22e année - N°896 - 15 juillet 2024

Balicco

Les vins de Bandol. À la découverte du millésime

Image
Comme chaque année, en avant-première à la maintenant fameuse fête du millésime sur le port de Bandol, les vignerons de l’appellation présentent leurs productions.

PROFESSIONNELS. L’association des vins de Bandol avait choisi l’hôtel du Castellet pour présenter le millésime 2009, un bel écrin digne de cette rencontre. Michel Bonzo, président de l’appellation était entouré de 25 vignerons qui ont offert le millésime à la dégustation. Certains vins, bien que pas encore assemblés, laissaient présager un très bon cru. Les rosés de plus en plus nombreux dont la gamme de couleurs se décline du rose « bonbon anglais » pour "La Cadérienne" au rose très pâle, en passant par le rose plus soutenu des derniers résistants à la mode des rosés clairs, comme le domaine de « La Bégude ».
Dans les salons de « la Reine Margot », 25 domaines et une cave coopérative présentaient leur production, dont les rouges restent le fleuron des vins de Bandol. Les professionnels, fidèles à ce rendez-vous, étaient venus nombreux. Les sommeliers se sont déplacés de Nice, du Languedoc, ainsi que les représentants de l’association des sommeliers d’Europe avec Brigitte Leloup, et bien évidemment l’association des sommeliers de Marseille Provence, restaurateurs et journalistes… Gisèle Marguin, présidente de l’ASAMP, au pays du soleil levant, était présente par la pensée qu’à transmise Antonin Thioller.
Le président, Michel Bonzo, a, comme à l’accoutumée, présenté la fête du millésime qui se déroulera le 6 décembre sur le port de Bandol. 2008 avait vu débarqué l’équipe d’Astérix, cette année, 2009, sera une véritable « ruée vers l’or ». Voilà un thème alléchant pour cette journée. Un village western, des pépites d’or... Non de Bandol ! Des chercheurs d’or, des cow boys... Une vraie fête. Le président confie ensuite, le soin à Patricia Ferrero, directrice de l’association des vins de Bandol, de présenter l’affiche de « la fête du millésime » et de donner encore quelques détails sur cette journée. Plus de 2 000 personnes sont venues l’année dernière vivre une journée sous la houlette d’Astérix, cette année, ils seront encore plus nombreux. « La ruée vers l’or » va attirer les amateurs de sensations et de plaisir. Rendez-vous le 6 décembre pour déguster, découvrir et participer, à la « ruée vers le Bandol ». M.A.

En ouverture : les élèves sommeliers du lycée hôtelier de Marseille (photo Magali Aimé)

"Assurément un grand millésime"
Accompagné des fidèles vignerons Freddy Estienne et Reynald Delille, Michel Bronzo, président de l'appellation, s'est rendu à Nice, au restaurant l'Univers, chez Christian Plumail, pour présenter à la presse les grandes lignes de la 28e édition de la fête du millésime.

De gauche à droite, Yves Bottasso, sommelier conseil, secrétaire général de l'association des sommeliers de Nice Côte d'Azur Provence, Michel Bronzo "Domaine la Bastide Blanche", Reynald Delille "Domaine de Terrebrune", Christian Plumail "L'Univers" et Freddy Estienne "La Laidière" (photo Gérard Bernar)
bandol_nice.jpg

















QUALITÉ.
Avant de vous détailler le programme de ces festivités (à lire dans notre prochain numéro), attardons-nous sur les caractéristiques du millésime 2009, brossées par Freddy Estienne et qui se révéleront au matin du 6 décembre.
"L’hiver 2008 /2009 a été, on s’en souvient, on ne peut plus arrosé et c’est tant mieux compte tenu des déficits en pluie des années précédentes. Nous avons atteint des cumuls pluviométriques dignes de la fin du 20e siècle et il faut bien admettre qu’on les avait presque oubliées ces pluies dont la terre a grand besoin !
Compte tenu de ces précipitations providentielles, le cycle végétatif s’est bien déroulé, à des dates proches de la normale. Et puis ce fut l’été particulièrement chaud. Cette chaleur continue a accéléré les maturités et début septembre les baies étaient sucrées, les vignes présentaient un état sanitaire parfait et l’équilibre alcool/sucre/acidité était très prometteur. Comme d’habitude, ce sont les précoces parcelles de sauvignon qui ont fait les premières l’actualité des vendanges autour du 20 août. Puis les autres cépages ont suivi avec une certaine homogénéité. Début septembre, partout les équipes de vendangeurs s’affairaient sur les 1 580 hectares en production. Selon les parcelles, leur sol et sous-sol, leur exposition, les vendanges se sont accélérées ou alors au contraire ont marqué le pas jusqu’à attendre les traditionnelles pluies d’équinoxe et l’espoir de voir les baies se gonfler et offrir un peu plus de jus. Bien sûr, il a fallu jongler avec les parcelles et les cépages, bien souvent ne vendanger que le matin à la faveur de la fraicheur du début du jour.
Ce que l’on peut dire aujourd’hui ? Assurément une très belle matière, de la densité, de la complexité, de la richesse aromatique. Tout ce que nous aimons et recherchons. Les blancs se présentent très bien, avec un équilibre qui était perceptible dès les raisins ; pour ce qui est des rosés, si le mourvèdre les rend encore un peu fermés à cette date, ils présentent une magnifique approche gustative toute en finesse; quant aux rouges, si caractéristiques de l’appellation, ils affichent une très belle qualité avec une extraction qui nous donne une très belle concentration. Et les ressemblances avec le millésime 2001 ne s’arrêtent pas là. 2009, assurément un grand millésime
", conclut Freddy Estienne.

Nos Dernières Actualités

COPAL BEACH À CANNES. La cuisine d’origine de Juan Arbeláez

Plus qu’une simple plage, Copal se dévoile comme une expérience sensorielle et gastronomique élaborée par le chef colombien Juan Arbeláez, les pieds dans le sable.

UN MOMENT BARNES À MOUGINS. Un nouveau lieu dédié à l’art de vivre

Barnes, leader de l’immobilier international haut-de-gamme, vient d’ouvrir un nouveau lieu de vie dédié à l’art de vivre, en lieu et place de « Un moment chez Mémé ».

DOUBLETREE BY HILTON NICE CENTRE ICONIC. Le groupe Hilton ouvre son premier hôtel à Nice


Idéalement situé en plein cœur de la ville, l’établissement est le 3e établissement du groupe Hilton à ouvrir depuis le retour de l’enseigne sur la Côte d'Azur en 2023 et fait briller ses 4 étoiles dans ce tout nouveau lieu de vie niçois.

HÔTEL BLEU**** À CARRY-LE-ROUET. Comme sur un bateau

Entre ciel et mer, c’est véritablement la naissance d’un hôtel sur les flots. Amarré au petit port de Carry-le-Rouet, l’Hôtel Bleu renoue avec l’architecture paquebot. Avec un accès par le pont supérieur, l'hôtel offre une vue panoramique imprenable qui s’étend jusqu’à Marseille et ses îles.