16e année - N° 654 - Du 17 au 23 septembre 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Un petit port plein de charme au bord de la mer Égée dans un écrin à la fois montagneux, floral et végétal.


La péninsule de Bodrum se situe sur la côte égéenne montagneuse, la végétation méditerranéenne y est particulièrement luxuriante au printemps.
Elle est baignée par de nombreuses petites et grandes baies. Les villages aux maisons blanches glissent, harmonieusement en se lovant en pente douce, vers la mer. Bodrum, la capitale de cette région est une des stations balnéaires phare des côtes turques.
L’urbanisation contrôlée respecte encore la beauté sauvage de cette presqu’île, mais pour combien de temps ? On peut déjà constater quelques dérives ! Pitié messieurs les politiques, attention au bétonnage excessif qui risque de tuer la poule aux œufs d’or.
La ville blanche, le Saint-Tropez turc, n’a pas Bardot mais Hérodote, célèbre historien géographe natif de ce lieu, un peu moins fun et glamour que notre star !
Pour être à proximité de tout ou presque, l’hôtel « Voyage Bodrum » est idéal. Avec ses planches qui évoquent Deauville, la vue sur le château Saint Pierre, et le cœur de la ville là tout à côté.



Un petit tour dans la ville

On s’engouffre dans des ruelles colorées et odorantes, avec pour point de repaire le fameux Château Saint Pierre datant du XVe. Une superbe forteresse, qui domine la ville. Il faut absolument visiter le château.
On arrive naturellement sur le port où se côtoient barques de pêcheurs, yachts caÏques de bois, conçus sur place, et autres canots. Entre le 16 et le 24 octobre une grande manifestation à la fois sportive et festive : « l’international Bodrum cup yacht race ». Pourquoi ne pas naviguer à la demande, sur ces luxueuses embarcations pour aller à la découverte des  îles turques. En fond de décor, Kos, île grecque à quelques encablures, se visite aussi à partir d’une navette quotidienne.
Les plages, toutes à proximité, attendent les amateurs de baignade et de « bronzing ».
Le soir la vie nocturne reprend ses droits, la ville s’anime et s’illumine.  Boutiques, bars restaurants, et boîtes de nuit…… . Une ambiance musicale et festive dans toutes les rues. On compte des dizaines de lieux pour faire la fête, beaucoup plus que de mosquées, qui elles, sont très discrètes, et pourtant là, tout à côté. Tout ce petit monde cohabite en toute harmonie.





Un petit retour vers le passé

Les amateurs de vielles pierres ne seront pas déçus. Alexandre le Grand et les romains sont passés par là en laissant leur empreinte par de nombreux vestiges dans toute la région.
Par exemple, le théâtre grec au cœur de la ville où se déroulent festivals de danse et de musique.
Les vestiges du tombeau Mausolée d’Halicarnasse, l’une des sept merveilles du monde antique et, ancien nom de Bodrum. Mausolée où reposait le roi de Carie.
On peut voir aussi, sur la colline une série de moulins à vent fièrement dressés dont certains sont, hélas, en ruines.
À quelques jets de pierres, Labrauda, sanctuaire Carien de Zeus. Un magnifique site rocheux à 750m d’altitude en pleine nature. Magique !
Pour les accrocs des vielles pierres, une journée à ne pas manquer sur le site archéologique de Milet avec son théâtre, ses bains romains de Faustine, le temple de Serapia. À Didymes, le temple d’Apollon, le Bouleutérion et le théâtre de Priène, un des mieux conservés de l’époque Helléniste.



Découvrir la gastronomie turque

Chacun peut trouver son bonheur dans les établissements de Bodrum. Côté occidental, les restaurants séduiront les plus traditionnels, côté oriental, les amateurs d’originalité aimeront aller à la découverte. Restaurant chic chic, bistrots, gargote ou étal pour manger sur le pouce, le choix satisfera tout le monde. Du kebab au börek, de l’houmous au dönner, il faut goûter. Goûter aussi la courge farcie, la confiture de bergamote, la soupe aux lentilles corail et pois chiche, les aubergines à l’huile d’olive. Pour ceux qui adorent le poisson, « le yacht club Bodrum », le « Sait » sur le port dans la marina.
Quand aux vins turcs, ils gravissent les échelons des meilleurs vins à l’image internationale. On les trouve aussi sur les cartes de vins françaises. C’est seulement depuis 1923 que la viticulture est légalisée en Turquie. Ce qui a donné naissance au « centre de recherches vinicoles » en 1929.
Blanc, rouge et rosé, ils accompagnent fort bien les mets turcs. Le Kermizi, un rouge puissant et aromatique, l’Angora, en blanc ou rouge, le Kabatape, blanc, rosé et rouge et même… du « champ’ » !
Pour se remettre de ces pérégrinations touristiques culturelles et gourmandes, aller vous ressourcer au « tennis golf club de Bodrum ». Soit pour un parcours, soit pour un moment au milieu de la verdure, soit prendre un verre au club house.
N’oubliez pas de ramener les loukoums. Un délice « turkish delight » qui donneront envie à tous prendre un vol pour la Turquie.
Gérard Colombani. AFJET.





OÙ DORMIR ?

• Le Mandarin Oriental, pour les amoureux de solitude et de sensation de bout du monde.
Bodrum +90 252 311 1888
• Le Sianji well being, loin de bruits de la ville avec la mer à ses pieds.
Bodrum +90 252 382 8217
• Swissotel, dans une baie calme et tranquille.
Bodrum +90 252 311 3333

COMMENT S'Y RENDRE
Turkish Airlines. Des vols au départ de Marseille, Paris, Nice via Istambul et direct en saison
Le plus simple :
Mondial voyage, voyage à la carte
Promotion printemps, à partir de 990€ pour une semaine « all included » (vol hébergement, buffet tout au long de la journée).
http://www.mondialtourisme.fr
Tél. (0)1 42 46 83 28

(photos Gérard Colombani)

Publié le 18 avril 2016


le balicco

Dernières actualités

Hôtel Martinez à Cannes. Un jardin sur la Croisette

L'hôtel des années folles renaît depuis le festival international du film en mai dernier. L'architecte Pierre-Yves Rochon lui a façonné un nouveau visage, en mariant le luxe contemporain à l'art de vivre méditerranéen.

Goût de France. La fête de la gastronomie change d'appellation

Il faudra avoir des dons d'ubiquité pour pouvoir assister aux très nombreuses festivités programmées le week-end prochain, de Nice à Cassis, en passant par Villeneuve-Loubet, Vence, La Valette-du-Var, Aix-en-Provence.

Fairmont Monte-Carlo. Didier Aniès succède à Philippe Joannès

Un des meilleurs ouvriers de France remplace un des meilleurs ouvriers de France comme chef exécutif des cuisines de ce bel établissement monégasque.

La villa mauresque***** à Saint-Raphaël. Féerique !

Que se cache-t-il derrière ces hauts murs crénelés immaculés ? Le seuil franchi, l'émerveillement est total ! Les deux villas orientalistes qui composent cet hôtel entièrement rénové et décoré en 2015, tout en gardant son caractère d'origine, et son luxuriant parc de 5000 m2, tutoient la Méditerranée.

Domaine de Barbossi à Mandelieu. Les vendanges des chefs

Débutées le 15 août, les vendanges se sont achevées le 12 septembre par la cueillette des carignans. Deux jours auparavant, les chefs de cuisine de l'Oasis, ont prêté main-forte aux vendangeurs.

Domaine Figuière à La Londe-les-Maures. Un millésime qui s’annonce expressif !

À La Londe-les-Maures, au domaine, trois des enfants d’Alain Combard, Magali, Delphine et François, ont pris le relais pour défendre avec succès le patrimoine paternel. En famille, chacun met ses compétences à profit : Magali la commercialisation dans le monde, Delphine l’administratif, François le vignoble et la vinification.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Les Disciples Escoffier Riviera Côte d'Azur Monaco et Corse participeront aux Fêtes Escoffier.

Truffières de Rabasse. Découvrez le "trunch", le brunch à la truffe

Depuis vingt ans, Truffière de Rabasse met tout son savoir-faire au service de la truffe. Et depuis vingt ans, la marque se donne un défi : démocratiser la consommation du célèbre champignon noir… pour offrir un « moment truffe » à tous !

Le vin de la semaine. Château Malherbe. Malherbe grand blanc 2014

Les jus de cette cuvée emblématique, quintessence du terroir Malherbe, sont vinifiés en cuves séparément avant d’être assemblés. L’élevage se déroule intégralement en demi-muid de chêne français, durant 18 mois.

Brasserie du Comté. Bière du Comté, la bière tradition du pays niçois

Cette bière bio locale artisanale, 100 % naturelle, est brassée avec l’eau de source du Mercantour, à Saint-Martin-Vésubie, depuis 2012.

Petit futé. Guide de l'œnotourisme. Les 100 plus belles routes des vins de France

Ce guide traite donc du vin en général, sous ses aspects pratiques (dégustation, achat, conservation), mais aussi de l’activité touristique tournant autour du vin, l’œenotourisme : visites de domaines, circuits et séjours dans les vignobles, routes des vins, etc.

Ducasse edition. Best of Sylvestre Wahid

Le meilleur de Sylvestre Wahid en 10 recettes. Un véritable cours de cuisine en pas à pas illustrés, avec conseils et astuces, pour réussir ses recettes comme le grand chef.

Éditions de La Martinière. Gibier

Avec passion et savoir-faire, Bruno Doucet nous prouve dans cet ouvrage que l'amour de la chasse, de la cuisine et de la nature ne sont pas incompatibles ; bien au contraire.

Éditions Ulmer. I love gluten. Éloge du bon blé

Ce livre fait le tour de la question et se propose de démontrer que, si le gluten pose parfois de réels problèmes, il constitue, dans la plupart des cas, une vraie richesse qu’il est temps de réhabiliter.

Éditions Terre vivante. Je veux manger comme à la cantine bio !

Le Sénat a validé l’objectif d’au moins 20 % de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective publique d’ici 2022.

Menu fretin. Qu'est-ce que boire ? Critique de la dégustation des vins

« La transformation progressive du buveur en dégustateur est une véritable aliénation. Là où s’établissait un rapport libre au corps et au monde, là où l’alimentation rencontrait l’ivresse et la commensalité, ne règne plus aujourd’hui que la contrainte » écrit François Caribassa.

Flammarion. Rhum. Le guide de l'expert

Les Caraïbes sont-elles les seules à produire du rhum « traditionnel » ? Les néo-producteurs de rhum sont-ils en train de venir surpasser les producteurs historiques ? Demain, le meilleur rhum du monde sera-t-il japonais ou laotien ? Autant de questions auxquelles le guide de l’expert rhum ne répond pas, parce qu’elles sont sans réponse.

Fouquet's Cannes. Une offre enfants signée Pierre Gagnaire

Durant tout le mois de septembre, le groupe Barrière entend séduire des clients exigeants et délicats : les enfants. Avec un menu dédié, mais toujours signé Pierre Gagnaire, il offre aux plus petits l’occasion de découvrir, dès le plus jeune âge, les délices de la brasserie française.

Mucem à Marseille. Exposition "Manger à l'œil"

Comment mangeait-on en 1900 ? Autour d’une table, dans la rue, sur le bord d’un talus ? Et dans les années 50 avec l’arrivée de la consommation de masse, ou dans les années 70 avec l’avènement du tout prêt, tout cuit et des premiers mouvements bio ?

ABCDaire gourmand. Le site des chefs de la région

En ligne depuis mars 2018, ce nouveau site créé par Gérard et Michelle Bernar de l'email-gourmand, présente, sous la forme d'une biographie résumée en un curriculum vitae, présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, classés par ordre alphabétique, travaillant dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse