17e année - N° 695 - Du 15 au 21 juillet 2019.

Balicco

Suisse. À la fois écolo, urbaine et campagnarde : Genève la discrète

Image
« La plus petite des grandes capitales » aiment à dire les Genevois. Cette cité internationale qui abrite des fortunes, conjugue ville et campagne, modernité et traditions, culture, nature et écologie en toute sérénité.
Par Magali Aimé

Une histoire entre la France et la Suisse. Déjà 360 Km de frontières communes et 60 000 frontaliers qui chaque jour viennent travailler à Genève. Puis une « bataille » qui remonte en 1602 entre Savoyards et Genevois. Aujourd’hui la « fête de l’escalade ». Les Savoyards pensaient gagner Genève en « escaladant » les murailles de la ville. Hélas pour eux, les Genevois ont vaincu et cette vieille inimitié s’est  transformée en complicité autour de cette fête annuelle et incontournable. Complicité aussi côté culture, Calvin, français de naissance est honoré en Suisse comme un des leurs, quant à « notre » Jean-Jacques Rousseau, qui est d’origine Suisse, et encore Voltaire, Giacometti... Et voilà comment nos deux pays sont de grands amis.
Une ville au cœur de la nature ou la nature au cœur de la ville. Des parcs partout, les bords du lac Léman qui incitent à la promenade et à la rêverie, de petits chalets typiques jouxtent là un immeuble, ici une ruelle de la vieille ville et des marchés un peu partout dans la ville. À l’office du tourisme on trouve la liste des établissements bénéficiant du label « ambassadeurs du terroir genevois ». Vins, fromages, fruits, légumes, fleurs, charcuterie et autres produits, tous issus du terroir genevois.

geneve_molard.jpgBoucherie du Molard
Messieurs Bovagne et Duret ont inauguré la Grande Boucherie du Molard en 1921. La qualité a toujours été le maître mot. Des glorieuses de Bresse au bœuf de Pâques, ici on parle de beau marbré, de fondant, de grain fin ou de rouge sombre… Oui c’est bien de viande dont il est question ! Évidemment quelques spécialités comme le saucisson vaudois, la longeole genevoise ou le saucisson fribourgeois fumé à la borne. Depuis 1921, l’établissement à changé plusieurs fois de propriétaire sans rien perdre de sa philosophie originelle : qualité, qualité, qualité.
• Boucherie du Molard
Rue du marché 20
Genève, GE, 1204
Tél. 022 311 66 – 022 311 67 –
info@boucheriemolard.ch

geneve_bude.jpgLe marché Budé
Écolo et bio avant tout. Comble de l’étonnement un marché dans la ville, au milieu des immeubles, à côté d’un parc, le « marché Budé » propose les produits de la ferme. Des produits exclusivement bios et souvent oubliés comme les diversités de courges telles que la Jarrahdale, la Hubbard Green ou la courge classique. Les cardons flirtent avec les scarsonere (salsifis) et avec les carottes blanches… Un vrai bonheur que cette ferme dans la ville. Les œufs sont pondus par les poules qui gambadent juste derrière les murs de la ferme. Léo Zulauj et Julien Chavaz dénichent aussi des produits typiquement locaux et artisanaux : les sirops d’origan, de basilic ou de sureau, la bière locale « bière des Murailles » et les huiles de colza, de carthame, de pavot ou de tournesol toutes étant des huiles de Genève !
• Marché à la ferme de Budé
2, chemin Moïse Dubarle
1209 petit Saconnex – Genève
Ouvert les mardi 8h à 12h30, vendredi 8h à 12h30, 14h30 à 19h30, samedi 8h à 13h.


geneve_intercontinental.jpgL’Hôtel InterContinental
Du « marché Budé » à l’hôtel, 5 minutes de marche seulement. Dans ce laps de temps on traverse un parc, on longe l’artère qui conduit à la fameuse place des nations et c’est là. L’hôtel est en phase finale de sa rénovation, confiée à l’architecte designer Tony Chi. Fin des travaux prévue pour juillet 2010. Tout a été fait dans un esprit de développement durable et d’économie d’énergie. La climatisation est obtenue par l’eau du lac et les chambres non-fumeurs offrent une superficie minimum de 30m2 pour les « standards » et plus de 80m2 pour les suites situées au 18e étage. L’hôtel propose plusieurs possibilités pour se restaurer , des salles de séminaires et une salle de bal.
geneve_intercontinental_oeuvre.jpg• InterContinental Hôtel.
Tarif à partir de 450 CHF
7-9 chemin du petit Saconnex CP 371 Genève 19.

inter-geneva@intercontinental-geneva.ch

Le Woods
Ce restaurant est orchestré de main de virtuose par Didier Quesnel (ancien étoilé) disciple d’Escoffier et chevalier de l’Ordre du mérite agricole. Breton d’origine, il privilégie les produits de la mer, mais pas seulement, il suffit de goûter à son « inspiration du lièvre à la royale », un grand moment de plaisir gourmet. Le dimanche, un brunch au buffet varié, original et savoureux, attire les familles genevoises.  10 ans que Didier Quesnel dirige les cuisines du Woods, (gastronomie), des « Nations », (restauration possible autour d’une superbe table d’hôtes), du O’Bar (du mardi au samedi de 17h à 2h du matin, autour de mezze et mille autres saveurs dans une ambiance cosy) et l’été la piscine et son restaurant. Depuis la rénovation, Didier Quesnel n’est volontairement plus étoilé, mais cuisine toujours de façon aussi talentueuse. Déjeuner : 44CHF (30€). Dîner 59 CHF (42€).  À la carte ; de 20 à 40€
• Le Woods
7-9 chemin du petit Saconnex CP 371 Genève 19
- Tél. 022 919 39 39


geneve_cafe_du_soleil.jpgLe Café du Soleil
Certainement le plus vieux restaurant de Genève créé il y a près de 400 ans. Il fut le lieu des ralliements toutes tendances politiques confondues. Aujourd’hui, il reste le point d’ancrage et d’échange de toutes les idées qui font la mode, tout en restant fidèle aux traditions. C’est ici, au Café du Soleil, que l’on mange la meilleure fondue de Suisse, dans une ambiance conviviale, odorante, chaleureuse et bon enfant.
Un chalet et au rez-de-chaussée, le restaurant avec une terrasse superbement ombragée, qui offre les spécialités les plus convoitées : tartiflettes, fondues, croûte au fromage gratiné, potage… Le Café du Soleil … un mythe genevois incontournable. On y découvre aussi les vins du Valais, de Satigny, de Martigny ou du canton de Vaud. Sur la carte, il y a les vins « ouverts » qui se consomment au verre, le fendant Rémy et Florian Besse, le gamay et le chasselat de Genève et…surprise, un rosé de Provence « Baron Gassier ».
8, 40 CHF le potage, 23,90 CHF la tartiflette.
• Le Café du Soleil
Place du petit Saconnex 6 – 1209 Genève – tél. 0022 733 34 17 –

http://www.cafedusoleil.ch

PRATIQUE.
De Marseille : Flybaboo 3 vols quotidiens (le dimanche 2 vols). Marseille Genève 50 minutes de vol convivial et presque privé. Tarif : 133€ avec des offres spéciales à partir de 57€
De Nice : Flybaboo 2 vols quotidiens (le dimanche 1 vol). Nice Genève 1 heure de vol. Tarif 135€ avec des offres spéciales à partir de 57€
Baboo
P.O. Box 291 – 1215 Geneva 15 – CH.

http://www.flybaboo.com
De Paris : TGV Lyria  Paris Genève : 3h22.
Un service première classe : prise à la place, presse à bord, restauration à la place, bar. Tarif à partir de 126€. Aller simple. Aller-retour avec une nuit sur place à partir de 203€.
http://www.tgv-lyria    -   http://www.railtieam.eu 

Genève tourisme et bureau des congrès
Rue du Mont Blanc 18
Case Postale 1602 – 1211 Genève 1  CH

http://www.geneve-tourisme.ch - info@geneve-tourisme.ch

Change: 1CHF = 1,50€

(photos X)

Nos Dernières Actualités

AM par Alexandre Mazzia à Marseille. En off et in live

Un mot le caractérise : humain. Un élément : l’eau. Sa cuisine : hors du temps. Sa philosophie : pas de paraître, pas de futile, pas de hasard. Son souhait : une cuisine en résonance intellectuelle, un appel à l’émotionnel.

Hôtel Barrière le Gray d’Albion Cannes. Un été festif et gourmand

L'hôtel propose de nombreux événements pour animer les journées et les nuits de ses hôtes, comme des vacanciers. Sur la terrasse ou la plage privée, on savoure les plaisirs de saison.

Hôtel Hermitage Monte-Carlo. Ambiance mille et une nuits avec Noura

Cet été, les parfums du Moyen-Orient souffleront sur l’hôtel Hermitage Monte-Carlo avec l’arrivée de la maison Noura, célèbre institution de la cuisine libanaise établie à Paris depuis 1989.

Le Kafé in à Cagnes-sur-Mer. Le talent caché de Ludovic Parfait

Nous connaissions Ludovic Parfait comme sommelier, mais vraiment pas comme cuisinier ! Découverte du chef dans son petit restaurant proche de l'entrée de l'hippodrome de la Côte d'Azur.