16e année - N° 692 - Du 24 au 30 juin 2019.

Balicco

Un des meilleurs ouvriers de France. Arnaud Faye lauréat

Un des meilleurs ouvriers de France. Arnaud Faye lauréat

Sur les 28 candidats sélectionnés pour la finale de la 26e édition de ce concours, dans la classe cuisine-gastronomie, seuls 7 lauréats ont réussi à décrocher le titre envié, dont un seul de notre région, Arnaud Faye, le chef de La chèvre d'or à Èze village.

En ouverture : les 7 lauréats en compagnie d'Alain Ducasse

FINALE. La finale du concours s’est déroulée le mercredi 21 et le jeudi 22 novembre 2018 au lycée hôtelier du Touquet, sous la présidence d'Alain Ducasse et de ses trois vice-présidents, Jacques Maximin, Christophe Quantin et Michel Roth.
Évalués par 43 jurés, MOF et non MOF, les 28 candidats devaient réaliser, avec l’aide de 2 commis, une épreuve pratique de 5 heures, constitué de trois plats à élaborer sur des thèmes imposés tirés au sort le 5 novembre 2018, à savoir :
• plat 1, huit pavés de lieu jaune et huit petits « Parmentier » de homard
• plat 2, trilogie d’un lièvre entier, cuisiné de « trois façons », trois garnitures fruits-légumes
• plat 3, pavlova et aspic de fruits frais, crème au citron
Dans cet exercice de haut vol, 7 cuisiniers ont imposé leur savoir-faire d'excellence et tiré leur épingle du jeu : Renaud Augier, La tour d’argent à Tokyo ; Stéphane Collet, lycée hôtelier Saint-Martin à Amiens ; Arnaud Faye, La chèvre d’or à Eze-village ; Fabrice Gendrier, Lenôtre à Plaisir ; Franck Putelat, La table de Franck Putelat à Carcassonne ; Julien Roucheteau, La scène Thélème à Paris et Frédéric Simonin, Frédéric Simonin à Paris.
Les 7 lauréats recevront officiellement leur titre d' « un des meilleurs ouvriers de France » et pourront revêtir leur veste au col bleu-blanc-rouge, lors d’une cérémonie solennelle, qui se déroulera à la Sorbonne en mars 2019.

Arnaud Faye

(photo COET-MOF et Gérard Bernar)

Publié le 26 novembre 2018

Nos Dernières Actualités

Komo à Monaco. L'alchimie parfaite

Dans le quartier de la Condamine, l'addition de noms prestigieux de la gastronomie internationale, Mauro Colagreco et Pierre Hermé, et de leur savoir-faire, façonne un nouveau concept imaginé par Laurent Kostenbaum.

Rosés. Millésime 2018

« Quand on pense vin rosé, on pense à une couleur pâle, des glaçons, l’apéro, l’été, les repas entre amis. Cette vision est juste mais quelque peu réductrice. Aujourd’hui le rosé est à la convivialité ce que le champagne est à la fête » soutient Christian Scalisi, maitre sommelier de l’Union de la sommellerie française.

Hôtel de Paris Saint-Tropez. Suggestions culinaires 100 % végétales

En recrutant Damien Cruchet, ancien de l'hôtel Negresco à Nice, le chef exécutif Pierre-Alain Garnier s'entoure d'une personnalité créative férue de cuisine vegan.

Marseille Provence gastronomie 2019. Le plus grand cours de cuisine étoilé au monde à Marseille donné par Lionel Lévy

Donner un cours de cuisine à un millier de personnes en même temps : c’est le défi un peu fou que relèvera Lionel Levy le 28 juin prochain, à l'occasion de l’année de la gastronomie en Provence (MPG2019).