22e année - N°895 - 8 juillet 2024

Balicco

Fêtes gourmandes à Villeneuve-Loubet. Quel bel anniversaire !


Ce 20e rendez-vous gourmand a pris une nouvelle dimension. Avec un horaire mieux adapté, une redistribution et un agrandissement des espaces, cette fête, donnée en hommage à l'un de ses enfants, Auguste Escoffier, peut voir l'avenir sereinement dans cette nouvelle configuration.


En ouverture : démonstration de pâtisserie par Christian Cottard


La photo des chefs devant le musée de l'art culinaire Auguste Escoffier


Richard Camou, le maire de Villeneuve-Loubet, Thérèse Dartois, 1re adjointe, déléguée à la Culture et aux Loisirs et Paolo Zoffoli, le maire de Forlimpopoli devant le musée


Auguste Escoffier et son petit-fils Michel Escoffier devant le musée


LONGÉVITÉ. Le public a répondu présent en masse dès l'ouverture de cette 20e édition, en déambulant dans les rues du village et dans les différents espaces consacrés à la gourmandise et à la culture.
Après la traditionnelle photo des chefs et des personnalités locales et italiennes de la ville jumelle de Forlimpopoli, devant le musée de l'art culinaire Auguste Escoffier, le cortège emmené par Richard Camou, maire de Villeneuve-Loubet, s'est attardé devant les stands avant de se retrouver à l'espace des chefs, que venait de quitter Jacques Chibois après sa brillante démonstration culinaire, pour l'inauguration officielle.
À tout seigneur, tout honneur, c'est Thérèse Dartois, 1re adjointe, déléguée à la Culture et aux Loisirs et créatrice des ces fêtes gourmandes, qui débuta les discours, rappelant l'historique de cette manifestation et remerciant notamment ses deux premiers soutiens, Christian Vialle et Lucien Pasini, avant de passer la parole à Richard Camou. Le maire de la commune se félicita de la longévité de cette fête (Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, enfonça le clou plus tard en raillant sur toutes les manifestations culinaires qui cherchent, depuis l'engouement de la gastronomie, à imiter le concept) et de son agrandissement et rappela les liens d'amitié qui unissent Villeneuve-Loubet et Forlimpopoli, villes natales d'Auguste Escoffier et de Pellegrino Artusi, depuis le serment de jumelage signé entre Lionnel Luca et Maurizio Castagnoli le 13 mai 2000. Pour l'occasion, Richard Camou offrit à Paolo Zoffoli, le maire de la cité d'Émilie-Romagne, le premier manuscrit de la traduction française du livre du gastronome Pellegrino Artusi "La science de la cuisine et l'art de bien manger" et donna rendez-vous à tous les gastronomes, fin juillet 2013, pour la 21e édition.


Richard Camou offre le manuscrit de la traduction française du livre du gastronome Pellegrino Artusi "La science de la cuisine et l'art de bien manger" au maire de Forlimpopoli


Auguste Escoffier et Pellegrino Artusi en compagnie de Paolo Zoffoli, Richard Camou, Dominique-Claire Mallemanche, sous-préfète de Grasse et Richard Camou


Les Disciples d'Auguste Escoffier en compagnie des élèves du lycée hôtelier de Forlimpopoli


La place des délices


La plazza di Forlimpopoli


De gauche à droite : Patrick Fleury, Jacques Chibois et Michel Lefèvre


Ali Hédayat et Alain Courtois présentent la cuvée des fêtes gourmandes, un vin de pays du Var, réalisé spécialement par le domaine de la Julienne, Coteaux varois en Provence à Tourves


Démonstration culinaire de Christian Plumail


Gui Gedda et Xavier Malandran présentent leurs livres sur le stand Cultura


Les Toques blanches internationales apprennent aux enfants à faire des cookies


Sculpture sur glace, place des délices

(photos Gérard Bernar)

23 juillet 2012


Nos Dernières Actualités

AMORE ET DÎNETTE CAFÉ À NICE. L’esprit cantine chic

Amoureux de leurs métiers, quatre amis, Jérémy Brun, Jérémy Barge, Luigi di Pierro et Hong Eng ont décidé d’ouvrir leur propre restaurant, où chacun dans son domaine, du service à la cuisine, apporte sa pierre à l’édifice.

TIGERMILK À MARSEILLE. Ouverture dans la cité phocéenne

Après Nice, le groupe de restaurants de cuisine d’inspiration sud-américaine ouvre le 9 juillet sa dixième adresse et c’est la ville de Marseille qui a été choisie !

LA TABLE FOSSOUL AUX GRANDES TABLES DE LA CRIÉE À MARSEILLE. Résidence d’été

Chaque été, Les grandes tables de La Criée accueillent un(e) chef(fe) en résidence. Cette année, c’est le cuisinier algérien Hamza Deramchi qui, sous la bannière de La table Fossoul, est invité à livrer ses savoureuses inspirations méditerranéennes au sein du restaurant du Théâtre national de Marseille.

GIOIA À SAINT-TROPEZ. L’essence de l’Italie

Cet été, le Groupe Annie Famose réinvente le restaurant Gioia, situé sur le mythique port de Saint-Tropez.