17e année - N° 697 - Du 29 juillet au 1er septembre 2019.

Balicco

Ariful Islam Mozumder, médaille d’or au concours « un des meilleurs apprentis de France »

Ariful Islam Mozumder, médaille d’or au concours « un des meilleurs apprentis de France »

L'apprenti bangladais de Christian Morisset, chef 1 étoile Michelin du Figuier Saint-Esprit à Antibes, a remporté la médaille d’or au concours créé en 1985 à l'initiative de Paul Labourier, MOF enseignant du Morbihan, le vendredi 21 septembre au lycée Jean Drouant à Paris.

En ouverture : Ariful Islam Mozumder en compagnie de Christian Morisset et Jean-Marc Delacourt, MOF

PARCOURS. « C’est un jeune exceptionnel par son respect, son humilité, sa passion, sa motivation. À vrai dire, c’est une perle rare » s'exclame Christian Morisset, très élogieux envers ce jeune natif de Comilla au Bangladesh, parti de son pays pour arriver chez un oncle en Italie à l’âge de 16 ans, avant d'être transféré dans une structure d’enfants mineurs immigrés à Paris, puis à Antibes au foyer de l'enfance villa "Clair castel". C'est alors que, suite à une sollicitation d'une éducatrice, le chef du Figuier Saint-Esprit accepte de prendre ce jeune étudiant en stage pour 3 mois.
Courant juin 2015, Ariful est intégré en tant qu’apprenti cuisine au sein de l'équipe et obtient un contrat d’apprentissage. En parallèle, il suit ses cours à la Faculté des métiers de Cannes, où deux classes de jeunes étudiants immigrés avait été créées spécialement. À la fin de sa première année, il termine 2e sur 70 et à la fin de sa 2e année, il arrive 1er sur 70 avec les félicitations de son directeur et une bourse attribuée par la Région.
Vite, on s’aperçoit des capacités de ce jeune, un self contrôle, un gestuel, une rapidité d’exécution, une précision dans les assaisonnements, dans les cuissons de viande. Voilà tout pour plaire à un maître d’apprentissage. Vu ses facilités en cuisine, Christian Morisset décide de l’inscrire à plusieurs concours, « Challenge jeune talent de l’international club Toques blanches Côte d’Azur », « M.A.F. des Maîtres cuisiniers de France», « Les jeunes talents des Maîtres restaurateur », où il va truster les places de 1er et 2e, avant de s'attaquer aux « M.A.F. des M.O.F. ». Deux candidats sont retenus à Nice pour la ½ finale départementale, en 1re position Ariful et également 1er candidat en régionale où il a reçoit la médaille.

Les plats de la finale

Après quelques péripéties liées au voyage, le voici propulsé pour la finale nationale à l’école hôtelière de Paris, lycée Jean Drouant, le 21 septembre 2018, où il doit préparer, en 4h30, un premier plat salé, 4 assiettes de saumon d’Isigny à traiter de deux façons, avec une sauce à base d’agrume, une garniture à base de champignons, une garniture au choix, pui un second plat sucré, 4 assiettes, des petites Moscovites rubanées, avec une sauce ou un coulis d’accompagnement. Tout se déroule pratiquement correctement, malgré quelques petits détails au niveau du dressage. À 16h30, le président des MOF proclame les résultats et commence à donner les gagnants dans l’ordre alphabétique. Ariful déclare « Mon nom arrive en 4e position et là, à cet instant, un immense moment de satisfaction m’envahit en regardant mon chef Christian Morisset qui m’a accompagné tout au long de ce parcours depuis le mois d’avril 2015 lorsque je suis arrivé dans son restaurant "Le Figuier de Saint-Esprit". Je ne m’imaginais pas qu’un jour je pourrais décrocher cette médaille d’or sans en connaître, trois années et demie auparavant, l’existence de ces concours où je me suis motivé à fond dans ces compétitions culinaires. Maintenant j’ai la chance d’avoir trouvé une telle entreprise qui pour moi est une deuxième famille ». Il poursuit « Le chef vient de me faire un contrat en CDI pour avoir la possibilité d’obtenir auprès de l’OFI une autorisation de permis de travail en tant que jeune immigré n’étant plus sous le statut d’étudiant. Je dois dire que maintenant mon horizon s’ouvre pleinement et par la suite j’envisage de parfaire mon parcours professionnel dans de grandes brigades étoilées et je suis certain que mon chef Christian Morisset m’aidera parmi ses connaissances à me trouver une très belle maison avec un grand chef. Je remercie également Madame Morisset qui fût un soutien permanent pour tout le côté administratif et les sentiments maternels. le chef Christophe Griss qui travaille depuis 13 ans avec Christian Morisset et m’a appris la cuisine, ses enfants Jordan et Matthias qui ont été aux petits soins pour moi, les deux chefs pâtissiers Philippe Delle Casse et Mégane Gonez, actuellement en poste, qui ont contribué à la réussite de mes concours ».
Ariful conclut « Un grand merci à cette famille Morisset pour le bien être que vous m’avez octroyé et cette immense chance de m’avoir accepté dans votre restaurant et dans la continuité d’accueillir en permanence de nouveaux jeunes enfants mineurs immigrés ».

Ariful Islam Mozumder en compagnie de Christian Morisset, Jean-Marc Delacourt, MOF et Guillaume Gomez, MOF   

(photos X)

Publié le 15 octobre 2018

Nos Dernières Actualités

Pause estivale

Comme chaque année, nous suspendons les parutions hebdomadaires de l'email-gourmand durant le mois d'août, afin de recharger nos batteries. Nous vous donnons rendez-vous le lundi 2 septembre 2019.

Caffé César. L’initial à Opio. 4 mains expertes

Thierry Molinengo, enfant du pays, et Frédéric Bogé se sont connus à La vignette haute il y a 18 ans. Après des itinéraires différents, ils se retrouvent aujourd'hui pour un projet longuement mûri.

Au comptoir des sables. AC hôtel Ambassadeur à Juan-les-Pins. Carte d'été

Le nom du restaurant a vu le jour après de nombreuses réflexions, dans le but de toujours porter plus haut le chef Guillaume Winterstein, sa cuisine et ses idées. Zoom sur quelques plats de la carte d'été.

Nikki beach Saint-Tropez. Dîners étoilés

Le 23 juillet, Marc Veyrat a proposé son menu lors du premier dîner. Vont suivre les prestations de trois chefs 3 étoiles Michelin, Christophe Bacquié, Arnaud Lallemant et Alain Passard.

Nos Dernières Actualités