21e année - N°888- 20 mai 2024

Balicco

Boissons

Dq Vodka. Arrivée en France

Image

La nouvelle vodka suédoise a été présentée en avant-première au « Niourlargo » restaurant plage de Pampelonne à Ramatuelle.

Campari. Mojito italien, le cocktail de l’été

Image La marque italienne d’apéritif a réinventé le mojito, ce cocktail classique cubain, en lui apportant de la fraîcheur et de la couleur.

On vous dit Jura, pensez whisky !

Image Vous connaissez la région montagneuse française riche en produits viticoles, mais connaissez vous « l’île du bout du monde », l’île de Jura, cette île écossaise de 30 miles de long sur 7 de large, au climat tempéré et à la végétation très dense qui a permis la création d’un fabuleux jardin botanique ?

SINGLE MALT. Première particularité : sa population, 6 000 cerfs et 180 habitants qui vivent principalement de sa distillerie.
Deuxième particularité : son paysage, les Paps, ou mamelles du Jura, un trio de montagnes, situé à la moitié sud de l’île, la Montagne d’Or culmine à 785m, la Montagne Sacrée à 755 m et la Montagne du Son à 733m.
C’est à elles que rendent hommage trois versions de single malt de 16 ans d’âge, non filtrées à froid, caractérisées chacune par un affinage différent. Cabernet sauvignon pour la Montagne du Son, pinot noir pour la Montagne d’Or et barolo pour la Montagne Sacrée.
Collectionneurs, dépêchez vous, il s’agit d’une série limitée disponible à l’unité ou en coffret de trois bouteilles, accompagné d’une carte reprenant l’historique et quelque uns des mythes et légendes. Un joli cadeau pour « papa connaisseur » !
Lors de cette dégustation, Colin Field, barman du Ritz Paris créa 2 cocktails. L’un associe marmelade d’oranges, citron vert, Jura Superstition, le produit emblématique de la marque ; l’autre, menthe fraîche, sucre en poudre blanc et au choix, du Jura 10 ans légacy, très peu tourbé, ou pour plus de rondeur, avec des notes de fruits orangé, du Jura 16 ans d’âge. M. C.-G.

Armagnac. Résolument tourné vers l’avenir

Image Au pays des mousquetaires, du rugby, de la fête et de la bonne chère, une eau-de-vie forte de 7 siècles d’histoire, l’armagnac, est obtenu par distillation de vin blanc dans un alambic dont la particularité est de fonctionner en continu.

PLAISIR
. Suit un long vieillissement en fûts de chêne pour parfaire les arômes floraux ou de fruits confits, au cours duquel une partie de l’eau-de-vie et du degré alcoolique s’évapore, c’est « la part des anges ».
En 1909, un décret du président Fallières, -qui introduisit le breuvage au Palais de l’Elysée-, délimite 3 zones de production sur 3 départements : le Gers, les Landes et le Lot-et-Garonne.
Trois produits bénéficient des appellations contrôlées « armagnac » : à l’ouest, sur des terres acides et sableuses, le bas Armagnac, produit des eaux de vies rondes et fruitées ; au centre, l’Armagnac-Ténarèze, sur des terrains argilo-calcaires mêlés de sable, est vif et corsé ; à l’est, les terres essentiellement calcaires, du haut Armagnac aux crus très appréciés.
Dix cépages sont inscrits dans l’AOC, mais les professionnels travaillent essentiellement le baco blanc, l’ugni blanc, le colombard et la folle blanche, les autres n’étant représentés que par quelques hectares de vigne.
Pour l’heure, l’armagnac se veut résolument tourné vers l’avenir et redessine le paysage de sa consommation pour devenir le 1er « spiritvertueux », ce qui se traduit par une clarification de la gamme, une gamme large, pour tous les goûts (VS, VSOP/Napoléon, XO/Hors d’âge, millésimes), mais toujours un produit de qualité tourné vers la consommation plaisir.
Yoann Lejeune, barman du Fouquet’s Paris nous l’a prouvé en créant le 1er « armagnac perfect ». À l’origine, le « perfect » est un plat pour lequel on crée un cocktail. Ici, on inverse, à partir d’un cocktail, on réalise un plat. Dans un shaker, mêlant les saveurs florales de la violette, acidulées du citron, herbacées du romarin à un trait d’armagnac, le tout allongé de limonade, Yoann Lejeune présente son cocktail, auquel Jean-Yves Leuranguer, chef de cuisine, associe une « bruschetta de sardine à l’armagnac et au romarin ». Un plaisir à s’offrir en avant ou après spectacle, dans cette célèbre institution du tout-Paris.
2010 « année de l’armagnac », nous réserve quelques surprises, mais d’ici là, n’oublions pas l’opération « fête des pères » chez 150 cavistes ! MCG

En ouverture : « armagnac perfect » (photo BNIA)

Loïc Raison. Cidres bio

Image Fabriqués selon un strict cahier des charges, sans aucun additif chimique et dans le respect d’un savoir-faire authentique hérité depuis 1923, les cidres bio Loïc Raison, certifiés AB, 100 % pur jus trouble conservent toute la richesse et le caractère de cidres issus du terroir breton.

BRUT. désaltérant avec une pointe d’amertume. Favori des bretons, ce cidre est particulièrement typé et corsé. Il accompagne à merveille les viandes blanches et les poissons.
DOUX. typé et fruité légèrement relevé d’une pointe d’acidité, ce cidre accompagnera subtilement les desserts et les crêpes sucrées.

La bouteille de 75 cl 2,75€

(photo X)

Blanche d’Armagnac. L’eau-de-vie novatrice

Image Une nouveauté au pays des Mousquetaires, enfin pas tout à fait, plutôt une mise en lumière d’une eau de vie ancestrale.

AOC. Chacun connaît l’Armagnac, cette eau-de-vie de Gascogne à la couleur ambrée, obtenue par un long vieillissement en fûts de chêne. Mais seuls les habitués l’ont dégustée car de nombreux armagnacais en faisaient pour leur consommation personnelle.
Ce n’est que récemment, mai 2005, qu’elle a reçu une appellation officielle, sous conditions, être issue de la zone Armagnac, de vignes identifiées, conservée dans un contenant inerte et 3 mois de macération. Quant à la mise sur le marché, le décret de juillet 2006 nécessite un agrément par lot, c’est-à-dire que chaque lot fait l’objet d’un prélèvement analysé et dégusté par un jury avant de pouvoir être commercialisé.
La présentation est collective, une élégante bouteille sérigraphiée « Blanche », de type Kendo, chacun se démarquant par son étiquette, le Domaine de l’Espérance en a confié le graphisme au couturier J.-C. de Castelbajac. À ce jour, 25 producteurs en proposent. Les uns travaillent en mono cépage « la folle blanche » pour ses arômes fins et délicats de fruits, c’est le cas de la famille Castarède, du domaine Tariquet et du domaine de Saoubis qui travaille en biodynamique. D’autres, en « baco », car ce cépage apportent plus de gras, donc plus de rondeur en bouche, et est moins fragile, c’est le choix du Château de Millet et du domaine de La Tuilerie. Au domaine de l’Espérance, on associe « folle blanche » et « baco » et le but est de travailler sur le long terme. La famille de Montal travaille « folle blanche » et « ugni blanc », tandis que la maison Samalens et le domaine de Lassaubatju jouent sur les 3 cépages « folle blanche », « baco », « ugni blanc », avec des proportions qui varient selon les années !
Le degré de distillation est supérieur à l’armagnac, il est ramené à un degré variant de 40 à 46° C, pour ne conserver que le fruit et la rondeur.
À l’heure de la convivialité, sur vos buffets de l’été, étonnez vos hôtes en le servant sec et bien frais, ou sur des glaçons ou renouvelez vos cocktails : Stéphane Ciroux, barman à l’Hôtel Scribe à Paris propose le « Latin’Blanche » : 3cl de « Blanche » sur glace pilée- citron vert pilonné- sucre de canne. Mais elle sera appréciée en accompagnement de poisson ou viande fumés, sushi, maki, foie gras et desserts eu citron ou au chocolat.
Alain Dutournier « Carré des Feuillants », trou gascon, « bercé » à la « Blanche » se souvient. Son « coca », c’était 1/5 de « Blanche » avec de la bonne limonade aux agrumes. Il vous le recommande ! En cuisine, il l’utilise où d’autres se servent du cognac, en pâtisserie, elle entre dans la préparation du pastis gascon, il joue en un savant dosage de « Blanche », fleur d’oranger, vanille, mais il faut goûter ses citrons macérés ! À vos papilles !
    
Disponible en magasin ou sur www.lavinia.fr ou 9 domaines sont référencés.
http://www.theblanche.com

(photo X)

Jura Revelation. Whisky en tubes !

Image
NOUVEAU. Avec ce nouveau coffret, Whyte & Mackay choisit d’échantillonner sa gamme Jura en tubes grâce aux « Whisky in Tube » (Jura Legacy 10 ans – Jura Superstition – Jura 16 ans et Jura 18 ans) pour la rendre accessible au plus grand nombre. Aussi, pour la première fois, les amateurs les plus chevronnés et les néophytes vont pouvoir découvrir toute la richesse de la palette aromatique des whiskies Jura.
Coffret Jura Revelation
1 bouteille de 70 cl - 46 % non filtré à froid + 4 « Whisky in tube » de 4 cl
Chez les cavistes. Prix de vente conseillé 67€.

(photo X)

Domaine de Séverin. Rhum agricole de la Guadeloupe

Image
ARTISANAL. Sa robe cristalline est très brillante, son nez a des accents de fruits exotiques avec des notes de sucre roux et de caramel pour une sensation olfactive capiteuse. La bouche est chaleureuse, fruitée et grasse. Une longueur infinie, aux fines sensations de réglisse, qui donnera à vos ti’punch le goût de l’inoubliable.
• La bouteille de 70 cl – 15€ environ

(photo Gérard Bernar)

Lejay. Mangue passion

Image EXOTIQUE. Cette crème de fruits originale et suave révèle parfaitement la douceur de la mangue, associée aux saveurs acidulées du fruit de la passion. Succulente sur un lit de glaçons, elle se marie agréablement à un vin pétillant pour un apéritif et s’invite dans de nombreux cocktails.
La bouteille de 50 cl - 16 % vol. – 5,85€ environ

(photo Gérard Bernar)

Evian. Jean-Paul Gaultier revisite la bouteille

Image
CONTEMPORAIN.
Pour les fêtes de fin d’année, la bouteille d’Evian a été remodelée par le célèbre couturier, qui a apporté sa griffe avec l’apport de cristaux, gigantesques et précieux, qui illustrent la pureté, la préciosité et l’unicité d’Evian, d’une typo surdimensionnée pour donner un réel aspect contemporain, qui se transforme en bande bleue, comme un clin d’œil à la marinière de Gaultier et pour casser les codes traditionnels du logo Evian.
La bouteille de Badoit, élégante et épurée, s’est également parée de ses plus beaux atours pour décorer votre table. (photos X)

badoit1.jpg

Monin. Coffret saveurs cocktails

Image KIT. Monin innove et propose un nouveau coffret comprenant 5 mignonnettes de sirop de 5 cl, parfums violette, caramel, fraise bonbon, mojito mint et curaçao bleu. Toute une palette de recettes de cocktails et variantes est disponible à l’intérieur du coffret. (photo X)
Cavistes. Prix indicatif entre 9€ et 9,90€

Bling. Vous connaissez ?

Image
EAU.
Un petit air de déjà entendu non ? Bling, c’est l’eau la plus chère du monde ! Oui, vous avez bien lu. La bouteille en photo coûte la modique somme de 40€. Oui, oui, c’est de l’eau… de source. Mais regardez de plus près, son nom « bling » est composé de pierres de cristal et signé Svarowsky. Et voilà comment un verre d’eau peut devenir une boisson de luxe. Quand on pense que dans le monde on manque d’eau. Marketing quand tu nous tiens.
Cette bouteille unique se trouvait sur le stand du musée des eaux, un espace très sérieux où toutes les eaux étaient offertes à la dégustation de ce bar à eau, sauf l’eau « bling », trop chère, dixit le responsable. Pourtant cet espace était fort intéressant car, à travers de très belles photos, on se trouvait transporté au musée de l’eau à Pont-en-Royans.
À Pont-en-Royans, l’eau est explorée dans tous ses états avec une scénographie aussi bien ludique que pédagogique. Un voyage au fil de l’eau pour aller à la découverte des eaux du monde et les déguster. M.A. (photo Magali Aimé)
Le Musée de l'Eau
38680 Pont-en-Royans – Tél. (0)4 76 36 15 53
musee.eau@wanadoo.fr

http://www.musee-eau.com

Monin. Chocolat cookie

Image NOUVEAU. Ce sirop révèle un goût parfait de biscuit au beurre associé au chocolat. Il apportera une touche délicate et gourmande à vos boissons et cocktails.
Prix de lancement 6,90€ au lieu de 7,50€ la bouteille de 70 cl (photo X)
• Disponible sur http://www.moninshopping.com

Monin et Ricard. Vacances prolongées

Image APÉRO. Facilement transportable grâce à son anse, cette petite boîte contient les ingrédients et objets incontournables pour un apéro réussi ! On y trouve une bouteille de sirop de mangue « Les saveurs de Monin » (33cl), une bouteille de Ricard (50cl), deux verres Ricard créés par le célèbre designer Olivier Gagnere, une boîte des « tout petits salés au thym et baies roses » Michel et Augustin, un livret d’idées pour l’apéritif (photo X).
14,95€ environ. Disponible chez Monoprix

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Val de Vire. Retrouvez le goût du cidre

Image
MÉDAILLÉS. Le cidre du Mont St Michel est un cidre bouché normand qui se décline en brut ou en doux. Alors suivant vos goûts et inspirations à vous de choisir le « fruit défendu » !
Le cidre brut 4,5 % vol. (médaille de bronze Paris 2007 au concours général agricole), floral et désaltérant, dévoile des notes fruitées, de noisette et de sous bois.
Le cidre doux 2 % vol. (médaille d’or Paris 2008 au concours général agricole), se distingue par sa richesse aromatique. Très fruité et légèrement compoté, avec des notes de pomme fraîche acidulée et de banane, il se caractérise par une belle souplesse en bouche. Sucré et assez structuré, il révèle une texture ronde et onctueuse (photo Gérard Bernar).
Vente en GMS au prix de 2€ environ la bouteille de 75 cl

Jura 1974. Un concentré d’arômes

Image RARE. Aujourd'hui, Jura, distillerie née officiellement en 1810 sur l'île éponyme  en Ecosse et présente sur le marché français depuis mars 2007 en partenariat avec la Maison du whisky, élargit sa gamme en proposant une édition rare et limitée de single malt « Jura 1974 ».
Distillé en 1974 et embouteillé en 2008, ce single malt de couleur ambrée or dense légèrement cuivrée, a effectué sa maturation dans des fûts de sherry. Son nez évoque des notes d ‘épices riches et charnues et évolue sur la cannelle, le chocolat, l’orange et le café. La bouche, à la fois ronde et nerveuse, se révèle d’une grande délicatesse.
Chaque bouteille de cette édition est signée par Richard Paterson, Maître blender du Groupe Whyte & Mackay. Prix de vente conseillé : 650€ la bouteille de 70cl (photo X).
• En vente à la Maison du whisky à Paris et cavistes.
Tél. (0)1 47 30 71 90
http://www.whisky.fr

«  11 12 13 14 15 16 17 »