un cadre contemporain et le prix le plus cool de Monte-Carlo.
Entrée et plat du jour : 30€
Réservations (377) 98 06 03 60 – reservation-mcbay@montecarlobay.mc
Le brunch du dimanche procure des moments savoureux et conviviaux, à déguster en famille ou entre amis, et ou la combinaison entre petit-déjeuner et repas tardif est idéale le dimanche. Les enfants ne sont pas oubliés, avec notamment les hamburgers et nuggets au poulet et au poisson… Pour accompagner le tout le bar à cocktails, pop de champagne et bien évidemment la richissime carte des vins que propose le « Blue Bay » (photo X).
Adultes 70€ - enfants 30€  (gratuit jusqu’à 6 ans)
Réservations (377) 98 06 36 36 – reservation-mcbay@montecarlobay.mc

L’Italie à table à Nice : appel aux chefs

Image
MENU.
À l’occasion de la manifestation œno-gastronomique « L’Italie à Table », qui aura lieu du 29 mai au 2 juin sur la Promenade des Anglais à Nice, la Chambre de commerce italienne souhaite inviter les chefs de la Côte d’Azur à réinterpréter la cuisine italienne. Chaque établissement devra créer un menu spécial « Italie », qu’il concoctera durant un des jours de la semaine. Le partenariat sera annoncé et la presse italienne et française sera invitée à découvrir les inspirations des chefs.
Pour plus d’informations, contactez : Laetitia Faure communication@ccinice.org - (0)4 97 03 03 70.

Nouvelle ambiance au Café Lenôtre à Cannes

Image
DÉCOR.
La salle tout en longueur du Café Lenôtre a subi un bain de jouvence, des paravents modulent l’espace, des bambous verts et des stores blancs, en alternance, ornent les ouvertures, de confortables fauteuils escortent les tables. Du côté de la carte, la composition de la copieuse assiette « Cannes Paris » (23€) a été légèrement modifiée et deux nouveautés apparaissent, un œuf cocotte aux cèpes et châtaignes, jus au vin et croustille de lard (10,50€) et un fondant de veau braisé à la provençale, petits oignons, carottes confites à la fleur de thym (25€).
lenotre_uf_cocotte.jpg
Le Café Lenôtre est également le lieu idéal pour prendre vos petits-déjeuners et la salle peut être privatisée pour dîner (30 à 35 personnes), avec un menu à votre convenance. (photos X et Gérard Bernar)
Café Lenôtre
63, rue d’Antibes à Cannes. Tél. (0)4 97 06 67 67


Soyez « Zen » au Vistamar à Monte-Carlo

Image VOYAGE. Du 6 au 15 mars, Joël Garault accueille le chef du célèbre restaurant chinois londonien Zen Central, restaurant, situé dans le cœur de Mayfair, réputé pour sa cuisine chinoise unique et raffinée. Ses spécialités sont notamment le canard croustillant aux épices, le homard rôti au gingembre et oignons nouveaux ou le loup à la vapeur à la sauce haricots noirs.
Ces mets seront proposés dans deux menus permettant de découvrir des spécialités aussi surprenantes que prometteuses. Ainsi le loup grillé cuisiné au wok ou les crevettes Phoenix façon Zen sont une alchimie parfaite entre tradition et modernité.
Des bambous laqués, des lampions au plafond et des couleurs très gaies transformeront la décoration du salon Beau Rivage en une véritable explosion de joie. (photo X)
Vistamar
Hôtel Hermitage. Square Beaumarchais à Monte-Carlo.
Tous les soirs. Menus à 80 et 95 €
Réservations (377) 98 06 98 98

http://www.montecarloresort.comhh@sbm.mc

Soirée champagne Jacquesson à La Table de Pierre à Saint Paul de Vence

Image
BULLES.
À l’occasion d’un dîner orchestré par le chef Frédéric Garnier, Ludovic Parfait, chef sommelier du Mas de Pierre et vice-meilleur sommelier de France 2006, va se faire un plaisir de vous faire découvrir différents crus de la maison Jacquesson, l’une des premières maisons de champagne fondée en 1798 à Châlons-sur-Marne. La cuvée 732 accompagnera la mise en bouche, l’Avize grand cru 2000, le thon rouge mi-cuit, caviar d’aubergines jeunes, légumes primavera mêlés de truffes noires, le millésime 87, le rouget de roche farci duit dans un fumet de bouillabaisse, les primeurs de nos paysans en aïoli, le millésime 1996, l’épaule d’agneau de Sisteron frottée de sarriette, les premières asperges vertes gratinées. La mangue rôtie entière, matignon d’agrumes et croustillant aux amandes parachèvera ce repas.
La Table de Pierre
Le Mas de Pierre - Relais & Châteaux. Route des Serres à Saint Paul de Vence.
Vendredi 7 mars. 120€ (eaux minérales et café inclus). Réservations (0)4 93 59 00 10


(Ludovic Parfait et Frédéric Garnier - photo Gérard Bernar)

Hommages en série à La Réserve de Nice

Image
CHEFS.
Chaque mois, de nombreux chefs renommés vont rendre hommage aux 130 ans de la Réserve de Nice. Tout va commencer le 4 mars prochain avec un double anniversaire pour Jouni Törmämen, qui va souffler sa 37e bougie et fêter sa première année aux fourneaux de ce restaurant cher aux Niçois. Avec son complice Christophe Dufau, le chef des Bacchanales à Tourrettes-sur-Loup, il va effectuer une variation à deux. Au programme de cette journée, un marché le matin même où ils chercheront ingrédients et inspiration, puis brainstorming culinaire pour sortir de leur chapeau de magiciens du goût, le menu d'un seul dîner, d'une seule occasion éphémère et inoubliable, accompagné des meilleurs crus choisis par le chef sommelier de la Réserve, Patrick Millereau (photo X).
Sont annoncés pour rendre hommage à La Réserve, Fabrice Basiolo, fin avril, David Zuddas, le mardi 6 mai prochain, Eric Guérin ou Thierry Marx, qui viendront s'installer aux fourneaux. Chaque chef sera seul maître à bord et aura carte blanche pour livrer la cuisine de ses envies, lors de soirées prestigieuses.
La Réserve
60, boulevard Franck Pilatte à Nice. Tél. (0)4 97 08 14 80
Tarif unique : 200€ par personne, vin champagne et café compris.


Les 70 ans de La Mère Germaine à Villefranche-sur-Mer

Image
ANNIVERSAIRE.
Sept décennies après son ouverture par Germaine Halap, le restaurant est toujours présent sur les quais de cette rade exceptionnelle. La direction est passée depuis 42 ans entre les mains du gendre Rémy Blouin qui a su préserver le sens du bon accueil et l’art de la table. Pour fêter ses 70 ans, le restaurant a prévu plusieurs événements, la parution d’un nouvel ouvrage préfacé par Max Gallo de l’Académie Française et écrit par Raoul Mille, retraçant l’histoire du restaurant à travers différentes personnalités et trois soirées sur invitation, le 26 mars en l’honneur des « Clés d’Or Côte d’Azur – Principauté de Monaco », le 25 avril pour fêter les artistes à l’occasion d’un dîner élaboré par 7 grands chefs de la Côte d’Azur et le 20 juin, jour anniversaire du restaurant, pour remercier les professionnels du tourisme de la Côte d’Azur (photo Gérard Bernar).

La griffe de Sébastien Giannini à la Terrasse du Colonial Café à Nice

Image
EXPRESSION.
Le temps de trouver ses marques, Sébastien Giannini, avait gardé les bases de la carte de son prédécesseur, tout en appliquant ses méthodes de travail et en apportant déjà quelques touches particulières.
Depuis peu, il vient de mettre en place sa première carte personnelle, où sa ligne culinaire est évidente et respectueuse de son credo « des plats simples élaborés à base de produits frais ».
Sept entrées, 14€ pour une fondante burrata, enveloppée de tomates du pays et arrosée d’huile d’olive, 17€ pour un cœur de saumon mi-doux, mariné dans de l’huile d’olive et du citron et fourré de moutarde à l’ancienne, 19€ pour un lobe de foie gras, cuit entier sous vide à basse température… Quatre poissons, 26€ pour un pavé d’ombrine clouté aux olives taggiasche, posé sur une polenta crémeuse et nappé d’un voile d’émulsion au vieux parmesan (notre photo), 27€ pour un tendre homard du Canada raidi à l’huile d’olive, jus émulsionné, accompagné d’un riz carnaroli bio Aquerello… Cinq viandes, 27€ pour une épaule d’agneau confite, piquée au chorizo, servie avec une purée de cocos et coriandre fraîche, 30€ pour un filet de bœuf poêlé escorté d’originaux sifflets de pommes de terre cuits dans du curcuma et ornés d’une embeurrée de chou et de petits lardons… Sept desserts, 10€ pour une délicieuse tarte au chocolat Sao-Tomé, souligné d’une virgule de crème lègère au Grand Marnier et à l’écorce d’orange, 10€ pour un tronçon d’ananas rôti au sirop tendrement épicé et sa glace au Carambar®…
meridien_ombrine.jpg
À noter que la carte comporte toujours les suggestions du jour et propose cinq plats basses calories et dix plats à grignoter « tout simplement »  de 12h30 à 22h. Des menus spéciaux ont été également mis en place durant toute la période du Carnaval de Nice.
Des mets simples et bons, des assiettes copieuses, un service souriant et efficace bien géré par Nicolas Dépit, le maître d’hôtel, une terrasse ensoleillée éloignée du bruit et de la pollution automobile (9e étage), la mer turquoise qui s’étend jusqu’à l’horizon…, rien que du bonheur !
(photos Gérard Bernar)
La Terrasse du Colonial Café
Le Méridien 1, promenade des Anglais à Nice
Tél. (0)4 97 03 40 36

http://www.lemeridien-nice.com

Keisuke Matsushima au faîte de l'actualité

Image
ACTIONS.
Pour Keisuke, le mois de février sera placé sous le signe des animations culinaires. Le 13 février, le « wine dinner », un rendez-vous devenu très apprécié par la qualité des intervenants vignerons présents, sera élaboré autour du champagne Pommery et de ses dernières cuvées (120€ boissons comprises).
Du 16 février au 2 mars, le temps du carnaval de Nice, deux menus seront proposés, « Bataille des fleurs » avec notamment une merveilleuse daurade royale en carpaccio, façon bataille de fleurs et son sorbet oignon blanc (65€ et 95€ avec accord mets et vins) et « Carnaval » à déjeuner (35€ ou 45€ vin compris).
Deux dîners à 4 mains avec son complice étoilé argentin Mauro Colagreco sont programmés le 19 février à Nice et le 21 février au « Mirazur » à Menton, sur le thème des agrumes et des fleurs.
Le samedi 23 février, l’école de cuisine abordera sa 14e session, avec un cours interactif suivi de la dégustation des mets (100€).
Du 25 au 28 février, le mois s’achèvera par une semaine gastronomique passée en compagnie de Nicolas Isnard, le jeune chef étoilé du Château de Curzay dans la Vienne.
Notre photo Gérard Bernar Keisuke Matsushima avec Mathieu Robin, chef pâtissier et Mickaël Tourteau, chef de cuisine
Keisuke Matsushima
22ter, rue de France à Nice. Tél. (0)4 93 82 26 06.
Ouvert tous les jours midi et soir, sauf dimanche toute la journée et lundi midi.
http://www.keisukematsushima.com
kei_assiette_fleurs.jpg

«  86 87 88 89 90 91 92 »