20e année - N°809 - 19 septembre 2022

Balicco

La table de Fanette à Fox-Amphoux. Fanette ou Stéphanie, la femme ou la chef de cuisine ?

La table de Fanette à Fox-Amphoux. Fanette ou Stéphanie, la femme ou la chef de cuisine ?

C’est au cœur de la Provence verte que l’on trouve Stéphanie, ou plutôt Fanette, puisque c’est sous le nom de La table de Fanette, que cette chef, autodidacte s’est imposée aux plus gourmets, aux plus gourmands.

En ouverture : Fanette

Alors, comment Stéphanie devient Fanette ?
Stéphanie, comme bon nombre de petite fille passait ses mercredis chez sa grand-mère ou chez sa tante. Et que faisait-elle ? Elle jouait à faire la cuisine. Elle allait ramasser les légumes dans le potager, y cueillait les herbes aromatiques et passait à l’action en suivant les conseils de sa tatie ou de sa mamie.
La cuisine a toujours été pour elle, un plaisir, un jeu, et une façon de s’exprimer. Elle ne savait pas qu’un jour elle deviendrait une chef de cuisine reconnue.
Elle a beaucoup bougé, bourlingué entre bateaux et voitures de rallye, entre boutiques et maison d’hôtes.
C’est à partir de la maison d’hôte que son chemin va se dessiner tout naturellement, comme une évidence.
Installée avec Pascal, son mari et Morgan son fils, dans leur superbe mas XIIIe, le côté chambre d’hôtes fonctionne bien. De petits déjeuners en petits déjeuners, le premier pas se franchit. Tout d’abord les dîners, puis… de confiture en dîners, de déjeuners après les balades… La table de Fanette prenait forme.
Fox-Amphoux, un village du bout du monde à quelques encablures du Verdon, au cœur de la Provence verte. Heureusement, Stéphanie se sent très près de la nature. La ville ? Trop de bruit, trop de monde, trop de mauvaises odeurs… Elle aime le calme, les choses simples et surtout, elle aime travailler seule. Ce qui impose un rythme soutenu mais cela lui convient.
« Il devient tellement difficile de trouver aujourd’hui des apprentis suffisamment motivés pour vivre au rythme d’un restaurant ! Beaucoup d’heures, beaucoup de préparation, d’anticipation… Pas un métier de tout repos. Alors seule, je m’organise au mieux ».

Un départ original
Il y a presque trente ans que Stéphanie et Pascal se sont mariés. Elle aurait dû se douter  que sa vie ne serait pas une longue route toute droite et encore moins une autoroute ! Pascal lui offre un voyage de noces pas banal. Voyage de noces… oui mais où ? Quatre jours sur la Côte d’Azur pour participer au rallye d’Antibes, original pour l’intimité… Depuis, les rallyes restent au cœur de leur vie, ils sont quasiment leurs seules vacances depuis des années. Rallyes de voitures anciennes, voitures de course et maintenant voitures de rallyes. Stéphanie est devenue une passionnée et considère que ces escapades lui permettent de se dépayser, de changer de monde, de rythme, mais ce ne sont pas de véritables vacances ! Son rêve ? Partir quelques jours en oubliant volontairement smartphone, Ipad, ordi, montre et surtout ne rien faire, laisser le temps s’écouler. Peu lui importe le lieu, bien que la mer pèse plus lourd dans la balance de ses choix. Partir sur un bateau, même s’il reste à quai, voilà déjà un bonheur, si en plus il n’y a plus aucune contrainte et aucune connexion, Stéphanie vivra des vacances de rêve.

Une cuisine qui lui ressemble
C’est dans l’assiette que l’on comprend son parcours. Les produits arrivent de tout près de chez elle, comme chez sa mamie Ginette ou sa tatie Clairette. Une habitude bien ancrée. Elle dit souvent « inutile d’aller chercher très loin des produits, alors que la nature, où que l’on soit, nous offre tout ». Les aromates poussent autour du mas, les vins, il suffit d’aller au domaine voisin, à quelques encablures, les truffes c’est Julot qui les cave sous les chênes du mas… Ici le mot « locavore » n’a rien d’une invention à la mode.  
En cuisine c’est Fanette qui prend le pas à Stéphanie. C’est Fanette qui officie, invente, crée, selon le marché du jour et selon son humeur. Quelques fois l’assiette est plus ou moins colorée, mais toujours les parfums de Provence sautent au nez.
Elle aime quoi Fanette ? Les légumes dans tous leurs états, la mer, les couleurs, les odeurs de garrigue, la campagne et la nature.
Si elle était une fleur ? Une orchidée.
Une œuvre d’art ? Une sculpture monumentale.
Un élément ? L’eau.
Un animal ? Pas un seul mais deux animaux, Vico et Julot les chiens truffier de la maison.
Prochaines vacances ? Le rallye du mont Blanc en septembre !
Son resto préféré ? Là, pas très loin, Le relais des moines  aux Arcs-en-Provence.
Fanette aime la cuisine qui vient du cœur, qui évolue avec le temps et les saisons, qui laisse le produit s’exprimer et s’épanouir. Passer un moment de partage gourmand entre oliviers, chênes, thym et romarin, voilà le rêve de beaucoup d’amoureux de la nature.
M.A.

La table de Fanette
Le mas d’Aimé
Chemin du petit Pouvet 83670 Fox-Amphoux
Tél. (0)4 94 80 72 03
http://www.latabledefanette.com

(photos Marie Tabacchi)

Publié le 2 septembre 2019

Nos Dernières Actualités

Les fêtes gourmandes Escoffier à Villeneuve-Loubet. Bruno Cirino, parrain de l’édition 2022

Villeneuve-Loubet célèbre son illustre chef, les 24 et 25 septembre. Artistes, musiciens, comédiens et bien sûr, chefs cuisiniers, se rassemblent pour fêter la gastronomie et l’art de vivre.

Les étoiles de Mougins. Retour sur images de la 1re journée

C’est un Jacques Maximin rayonnant qui s’est prêté à de très nombreuses sollicitations (photographies, dédicaces, interviews, conférence…), toujours dans la bonne humeur.

Foire internationale de Marseille. La foire vous régale

jours, du 23 septembre au 3 octobre 2022, le parc Chanot devient le plus grand restaurant de la région.

Restaurant Le K. Îlot du golf**** à Mandelieu-La Napoule. Sur un air d’Italie

Raffaele Fontana, le chef de l’hôtel 4 étoiles du groupe La Tour Collection, franchisé Best Western Premier Collection, ne renie pas ses origines transalpines, mais se singularise par une cuisine qu’il qualifie de fusion.