21e année - N°893 - 24 juin 2024

Balicco

Côte d'Azur. De l'été indien à l'été azuréen


Si la Côte d’Azur est depuis des décennies un « must » pour les vacances d’été, elle est aussi devenue une destination touristique de choix pour l’arrière-saison automnale.


En ouverture : le Riviera Marriott hôtel la Porte de Monaco sur le port de Cap d'Ail

NOVEMBRE. Le mois de novembre, considéré comme le mois le plus « creux » il y a une vingtaine d’années, a vu sa fréquentation augmenter sensiblement. La part de ce seul mois sur le total des arrivées annuelles en hôtels et résidences est ainsi passée de 3,6 % en 1993 à 5,5 % en 2007, la plus forte évolution observée. De ce fait, alors que 40 % des hôtels fermaient au moins une partie du mois de novembre en 1993, ils ne sont plus que 33 % à le faire.
La crise a momentanément interrompu cette tendance de long terme, ramenant la part de ce mois à 4,8  % en 2010 (et probablement 4,6 % en 2011). Pour autant, avec une part en hausse de 1 point entre 1993 et 2011, novembre reste le seul mois, avec la période de juin-juillet, à avoir accru sa part des arrivées annuelles. Les mois qui ont le plus perdu sont août, avril-mai et janvier. La période de plus basse fréquentation a ainsi basculé de la mi-novembre à la mi-décembre ou mi-janvier.
Différents facteurs peuvent expliquer ces évolutions. La fragmentation des périodes de départs en vacances, avec la hausse des courts séjours, a joué en défaveur des périodes « traditionnelles », et notamment du mois de pointe estival. Le tourisme d’affaires a aussi permis de générer une demande additionnelle en mars et en octobre-novembre.
Cependant, le facteur climatique n’est pas à écarter. Avec des températures qui restent désormais très douces en novembre, voire jusqu’à la mi-décembre, la Côte d’Azur est devenue très attractive sur cette période où le froid s’installe en Europe du Centre et du Nord. Les pratiques touristiques seront tôt ou tard en phase avec le changement climatique, et la prolongation de « l’été indien » sur la Côte d’Azur en est peut-être l’un des premiers signes.                                                             
Pour consulter le baromètre tourisme Côte d’Azur de novembre 2011 et les dernières tendances statistiques : http://www.cotedazur-touriscope.com

(photo X)

Nos Dernières Actualités

BASTIDE DES MAGNANS À VIDAUBAN. La reconnaissance… enfin !

Depuis des lustres, le restaurant de Christian Bœuf était ignoré par le guide rouge. Miracle, il fait partie des 12 nouveaux restaurants qui entrent en juin 2024 dans la sélection France, sur le site et sur l'application mobile du guide.

LE MAS CANDILLE À MOUGINS. La renaissance d’un hôtel iconique

L’entrepreneur Jean-Philippe Cartier et la famille Courtins-Clarins sont tombés sous le charme de ce lieu magique et se sont donc associés afin de repenser cet hôtel emblématique et redonner son éclat à cet écrin.

LA PAILLOTE À SAINT-MANDRIER. La nouvelle adresse estivale de la famille Giol

Producteur de coquillages dans la baie de Tamaris à La Seyne-sur-Mer, la famille Giol fait vivre cet été La Paillote sur la plage de la Coudoulière à Saint-Mandrier.

MARSEILLE PROVENCE GASTRONOMIE. L’appel du large

C’est sur la Digue Sainte-Marie, plus communément connue sous le nom de Digue du large que résidents comme voyageurs de tous horizons sont conviés à goûter aux joies de la 2e édition.