21e année - N°893 - 24 juin 2024

Balicco

Trophée Duval-Leroy du meilleur jeune sommelier de France 2011. Jean-Baptiste Klein vainqueur


100 candidats prétendaient à ce titre lors des sélections régionales au début de l’année. Les dix meilleurs se sont affrontés dimanche 27 novembre lors d’épreuves théoriques et pratiques à Vertus au siège de la maison de champagne Duval-Leroy.


En ouverture : Carol Duval-Leroy et Michel Hermet, président de l'Union de la sommellerie française, ont remis le Trophée Duval-Leroy du meilleur jeune sommelier de France 2011 à Jean-Baptiste Klein


FINALE. Les 10 demi-finalistes étaient par ordre alphabétique, Prisca Asselin (lycée hôtelier de Talence), Maxime Brunet (L’Oasis à Mandelieu La Napoule), Jean-Marie Contestin (Le temps des vendanges à Toulouse), Mikaël Grou (Le George V à Paris, VIIIe), Noé Guitton (La côte Saint-Jacques à Joigny), Yann Hangouet (Constance Belle Mare Plage à l’Île Maurice), Jean-Baptiste Klein (Le Moulin de Mougins à Mougins), Isabelle Mabboux (Gidleigh Park en Angleterre), Florent Martin (Le George V à Paris, VIIIe) et Pierre Vila Palleja (Lasserre à Paris, VIIIe).


Les demi-finalistes avec Maxime Brunet (5e en partant de la gauche) et Jean-Baptiste Klein (7e en partant de la gauche)


Les quatre finalistes


À l’issue de cette journée, seuls 4 candidats étaient retenus pour la finale le lundi 28 novembre, Mikaël Grou, Yann Hangouet, Jean-Baptiste Klein et Florent Martin.
Lors de cette finale, les candidats devaient servir une bouteille de champagne Duval-Leroy Clos des Bouveries et expliquer les spécificités de cette cuvée et de la Maison Duval-Leroy, le tout en anglais. Puis une épreuve théorique amenait les candidats à retrouver les pays producteurs se cachant derrière des étiquettes de vin en provenance d’une vingtaine de pays. L’épreuve suivante mettait l’accent sur l’accord entre un mets et un vin. 6 accords devaient être réalisés et expliqués tout en maîtrisant un budget serré. Enfin, une épreuve de dégustation à l’aveugle demandait de faire une analyse sensorielle complète et d’identifier un vin puis de désigner les six liqueurs servies. C’est finalement Jean-Baptiste Klein, originaire d'Altkirch en Alsace, formé au CFA lycée Storck de Guebwiller, diplômé d'un BEP cuisine, bac pro cuisine, mention sommellerie, chef sommelier du Moulin de Mougins à Mougins depuis février 2011, qui a décroché ce titre tant envié... que d'illustres aînés ont déjà remporté avant lui, comme Philippe Faure-Brac en 1984, Franck Thomas en 1995, David Biraud en 1998, Giovanna Rapali en 2001, Pascal Léonetti en 2003.


Jean-Baptiste Klein

(photos X)


Nos Dernières Actualités

BASTIDE DES MAGNANS À VIDAUBAN. La reconnaissance… enfin !

Depuis des lustres, le restaurant de Christian Bœuf était ignoré par le guide rouge. Miracle, il fait partie des 12 nouveaux restaurants qui entrent en juin 2024 dans la sélection France, sur le site et sur l'application mobile du guide.

LE MAS CANDILLE À MOUGINS. La renaissance d’un hôtel iconique

L’entrepreneur Jean-Philippe Cartier et la famille Courtins-Clarins sont tombés sous le charme de ce lieu magique et se sont donc associés afin de repenser cet hôtel emblématique et redonner son éclat à cet écrin.

LA PAILLOTE À SAINT-MANDRIER. La nouvelle adresse estivale de la famille Giol

Producteur de coquillages dans la baie de Tamaris à La Seyne-sur-Mer, la famille Giol fait vivre cet été La Paillote sur la plage de la Coudoulière à Saint-Mandrier.

MARSEILLE PROVENCE GASTRONOMIE. L’appel du large

C’est sur la Digue Sainte-Marie, plus communément connue sous le nom de Digue du large que résidents comme voyageurs de tous horizons sont conviés à goûter aux joies de la 2e édition.