18e année - N° 741 - Du 26 octobre au 1er novembre 2020

Balicco

Chef de la décennie 2010-2019 Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. Mauro Colagreco plébiscité !

Chef de la décennie 2010-2019 Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. Mauro Colagreco plébiscité !

Lors du salon Agecotel à Nice, dans l'espace VIP Balicco, accueilli par Yoackim et Laurent Balicco, Stéphane Raimbault, précédent vainqueur en 2010, a remis à Mauro Colagreco le trophée offert par Emmanuel Barge - EBH arts de la table.

En ouverture : de gauche à droite, Stéphane Raimbault, Mauro Colagreco et Emmanuel Barge

De gauche à droite, Laurent Balicco, Stéphane Raimbault, Mauro Colagreco, Joël garault, Philippe Joannès, Patrick Raingeard, Emmanuel Barge et Aalin Defils

De gauche à droite, Laurent Balicco, Stéphane Raimbault, Gérard Bernar, Mauro Colagreco, Emmanuel Barge et Philippe Joannès

PALMARÈS. À l'initiative de Gérard et Michelle Bernar de l'email-gourmand, un collectif de journalistes régionaux, qui regroupe un nombre considérable de lecteurs sur les Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse, et qui traite régulièrement de la gastronomie, a voté et désigné le successeur à Stéphane Raimbault.
C'est par un véritable plébiscite que Mauro Colagreco a remporté -pratiquement- tous les suffrages. Il devance Arnaud Donckele (2e), Christophe Bacquié (3e), Alexandre Mazzia (4e), Mickaël et Gaël Tourteaux (5e). Pour compléter le top 10, nous trouvons Bruno Oger (6e), Patrick Raingeard (7e), Édouard Loubet (8e), Marcel Ravin (9e) et Jean-Luc Rabanel (10e). Ont été également cités : Jacques Chibois, Philippe Da Silva, Christophe Cussac, Philippe Jourdin, Gérald Passédat, Philippe Joannès, Didier Aniès, Jean-André Charial, Jany Gleize, Bruno Cirino, Christian Sinicropi, Jan Van der Westhuizen, Mathias Dandine, Dimitri Doisneau, Alain Llorca, Dominique Lory, Christophe Billau, Michaël Fulci et Guillaume Sourrieu. À noter que deux chefs 1 étoile, Patrick Raingeard et Marcel Ravin, se sont invités auprès de chefs 2 et 3 étoiles, dans le top 10.

Mauro Colagreco présente son trophée

MAURO. Depuis quelques années, le chef du restaurant Mirazur à Menton, au faîte de l'actualité, truste les récompenses depuis 10 ans, amassant de très nombreuses distinctions, prouvant ainsi sa régularité et son engagement. Il faut se rappeler que Mauro Colagreco et son restaurant sont entrés pour la première fois dans la liste des Worlds 50 best restaurant en 2009. Depuis son parcours l'a mené à la quatrième place en 2017, puis à la troisième place en 2018 avant d'obtenir en 2019 la récompense suprême. La même année, il décrochera une troisième étoile au guide Michelin France et la première place des « 100 chefs », classement mondial des chefs par les chefs initié par le magazine Le chef, accédant ainsi à une nouvelle reconnaissance internationale de ses pairs. On pense également aux nombreuses ouvertures de restaurants dans le monde, au partenariat avec le groupe Barrière pour la création de BFire à Cannes et Courchevel, au prix « Champagne Collet du livre de chef » pour son ouvrage Mirazur (Alain Ducasse éditions). Il est également grand chef Relais & Châteaux et devient administrateur des Grandes tables du monde en octobre 2019.
Mais laissons le mot de la fin à Mauro « C'est la récompense d'une trajectoire de mon Argentine natale à la Riviera qui m'a accueilli il y a 19 ans. Je ne suis pas d'un territoire, je suis cuisinier avant tout. J'aime la cuisine, les produits, la couleur, mais surtout j'aime le sens du partage ».
Mais ce n'est pas un aboutissement pour lui, car déjà en 2020, il confirme sa 3e étoile au guide Michelin France, qui lui décerne la nouvelle mention "Gastronomie durable" et est le premier au monde à recevoir la certification "Plastic free", après deux ans de recherches de solutions, une démarche qu'il a entreprit avec son sous-chef Luca Matiolli, pour réduire, voire supprimer tout le plastique au restaurant.

VOTANTS. Carine Aigon, France tv, Magali Aimé, Carnet de voyages, La Marseillaise, Alexandre Benoist, L'optimisme Côte d'Azur, Gérard Bernar, email-gourmand, Jean Bernard, Terre de vins, Sophie Bidegaray, Nice rendez-vous, Jérôme Chapman, Références hôteliers restaurateurs, Alain Dartigues, Paris Côte d'Azur, Isabelle Drezen, Petit futé, Paule Elliott, Channel Riviera, Patrick Flet, Demain à la une, Jacques Gantié, Nice-Matin, Table libre, Bernard et Meriem Giani, ID art de vivre Provence Alpes Méditerranée, James Huet, Figaro Méditerranée, Lionel Léoty, La petit lu gourmand, Frédéric Payan, Haute-Provence, Christian Perrin, Télé Monaco, Jean-Michel Poupart, Nice-Matin, Noëlle Réal, Mes carnets d'Avignon, Marie Tabacchi, Le Var des gastronomes, Liliane Tiberi, Tribune Côte d'Azur et Bernard Van de Kerckhove, Palaces.

(photos Gérard Bernar, Paule Elliott et Christophe Giraudeau)

Publié le 10 février 2020

Nos Dernières Actualités

Le Vistamar. Hôtel Hermitage Monte-Carlo*****. L'excellence à 4 mains

L'hôtel dirigé par Louis Starck a pris goût aux rencontres culinaires à 4 mains. Le dernier dîner en date, où le chef de cuisine Jean-Philippe Borro a reçu Philippe Mille, deux étoiles Michelin depuis 2012 et un des meilleurs ouvriers de France 2011, chef des cuisines Les Crayères à Reims, en est le parfait exemple.

Jacques Rolancy à Nice. Clap de fin

La mort dans l'âme, Jacques Rolancy, MOF cuisine 1996, a jeté l'éponge. Ses deux restaurants "Le bistrot des viviers", racheté en 2006, et le "Rolancy's ont été mis en liquidation judiciaire. Le chef s'explique.

Michel à Marseille. Mazzia rouvre enfin son food-truck !

À peine ouvert le 1er octobre dernier, Michel avait du fermer momentanément ses portes pour des raisons de non autorisation d’emplacement.

Boutique de l'Oasis à Mandelieu-La Napoule. Ouverture

Après plusieurs mois de travaux, la Boutique de l'Oasis a enfin levé son rideau, le jeudi 22 octobre.