18e année - N° 732 - Du 27 juillet au 30 août 2020

Balicco

La petite maison à Cannes. Ouverture dans un nouvel écrin

La petite maison à Cannes. Ouverture dans un nouvel écrin

Pour une fois, le propos n'est pas culinaire, mais aborde l'aménagement du restaurant réalisé avec brio par l'agence cannoise d'architecture Caprini & Pellerin. Visite.

CONCEPT. Niché au cœur du mythique Palm Beach à Cannes, nouvelle propriété au groupe familial immobilier des frères Madar, associés à Patrick Tartary et David Barokas, La petite maison, qui a quitté les murs du Majestic Barrière, vient d’ouvrir ses portes dans un cadre somptueux. L’institution niçoise a pris ses quartiers au Palm Beach et a fait peau neuve avec un design contemporain faisant référence à l’univers singulier et artistique de Nicole Rubi, sa fondatrice et de sa fille Anne-Laure. Le cabinet d’architecture Caprini & Pellerin en a fait un lieu unique où la Méditerranée est au cœur du concept, du design à l’assiette, qui est de la compétence du chef Yiannis Kioroglou.
À l’extérieur, il a fallu travailler l’architecture, qui s’était refermée sur elle même pendant les années « casino » du bâtiment, et les rouvrir à l’espace public et à la mer. La grande terrasse (côté ouest) a aussi été retravaillée avec une vue panoramique sur les îles de Lérins et le cap d’Antibes.

À l’intérieur, la salle principale de 228 m2 possède un plafond très haut. L’exploit pour les architectes était donc d’aménager cet espace, tout en créant un restaurant vivant et intimiste. Des éléments de mobilier ont été créés sur mesure afin de dynamiser l’ensemble (le bureau d’accueil, le bar, le salad bar, la cave à vin, les fontaines et la « show kitchen »).
Le projet se différencie des autres “La petite maison” par la qualité des matériaux utilisés et l’attention apportée aux détails. On y retrouve les codes décoratifs qui caractérisent le concept notamment avec les lambris moulurés au mur, la couleur ocre distillée sur les murs et les tissus, les objets décoratifs hétéroclites sur les étagères et l’art de l’école de Nice...

À l’entrée du bâtiment, un beau tapis de sol en mosaïque, fait à la main, avec le logo du restaurant donne le ton. À l’intérieur, un grand comptoir d’accueil se dresse avec un verre semi transparent en guise de mur de fond, qui laisse entrevoir les objets décoratifs et les bouteilles du bar. On rentre dans la salle de restaurant par une dérobée sur la gauche du guichet d’accueil. Dans ce couloir sont entreposés des objets provençaux et plantes endémiques ainsi que des œuvres de l’école de Nice. À droite, se trouve un grand bar avec un comptoir en étain et un plan de travail en marbre. Derrière le
bar, des étagères hautes en bois laqué. Au sol, dans les zones de passage, la pierre de Comblanchien (aspect similaire au marbre) est posée en opus pour créer du rythme et offrir une belle cohérence de l’ensemble.

À droite du bar on retrouve une « show kitchen » avec une séparation en verre feuilleté clair et losanges sablés, permettant aux clients de voir la cuisine en action. Un autre espace « salad bar », vient animer l’espace avec un bar en mosaïque de Carrare sur lequel sont entreposés des grands pots avec poivrons et agrumes ainsi que des bouteilles d’huile d’olive dans la niche du bar. À droite du salad bar une cave à vin (en acier canon de fusil et étagères en bois effet vieilli) vient aussi rythmer l’espace et créer de l’intimité pour la table VIP qui se trouve à coté, surplombée de la sculpturale suspension artisanale de Les Penates et d’une toile « écriture » de l’artiste « Ben » Vautier.
Les architectes ont aménagé la salle et créé d’avantage d’intimité avec les tables îlots au centre de la pièce et des banquettes courbes. Les toilettes au sous-sol offrent un contraste d’ambiance avec le reste du restaurant. On s’y sent comme transposé dans les ruelles étroites du Vieux Nice. Une grande charpente au plafond s’étend sur l’espace, et en toile de fond un grand mur « beurré » en pierre avec une fontaine rustique « façon lavoir » sur toute sa longueur. Sur le reste des murs, une peinture à la chaux couleur ocre extrêmement nuancée, comme marquée par le temps vient terminer ce tableau provençal.
Les architectes ont collaboré avec l’Atelier Hervé Meyer pour les espaces extérieurs. Les plantes endémiques typiques de la région y ont la part belle (lavande, oliviers...), les terrasses sont décorées avec de nombreuse poteries mais également des petites fontaines qui viennent rafraichir les espaces et poursuivre le dialogue avec la Méditerranée en toile de fond. Ils y ont également entreposé des gloriettes de jardin en fer forgé pour « verticaliser » la terrasse et apporter de l’ombre végétale sur les grandes tables rondes. Au sol, la pierre de Comblanchien (bouchardée brossée avec arêtes épaufrées) lie l'intérieur et l’extérieur.
S2h communication

La petite maison Cannes
Palm beach
Place Franklin Roosevelt 06400 Cannes
Tél. (0)4 28 70 18 18
contact@lapetitemaison-cannes.com
Ouvert tous les jours midi et soir

(photos s2h communication)

Publié le 27 juillet 2020

Nos Dernières Actualités

Pause estivale jusqu'au 31 août

Comme chaque été, l'équipe du site de l'email-gourmand appuie sur le bouton "pause" afin de pouvoir recharger les batteries.

Le mas des géraniums à Opio. Le renouveau

Initialement pension familiale depuis près d'un demi siècle, puis restaurant tenu pendant 26 ans par Colette et Michel Creusot, cette bâtisse située sur une colline face au village, est devenue la propriété d'un banquier suisse depuis quelques années.

Le roof. Five seas hotel à Cannes. Finger food sur la terrasse

Le temps d'un été, le 5e étage de l'hôtel accueille une habile conjugaison d'art contemporain, d'excellentes portions gourmandes et de vibrations musicales.

Les maisons d’Alain Ducasse. Actualités estivales

À La Bastide de Moustiers et à l’Hostellerie de l’abbaye de La Celle, l'été 2020 est résolument placé sous le signe de la nature, des grands espaces et du mieux-manger.