21e année - N°888- 20 mai 2024

Balicco

Monte-Carlo gastronomie. Première édition du concours "Maestro chef"

Monte-Carlo gastronomie. Première édition du concours "Maestro chef"

La finale du concours, initié par les organisateurs du salon, et en collaboration avec Monaco Goût et saveurs, a opposé Jean-Philippe Gallot, 49 ans, pilote chez Monacair et Christel Rigoli, monégasque, 40 ans, travaillant dans le cabinet dentaire de son mari, qui l’avait inscrite au concours sans la prévenir !

En ouverture : de gauche à droite, Henri Géraci, Frédéric Ramos, Francesco Caroli, Jean-Philippe Gallot et Joël Garault

PALMARÈS. Le concours s’est déroulé  du vendredi au dimanche avec la réalisation de 3 plats, de plus en plus techniques. Le plat demandé pour la finale était un plat de fête, avec une pintade. Temps imparti : 2h. La compétition a été serrée, 2 points d’écart séparent seulement les 2 finalistes. Le vainqueur, Jean-Philippe Gallot a réalisé un suprême de pintade laqué à l’orange sur une embourrée de choux et légumes divers

De droite à, gauche : Henri Géraci, Joël Garault, Patrice Guillet et Gianluca Strobino

Le jury de la finale était composé de Joël Garault, président de Monaco Goût et saveurs et ancien chef de cuisine de l’Hermitage à Monte-Carlo ; Henri Géraci, chef de cuisine du restaurant La montgolfière à Monaco ; Gianluca Strobino, chef de l’Hôtel de Paris à Monte-Carlo ; Patrice Guillet, sous-chef de cuisine de la brasserie du Café de Paris à Monte-Carlo.
Ce concours  a été lancé du 1er juillet au 30 septembre par e-mailing. La sélection s’est effectuée sur la localisation des candidats (Monaco et communes limitrophes) et sur le visionnage de la vidéo (réalisation d’un plat) que les candidats devaient joindre. 8 candidats sur une centaine de postulants ont été sélectionnés et la parité, respectée (4 hommes, 4 femmes).

Comme chaque année, l’association Slow foot Monaco Riviera Côte d’Azur a décerné les prix Slow food récompensant les meilleurs produits proposés sur le salon.
Palmarès :
Grand prix Slow food : Domaine Rey pour son porc de Bigorre noir (stand 42)
Prix spécial du jury : à égalité, Valette foie gras pour son foie gras mi-cuit au poivre sazawak (stand 113/114/118/119) ; Maison Auer pour les noisettes au chocolat (stand 19/20) et GR chocolat sans sucre pour la pâte à tartiner (stand 52)
Prix de la tradition : à égalité, Apicoltura Torazza  pour le miel de rhododendron (stand 27) et Villa Angeli pour l’huile d’olive (stand 155)
Prix de l’originalité : Quack speck pour ses produits à l’oie (stand 38)
Prix de l’innovation : Bubble break pour les perles de sirops de fruits (stand135)
Prix de la qualité : Caviar de France (stand 97)

Quant aux chroniqueurs gastronomiques, avec entres autres Dominique Milardi, chef sommelier du Méridien besace plaza Monaco et président de l’association monégasque des sommeliers ; Antonio Fochi, premier maître d’hôtel du Méridien besace plaza Monaco ; Jean-Pierre Rous, président de l’association Slow foot Monaco Riviera Côte d’Azur et maître sommelier de France et Guy Cassouto, journaliste de Vins et gastronomie magazine, ils ont décerné leurs lauriers à :
Prix spécial du jury : à égalité, Domaine de la Palud, Châteauneuf-du-Pape ; Domaine de Magalanne, Côtes du Rhône 2016 ; Luxury beverage company, champagne or addict rosé brut ; L’orangerie, liqueur d’orange l’originale ; Mirto Sannai, Sardaigne et cognac Joan Brisson.
Vins français : blanc, La Villa Angeli, cuvée don Pasquale 2017 et Domaine Vielweber, gewurtztraminer vieilles vignes 2014 ; rosé, Légion étrangère, grande cuvée ; rouge, Château Petit Bouquey pole Aquitaine, Saint Émilion 2015 et Domaine Tambour, Banyuls ; vins effervescents, champagne Legrand Frères, cuvée prestige blanc ; champagne Jeeper, premier cru brut et champagne Gremillet, rosé extra brut.
Vins étrangers : rouge, Liquorifico Il Reale, La riserva vermouth di Torino ; vins de Georgie, Orgo Saperavi  2017 et Cantina del Vulture , Sinello Montepulciano d’Abbruzio reserva 2015 ; blanc, Cantina Bacelli, Monte Circe.

(photos Alain Duprat, Gérard Bernar et X)

Publié le 3 décembre 2018

Nos Dernières Actualités

RESTAURANT LA PALME D’OR À CANNES. Ouverture du nouveau projet gastronomique du chef Jean Imbert

Un an après avoir repris les fourneaux de “La plage du Martinez”, et plus largement de l’ensemble des cuisines de l’Hôtel Martinez, ce symbole de la Croisette, le chef Jean Imbert dévoile aujourd’hui son restaurant gastronomique, La Palme d’Or. L’occasion pour lui d’écrire une nouvelle page de son épopée culinaire.

PESKA BY LA TERRASSE. LE MÉRIDIEN NICE. Ouverture de la terrasse pour le dîner sur le rooftop


Depuis le 4 mai, sur le toit-terrasse duMéridien Nice situé au 9e étage, le restaurant Peska by La terrasse est également ouvert pour le dîner, lançant ainsi la proche saison estivale.

LA FERME D’AUGUSTIN À RAMATUELLE. Montée en gamme

Chaque année, lors de la fermeture annuelle, Christophe Vallet entreprend des travaux de rénovation, destinés au bien-être de ses hôtes.

LES BORDS DE MER À MARSEILLE. Chester Tsai, le nouveau chef explorateur de saveurs

Sur la corniche de Marseille, le restaurant des Bords de mer dévoile une cuisine singulière et généreuse célébrant les richesses des produits méditerranéens, grâce à l’arrivée de son nouveau chef : Chester Tsai.