18e année - N° 744 - Du 14 au 31 décembre 2020

Balicco

La gastronomie moléculaire a 20 ans

Image ÉVÉNEMENT. Le 20 mars dernier, à l’école supérieure de cuisine française, s’est tenu le « séminaire extraordinaire » de gastronomie moléculaire sur le thème « 20 ans de gastronomie moléculaire ».
C’est en effet il y a 20 ans, à Paris, que Nicholas Kurti (1908-1998), physicien à Oxford, et Hervé This, chimiste INRA à AgroParisTech (photo X), ont créé ensemble la discipline scientifique initialement nommée « gastronomie moléculaire et physique », nom aujourd’hui abrégé en « gastronomie moléculaire ».
Ce titre fut d’abord utilisé pour désigner les Ateliers internationaux que Nicholas Kurti et Hervé This ont créés et dirigés au centre Ettore Majorana d’Erice (Sicile). Il fut le titre de la thèse de Hervé This à l’Université Paris VI.
La gastronomie moléculaire est la  science qui s’intéresse aux phénomènes qui se produisent lors des transformations culinaires : le brunissement du steak, la prise de la mayonnaise, le gonflement du soufflé, l’attendrissement des viandes braisées, les changements de couleurs des légumes verts, l’amollissement des légumes… Comme toute science, en effet, la gastronomie moléculaire met en œuvre la « méthode expérimentale » pour chercher les mécanismes des phénomènes.
Depuis ses débuts, la gastronomie moléculaire recueille les « précisions culinaires » (dictons, tours de main, trucs, astuces, méthodes…) qu’elle teste et dont elle cherche les raisons.
Depuis peu, elle explore également les aspects artistiques et sociaux de la cuisine.
Elle se développe dans des universités et centres de recherche du monde entier : France, Danemark, Italie, Pays-Bas, Argentine, Etats-Unis, Corée…
La gastronomie moléculaire ne doit pas être confondue avec la « cuisine moléculaire », qui est cette forme de cuisine qui fait usage de nouveaux ingrédients, ustensiles, méthodes. Il est vrai que la cuisine moléculaire est née des propositions de la gastronomie moléculaire, mais elle ne se confond pas avec elle : la production de connaissances (scientifiques) n’est pas la production de mets.

Nos Dernières Actualités

Joyeuses fêtes !

Malgré cette maudite situation, cette fin d'année va, enfin, nous apporter de l'allégresse et nous donner l'envie de passer de belles fêtes, délaissant cette morosité ambiante qui nous taraude.

Guide Gault&Millau France 2021. Fanny Rey grand de demain

Dans l'édition 2021 du guide jaune, la jeune chef de Saint-Rémy-de-Provence, finaliste de Top chef en 2011, glane une récompense bien méritée.

Le Grand cordon d'or de la cuisine française et Monaco goût et saveurs. Paniers de Noël

Issue d’une idée commune des deux associations culinaires de Monaco, les chefs ont activement œuvré à l‘élaboration des paniers de Noël en faveur de tous les habitants de Fontan, petit village du haut pays de la Roya, où existait un trait d’union avec une des sinistrées, ancienne employée du Groupe Monte-Carlo SBM pendant 37 ans.

Concours des vins effervescents roumains. Dégustation sur 3 sites

Lundi 14 décembre aura lieu à Nice, au Château de Bellet, la 3e édition du concours des vins effervescents roumains, une édition spéciale en "triplex" - mot breveté par l'organisateur Tiberiu Onutu