21e année - N°888- 20 mai 2024

Balicco

L'Âne rouge à Nice. Le poisson est roi


Les restaurants ne manquent pas sur le port Lympia. Mais ceux qui vous proposent une cuisine soignée et vous servent des poissons sauvages ne sont pas légion !


En ouverture : Michel Devillers

FRAÎCHEUR. C'est dans un nouveau cadre beaucoup plus clair, harmonieux et plus lumineux, murs passés du rouge au gris perle, fauteuils et banquettes recouverts d'orange et de brun, plafonniers Artémide de vagues et de galets, terrasse avec nouveau mobilier, que vous appréciez dorénavant la cuisine vérité de Michel Devillers. "On travaille les produits frais sur place, sauf le pain -excellent- qui vient d'une boulangerie de la rue Arson" explique Michel Devillers, toujours secondé par Myrim Manetti depuis 7 ans. Le ton est donné et la fraîcheur des assiettes est assurée.


Amuse-bouche


Sa cuisine est précise, comme les cuissons, respectueuse des produits et des saveurs, dès les amuse-bouche avec ses spécalités niçoises et notamment sa succulente pissaladière. Les amateurs de poissons sauvages peuvent s'en donner à cœur joie avec la pêche du jour de Gilbert, anchois frais sur un lit d'avocat et poivrons, soulignés d'un trait de guacamole, calamar sauté, spaghettis à l'encre de seiche et linguines cuit à la ficelle, sauce vierge, filets de rougets posées sur une compotée de tomates mijotée longuement et cèpe (ce plat accompagné par le rosé du Château des Chaberts AOC coteaux varois en Provence, vin conseillé par Philippe Cronenberger, le sommelier, est une merveille de sapidité). Les desserts de Lasser Khoussi, prolongent le plaisir, comme cet original financier en forme de griottes posées sur un miroir de fraise et rhubarbe.


Anchois frais


Calamar


Filets de rougets


Financier en forme de griottes


• L'Âne rouge
7, quai des 2 Emmanuel - 06300 Nice
Tél. (0)4 93 89 49 63
Menus 23 € (déjeuner, entrée, plat ou plat, dessert) , 35€, 49€ et 68€
Carte

http://www.anerougenice.com
anerouge@free.fr

(photos Gérard Bernar)

Nos Dernières Actualités

RESTAURANT LA PALME D’OR À CANNES. Ouverture du nouveau projet gastronomique du chef Jean Imbert

Un an après avoir repris les fourneaux de “La plage du Martinez”, et plus largement de l’ensemble des cuisines de l’Hôtel Martinez, ce symbole de la Croisette, le chef Jean Imbert dévoile aujourd’hui son restaurant gastronomique, La Palme d’Or. L’occasion pour lui d’écrire une nouvelle page de son épopée culinaire.

PESKA BY LA TERRASSE. LE MÉRIDIEN NICE. Ouverture de la terrasse pour le dîner sur le rooftop


Depuis le 4 mai, sur le toit-terrasse duMéridien Nice situé au 9e étage, le restaurant Peska by La terrasse est également ouvert pour le dîner, lançant ainsi la proche saison estivale.

LA FERME D’AUGUSTIN À RAMATUELLE. Montée en gamme

Chaque année, lors de la fermeture annuelle, Christophe Vallet entreprend des travaux de rénovation, destinés au bien-être de ses hôtes.

LES BORDS DE MER À MARSEILLE. Chester Tsai, le nouveau chef explorateur de saveurs

Sur la corniche de Marseille, le restaurant des Bords de mer dévoile une cuisine singulière et généreuse célébrant les richesses des produits méditerranéens, grâce à l’arrivée de son nouveau chef : Chester Tsai.