20e année - N°809 - 19 septembre 2022

Balicco

Coteaux d'Aix-en-Provence. L'économie de l'appellation

Image CHIFFRES. Le syndicat des Coteaux d’Aix-en-Provence a dévoilé les derniers chiffres de l’appellation et présenté le millésime 2008, au cours d’un déjeuner, servi dans le nouveau restaurant de Christian Ernst « Le Moment » (5 place Sadi Carnot 13002 Marseille. Tél. (0)4 91 52 47 49 – http://www.lemoment-marseille.com ). Les mets ont été mariés aux vins Coteaux d’Aix-en-Provence et la dégustation commentée par Gisèle Marguin, présidente de l'association des sommeliers des Alpes Marseille Provence et Nathalie Pouzalgues, œnologue au centre de recherche et d'expérimentation sur le vin rosé.
Comparé à l’exercice précédent, la récolte 2008 de l’appellation connaît une légère baisse de 5 % des volumes, avec une production estimée à  195 000 hl et un rendement moyen de 47,2 hl à l’hectare, toutes couleurs confondues. Une répartition de production qui se décompose en 80 % de rosé (e qui représente près de 15 % de la production totale des vins rosés AOC de la Provence), 15 % de rouge et 5 % de blanc. Pour l’anecdote en 1985-1986, la production consacrée au rosé était de 34 % et au rouge de 61 % !
MILLÉSIME 2008. Il a cela d’exceptionnel qu’il a surpris les vignerons qui ont retrouvé un cycle végétatif et une période de maturation repositionné à des dates habituelles, non connue depuis 2004, avec des vendanges qui se sont terminées à Rognes et à Rians le 28 octobre. Dans l’ensemble, ce millésime restera gravé vif et aromatique en blanc et en rosé et fruité en rouge.
Les blancs sont, globalement, à la fois fins et aromatiques, avec une bouche expressive et complexe et une belle longueur.
Les rosés ont des couleurs franches aux reflets vifs. Floraux plus que fruités, mais toujours intenses, les nez sont expressifs avec des notes aromatiques alliant des agrumes aux fruits rouges. Les bouches sont vives et complexes.
Les rouges, avec des couleurs variant du pourpre au grenat sombre, des nez complexes caractérisés par des notes végétales ou animales suivant les cépages et une bouche d’un fruit marqué, seront à consommer dans les deux ans qui viennent.

En ouverture : de gauche à droite, 1er rang, Marie-Amal Bizalion (journaliste), Nathalie Pouzalgues (œnologue au centre de recherche et d'expérimentation sur le vin rosé), Michèle Nasles, (viticultrice), Jean-Jacques Bréban (président du CIVP), Gisèle Marguin (présidente de l'association des sommeliers des Alpes Marseille Provence) et Thierry Icard (président du comité des Coteaux d'Aix) ; 2e rang, François Roy (sommelier du restaurant Le Moment), François Terrat (directeur du domaine des Béates), Christian Ernst (chef du restaurant Le Moment) et François Millo (directeur du CIVP) (photo X)

Nos Dernières Actualités

Les fêtes gourmandes Escoffier à Villeneuve-Loubet. Bruno Cirino, parrain de l’édition 2022

Villeneuve-Loubet célèbre son illustre chef, les 24 et 25 septembre. Artistes, musiciens, comédiens et bien sûr, chefs cuisiniers, se rassemblent pour fêter la gastronomie et l’art de vivre.

Les étoiles de Mougins. Retour sur images de la 1re journée

C’est un Jacques Maximin rayonnant qui s’est prêté à de très nombreuses sollicitations (photographies, dédicaces, interviews, conférence…), toujours dans la bonne humeur.

Foire internationale de Marseille. La foire vous régale

jours, du 23 septembre au 3 octobre 2022, le parc Chanot devient le plus grand restaurant de la région.

Restaurant Le K. Îlot du golf**** à Mandelieu-La Napoule. Sur un air d’Italie

Raffaele Fontana, le chef de l’hôtel 4 étoiles du groupe La Tour Collection, franchisé Best Western Premier Collection, ne renie pas ses origines transalpines, mais se singularise par une cuisine qu’il qualifie de fusion.