17e année - N° 705 - Du 21 au 27 octobre 2019

Balicco

Œnotourisme. Premiers prix nationaux et label

Image
Un an après sa création par Paul Dubrule, président du conseil supérieur de l’œnotourisme et co-fondateur du groupe Accor, c’est accompagné d’Hervé Novelli, secrétaire d‘État en charge du Tourisme et de la représentante de Bruno Lemaire, ministre de l’Agriculture, que s’est déroulée la cérémonie du premier prix national de l’œnotourisme au ministère de l’Économie et des Finances.

En ouverture : discours de Paul Dubrule

INITIATIVES. Ce prix distingue des démarches contribuant à la promotion de l’œnotourisme. Tous les acteurs du vin sont concernés et l’objectif est de récompenser des initiatives simples et rapidement transposables dans quatre catégories, mise en valeur touristique d’un caveau ou d’un site viticole ; hébergement ou restauration dans le vignoble ; mise en réseau de maisons de vin avec d’autres ressources touristiques, patrimoine, sites naturels, produits d’agrotourisme… ; promotion d’un produit œnotourisme, par un événement, une agence de voyage, Internet…
260 candidats s’étaient mobilisés toutes catégories confondues. Le nombre et la qualité des dossiers ont imposé une sélection stricte basée sur 3 critères, un impact positif sur l’oenotourisme, une approche d’ouverture avec différents secteurs en particulier sur le patrimoine et la création de valeurs économiques viables.
oenotourisme_laureats.jpg













Les lauréats en compagnie de Paul Dubrule et Hervé Novelli

LAURÉATS. Deux éliminatoires successives ont eu lieu sur dossier, et 14 finalistes ont été retenus, les 2 premières catégories ont été auditées sur place, les 2 autres par téléphone.
• 1er prix 2009, catégorie mise en valeur d’un caveau ou d’un site viticole, la maison Cazes à Rivesaltes. Entièrement convertie en agriculture biologique et biodynamique, elle a mis en place l’organisation de nombreux événements autour du vin, l’organisation de visites des vignes, des chais avec dégustation et un restaurant « La Table d’Aimé » qui propose des menus bios, des menus ludiques pour enfants, une cuisine de marché qui a du goût !
Notre région était nominée avec le Château Sainte Roseline aux Arcs-sur-Argens, qui propose un large programme d’animations, couplé avec le dossier du Château des Demoiselles à La Motte, des chambres d’hôtes dans le vignoble. Le parcours comprend la visite de la chapelle Sainte Roseline, de la cave, des ateliers œnologiques, et de nombreux évènements culturels. Un bon début pour le label !
• 1er prix 2009, catégorie hébergement ou restauration dans le vignoble, la maison et la table d'Olivier Leflaive à Puligny-Montrchet. Sa démarche, faire aimer la Bourgogne, les bourgognes et les Bourguignons.
Notre région était nominée avec le Château de Berne à Lorgues, qui présentait un projet ambitieux et complet pour cet hôtel-restaurant Relais et Châteaux, qui intègre une visite de la cave, du jardin biologique, d’une école du vin et de cuisine, mais également des balades à vélo ou pédestres dans les vignes, la découverte de la fabrication de l’huile d’olive et l’organisation d’événements culturels.
percee_vin_jaune.jpg


















• 1er prix 2009, catégorie mise en réseau de maisons de vin avec d’autres ressources touristiques, la route des vins du Jura. Cet itinéraire s’étend sur 80 Km de Salins-les-Bains à Saint Amour, impliquant tous les acteurs du tourisme, patrimoine culturel et naturel, offices de tourisme, viticulteurs, hôteliers, restaurateurs, produits régionaux… Pour faire du Jura, une région attractive et conviviale, avec de nombreuses manifestations tout au long de l’année. Ne citons que la dernière en date, « la percée du vin jaune », ce vin issu d’un cépage rare, le savagnin, d’une élaboration mystérieuse et à une lente maturation de 6 ans et 3 mois sans soutirage, ni outillage et mis dans une bouteille caractéristique, le clavelin.
 • Encouragements, catégorie maisons de vin avec d’autres ressources touristiques, à Synvira en Alsace pour la réalisation du grand pique-nique chez le vigneron indépendant, le week-end de la Pentecôte.
Les pionniers étaient aussi à l’honneur, la famille Dubœuf pour son œnoparc « le hameau Dubœuf » depuis 1993, la famille Cazes pour son village de Bages, véritable «  village des saveurs et du vin », la famille Cathiard pour les « Thermes de Caudalie », au cœur des vignes du château Haut Lafitte, depuis 1999, la famille Maire pour « La Finette », taverne d’Arbois ouverte en 1961 par Henri Maire, un lieu typique de découverte du vin et de la gastronomie franc-comtoise.

CREATION. Ce label œnotourisme favorisera la mise en réseau d’acteurs diversifiés mais complémentaires et le maillage territorial. L’objectif du ministre est triple, améliorer la lisibilité de l’offre, difficile compte tenu de la multiplicité des appellations ; développer la fréquentation touristique grâce à ce facteur d’attractivité ; développer le débouché touristique pour la filière viticole. Le label est attribué à une destination et les prestataires partenaires, pour 3 ans. C’est une promesse d’écoute et de qualité pour le client. La destination candidate doit demander le dossier à "Atout France" et le déposer avant le 30 avril 2010. La décision est prise conjointement par le ministre de l’Agriculture et le ministre du Tourisme. Alors contactez vite pauline.leonard@franceguide.com et bonne chance ! Plus d’informations sur http://www.atout-france.fr M. C.-G.

(photos X)

Nos Dernières Actualités

La bonne étape à Château-Arnoux. De génération en génération

Cet ancien relais de poste du 18e siècle, devenu auberge familiale, est toujours la propriété de la famille Gleize, où Jany bénéficie, depuis un an, de la présence de sa fille Jane, qui représente la 5e génération.

Transmission. Dîner d'exception à Avignon

Quand les grands chefs allient goût et générosité pour une gastronomie solidaire France-Bolivie, le temps d'une soirée à l'école hôtelière d'Avignon.

Salon « Autour du vin et des terroirs » à Draguignan. Faire connaître le savoir-faire

Organisée par Dracénie Provence Verdon agglomération et son office de tourisme intercommunal, cette 7e édition propose une vitrine des savoir-faire locaux et des produits de son territoire ou des terroirs voisins.

Prix Villégiature 2019. L'hôtel Métropole Monte-Carlo doublement récompensé

Nominé dans quatre catégories cette année, l’hôtel monégasque est particulièrement fier d’avoir été récompensé deux fois lors de l’édition 2019 en tant que « Meilleur service d’hôtel » et « Meilleur spa d’hôtel » en Europe.