17e année - N° 720 - Du 17 au 23 février 2020

Balicco

Crémier-fromager. Un métier qui a le vent en poupe en France

Crémier-fromager. Un métier qui a le vent en poupe en France

Le salon du fromage et des produits laitiers dévoile les résultats d’une enquête barométrique réalisée en juin 2019 auprès de crémiers-fromagers français, visiteurs du salon. État du marché, consommation des Français, offre fromagère en boutique…

ÉTUDE. Un bel avenir pour les crémiers-fromagers ! C’est ce que dévoilent les résultats de cette étude puisque 69 % d’entre eux ont eu un chiffre d’affaires en croissance en 2018 et 77 % estiment qu’il va progresser sur les deux ans à venir ! Des perspectives très satisfaisantes qui les incitent à se diversifier, innover et proposer des nouveautés tout en conservant ce côté humain si cher à la profession : 60 % des crémiers-fromagers renouvellent fréquemment leur offre, 58 % organisent des événements dans leur boutique (vs 48 % en 2015), 47 % proposent des créations originales et enfin, 24 % proposent une offre non-alimentaire.
Les crémiers-fromagers sont de plus en plus connectés. Facebook et Instagram sont les deux réseaux sociaux de prédilection pour la profession. En effet, 70 % d’entre eux sont actifs sur Facebook et 40 % sur Instagram. Des moyens de communication qui leur permettent de rester en lien avec leurs clients, de les fidéliser et leur donner envie de franchir la porte.
Avec 50 créations et 30 reprises d’entreprises par an en France (ource FFF), le métier de crémier- fromager confirme la dynamique dans laquelle il s’inscrit depuis plusieurs années.
« Les résultats de cette étude exclusive nous confortent dans l’idée que notre profession a de beaux jours devant elle. En effet, grâce à notre expertise et à notre connaissance des produits nous répondons aux attentes de nos clients de plus en plus attentifs à la qualité et aux modes de fabrication. Aussi, les crémiers-fromagers sont ouverts sur les nouveaux usages et tendances de consommation. L’intérêt pour les fromages étrangers et l’adaptation de notre offre en témoignent » souligne Claude Maret, président de la Fédération des fromagers de France.

Selon les crémiers-fromagers, les consommateurs recherchent avant tout des produits de qualité, goûteux et répondant à des critères bien précis : 81 % choisissent les produits selon la fabrication (lait cru ou pasteurisé) en hausse de 8 % versus 2015 ; 78 % en fonction du type de lait (vache, brebis, chèvre) contre moins de 7 sur 10 en 2015.
Au-delà des questions classiques sur la fabrication ou le type de lait, 80 % des consommateurs les interrogent sur les accords avec le vin, 76 % sur la constitution d’un plateau de fromages, 72 % sur la saisonnalité ou encore 52 % sur le producteur.
Les crémiers-fromagers français proposent environ 16 fromages étrangers à la vente soit 12 % de leurs produits. Parmi ces fromages étrangers, le top 5 : parmesan, gorgonzola et mozzarelle (Italie), bleu Stilton (Royaume-Uni) et manchego (Espagne).

Avec, en moyenne, 138 fromages à la vente, les crémiers-fromagers offrent un large choix à leur clientèle. Mais que trouve-t-on d’autres chez le crémier-fromager ? Des produits laitiers évidemment : beurre, crème fraîche, yaourts ou fromage blanc (93 %) mais aussi des œufs (88 %).
Par ailleurs, de plus en plus de crémiers-fromagers incitent leurs clients à des nouvelles expériences gustatives en proposant du vin (93 % vs 64 % en 2015), des confitures (81 %) ou du miel (68 %). Parmi les nouveautés, nombreux sont les commerçants qui vendent désormais de la charcuterie (51 %) ou des jus de fruits (42 %) afin de répondre aux nouvelles habitudes de consommation.

Enquête Comexposium menée en juin 2019 auprès de 207 crémiers-fromagers français

(photos DR)

Publié le 7 octobre 2019

Nos Dernières Actualités

Mas Bottero à Saint-Cannat. Soirée vigneronne avec Peter Fischer

Les soirées vigneronnes reprennent au Mas Bottero sur le thème terroir, nature et émotions, en compagnie de Peter Fischer du Château Revelette, vigneron à Joucques.

Kermesse aux poissons à Théoule-sur-Mer. La pêche miraculeuse continue !

Vous avez jusqu'au 29 février pour profiter de cette opération iodée proposée dans sept restaurants.

Hôtel de Paris Monte-Carlo. Classé "five-star" par le Forbes travel guide

Le 12 février 2020, l’Hôtel de Paris Monte-Carlo décroche la cinquième et ultime étoile du prestigieux classement international Forbes travail guide.

Hôtel de France*** à Nice. Un hôtel urbain, nouvelle génération

Cet hôtel trois étoiles qui illustre parfaitement les tendances du secteur, indépendant, connecté, durable, privilégie la flexibilité et la personnalisation, remettant au goût du jour les véritables valeurs de l’hôtellerie en même temps qu’un modèle économique cohérent.