16e année - N° 692 - Du 24 au 30 juin 2019.

Balicco

Institut supérieur de marketing du goût. Déjeuner « face à la presse » au Fouquet’s à Paris

Image
« Sup de goût » et « Sup de luxe », pour les initiés, Institut supérieur de marketing du goût, pour l’un, du luxe pour l’autre, c’est la meilleure et la seule école européenne, et peut-être mondiale, à proposer des formations spécialisées 3e cycle pour « toutes celles et tous ceux qui veulent défendre et promouvoir les cultures et les techniques liées aux sciences gastronomiques » précise Alain Dominique Perrin, président EDC (École des dirigeants et créateurs d’entreprise).

ÉCHANGES. La particularité, une participation active de personnalités de premier plan, tout d’abord par le parrainage de chaque étudiant par un professionnel du métier, des rendez-vous et des contacts réguliers avec ceux qui font vivre le monde du goût, des visites d’entreprises et de salons professionnels, des voyages d’études, une ouverture et un pied dans le monde professionnel, ce que souhaitait la profession !  Avec des noms d’intervenants tels qu’Alain Ducasse, Pierre Gagnaire, Patrick Scicard, Jean-Pierre Vigato, Thierry Desseauve, Jean Lenoir ou Florence et Daniel Cathiard, propriétaires du Château Smith Haut Laffite et des Sources de Caudalie, Paul Dubrule, les conseils et enseignements ne peuvent être que d’exception !
C’est autour d’un déjeuner au Fouquet’s que les échanges se sont faits entre étudiants et journalistes sur le thème de leur soutenance. Quelques exemples de mémoires, étude d’une marque : «  Fouquet’s Barrière et le luxe respectable », « La gastronomie française en Chine avec l’ouverture d’un restaurant Guy Savoy à Pékin », projet de création d’entreprise avec « L’Espagne s’invite, ouverture d’un bar à tapas », en phénomène tendance, « Création d’un bar musical : l’impresario, la petite scène des grands talents » et pour le secteur du vin : « Alliance mets et vins : Wine & Chocolate, à la conquête de la Chine », « Le champagne, trésor enfoui du palais chinois » et « Vinicity Bio, sous les pavés, la vigne… » Des préoccupations bien ancrées dans la réalité économique.
Dans la bibliothèque de l’institut nous avons découvert, deux mémoires particulièrement intéressants pour notre région « Les rosés de Provence : un beau potentiel à exploiter » et « Les bastides du goût et de l’art de vivre en Provence ». M. C.-G.
• Informations sur http://www.supdegout.com , http://www.supdeluxe.com , http://www.edcparis.edu

(photo X)

Nos Dernières Actualités

Komo à Monaco. L'alchimie parfaite

Dans le quartier de la Condamine, l'addition de noms prestigieux de la gastronomie internationale, Mauro Colagreco et Pierre Hermé, et de leur savoir-faire, façonne un nouveau concept imaginé par Laurent Kostenbaum.

Rosés. Millésime 2018

« Quand on pense vin rosé, on pense à une couleur pâle, des glaçons, l’apéro, l’été, les repas entre amis. Cette vision est juste mais quelque peu réductrice. Aujourd’hui le rosé est à la convivialité ce que le champagne est à la fête » soutient Christian Scalisi, maitre sommelier de l’Union de la sommellerie française.

Hôtel de Paris Saint-Tropez. Suggestions culinaires 100 % végétales

En recrutant Damien Cruchet, ancien de l'hôtel Negresco à Nice, le chef exécutif Pierre-Alain Garnier s'entoure d'une personnalité créative férue de cuisine vegan.

Marseille Provence gastronomie 2019. Le plus grand cours de cuisine étoilé au monde à Marseille donné par Lionel Lévy

Donner un cours de cuisine à un millier de personnes en même temps : c’est le défi un peu fou que relèvera Lionel Levy le 28 juin prochain, à l'occasion de l’année de la gastronomie en Provence (MPG2019).