16e année - N° 670 - Du 21 au 27 janvier 2019.

Guide Vins de fêtes

La gastronomie moléculaire a 20 ans

Image ÉVÉNEMENT. Le 20 mars dernier, à l’école supérieure de cuisine française, s’est tenu le « séminaire extraordinaire » de gastronomie moléculaire sur le thème « 20 ans de gastronomie moléculaire ».
C’est en effet il y a 20 ans, à Paris, que Nicholas Kurti (1908-1998), physicien à Oxford, et Hervé This, chimiste INRA à AgroParisTech (photo X), ont créé ensemble la discipline scientifique initialement nommée « gastronomie moléculaire et physique », nom aujourd’hui abrégé en « gastronomie moléculaire ».
Ce titre fut d’abord utilisé pour désigner les Ateliers internationaux que Nicholas Kurti et Hervé This ont créés et dirigés au centre Ettore Majorana d’Erice (Sicile). Il fut le titre de la thèse de Hervé This à l’Université Paris VI.
La gastronomie moléculaire est la  science qui s’intéresse aux phénomènes qui se produisent lors des transformations culinaires : le brunissement du steak, la prise de la mayonnaise, le gonflement du soufflé, l’attendrissement des viandes braisées, les changements de couleurs des légumes verts, l’amollissement des légumes… Comme toute science, en effet, la gastronomie moléculaire met en œuvre la « méthode expérimentale » pour chercher les mécanismes des phénomènes.
Depuis ses débuts, la gastronomie moléculaire recueille les « précisions culinaires » (dictons, tours de main, trucs, astuces, méthodes…) qu’elle teste et dont elle cherche les raisons.
Depuis peu, elle explore également les aspects artistiques et sociaux de la cuisine.
Elle se développe dans des universités et centres de recherche du monde entier : France, Danemark, Italie, Pays-Bas, Argentine, Etats-Unis, Corée…
La gastronomie moléculaire ne doit pas être confondue avec la « cuisine moléculaire », qui est cette forme de cuisine qui fait usage de nouveaux ingrédients, ustensiles, méthodes. Il est vrai que la cuisine moléculaire est née des propositions de la gastronomie moléculaire, mais elle ne se confond pas avec elle : la production de connaissances (scientifiques) n’est pas la production de mets.

Nos Dernières Actualités

Hôtel Barrière Le Gray d'Albion à Cannes. Événement littéraire au bar

De nouveaux projets culturels sont programmés en ce début d’année 2019. La nouveauté ? L’organisation de rendez-vous littéraires. Le 27 janvier dès 15h, l’hôtel met en place, pour la première fois, une rencontre entre auteur et public.

Sirha 2019 à Lyon. 129 entreprises de la région Sud présentes

Deux pavillons de la région seront présents sur le salon. Celui de la Fédération régionale des industries agro-alimentaires (espace Provence) regroupera 17 adhérents, tandis que la Chambre régionale d’agriculture PACA accueillera au sein de son espace 25 structures.

Sirha 2019 à Lyon. Demandez le programme !

Sélection des temps forts de cette nouvelle édition du salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation.

Mauro Colagreco et Sushi shop. Nouvelles créations à la carte

À travers sa collaboration avec Sushi shop, le chef du Mirazur à Menton fait découvrir des saveurs inédites dans cet univers culinaire, tels que l’amarante, le safran et les graine de chias.