16e année - N° 673 - Du 11 au 17 février 2019.

Guide Vins de fêtes

Légumineuses. Le 10 février, consécration pour les protéines du futur

Légumineuses. Le 10 février, consécration pour les protéines du futur

Lentilles, pois, fèves, haricots, pois chiches, … les légumineuses sont de plus en plus présentes dans notre quotidien. Réputées pour leur richesse en protéines, elles sont au cœur des nouvelles tendances de consommation alimentaire.

DIVERSITÉ. Aujourd’hui, elles franchissent un cap supplémentaire vers leur reconnaissance mondiale. L’ONU, qui avait déjà fait de 2016 l’année internationale des légumineuses, a décidé d’inaugurer en 2019 leur 1re journée mondiale : ce sera le 10 février. En confirmant son engagement pour les légumineuses, l’organisation internationale prouve l’importance de ces végétaux hors du commun, tant sur le plan de la nutrition que de la durabilité. Ce sont des aliments à la fois sains, nutritifs, riches en protéines et des plantes durables : elles fixent l’azote, ont une faible empreinte carbone, des besoins hydriques réduits et améliorent même la fertilité des sols.
En France, la filière des légumes secs, représentée par la Fédération nationale des légumes secs (FNLS) se félicite de cette décision.
On retrouve en France une très grande diversité de légumineuses :
Des haricots secs : le flageolet vert pousse principalement dans l’Essonne, en Eure-et-Loir, dans le Val de Loire et en Bretagne. On cultive également en Vendée les célèbres mogettes, ainsi que des lingots et des cocos blancs (Paimpol). Certains flageolets verts et lingots nous proviennent du Nord et du Pas-de-Calais, tandis que le haricot tarbais est issu du sud-ouest.
Des lentilles : les producteurs du Puy-en-Velay et du Berry sont les spécialistes de la lentille verte, que l’on trouve aussi en Eure-et-Loir, dans l’Yonne et dans l’Aube.
Des pois ronds et cassés : en France, on a retrouvé dans le Languedoc des graines datant de 7 000 ans avant notre ère. Sa culture s’est ensuite propagée, notamment dans la vallée du Rhin.
Des pois chiches : ils proviennent essentiellement du Lauragais, en Midi-Pyrénées, mais aussi du Sud-est, notamment de la Drôme, du Gard, du Vaucluse, du Var et des Alpes de Haute-Provence.
Des fèves : cultivées en Aquitaine, elles sont également produites en Éthiopie, en Egypte, en Australie et, surtout, en Chine, qui fournit les 2/3 de la production mondiale.

(photo X)

Publié le 4 février 2019

Nos Dernières Actualités

École hôtelière et de tourisme Paul Augier à Nice. Soirée hommage à Joël Robuchon

Le dîner a été réalisé et servi en collaboration avec les élèves de MAN et terminale BTS hôtelier option B, leurs professeurs, ainsi que les apprentis et les formateurs du CFA Paul Augier.

Le figuier Saint-Esprit à Antibes. Soirée informative et conviviale

Entouré de son épouse Josiane et de ses enfants Jordan et Matthias, le chef Christian Morisset, une étoile Michelin, avait convié ses amis et la presse locale pour présenter son actualité et ses nouveautés.

Saint-Valentin. Philtres d'amour et bonheur des papilles

Quelques flacons, rouge et rosé, aux noms évocateurs et aux bulles joyeuses à partager avec l’élu(e) de son cœur. Mais également des chocolats et des mini-bocaux de foie gras à partager en tête-à-tête amoureux. Florilège.

Monaco Goût & saveurs. Casse-croûte des chefs à la mairie de Monaco

Sur une idée de Julien Baldacchino, chef du restaurant municipal et membre de l’association Monaco Goût & saveurs, et sous l’impulsion de Jean-Marc Deoriti-Castellini, adjoint au maire, délégué au service du domaine communal – commerce, halles et marchés, la mairie de Monaco a accueilli le « casse-croûte des chefs » le samedi 2 février en matinée.