15e année - N° 645 - Du 18 au 24 juin 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Ce niçois de 37 ans a ouvert sept restaurants au cœur de la ville de tous les défis. Au menu : bistronomie, convivialité et bonne cuisine française.

En ouverture : Olivier Caisson et Jérôme Spitzer : réussite bistrot et appétit hongkongais

BISTRONOMIE. Ville-monde. Hong Kong, cet « autre monde » dont la fièvre entrepreneuriale est déconseillée aux assoupis, électrise tous les talents. Dans le secteur de la restauration, la gastronomie, française en particulier, y répond à des fortunes souvent hors normes et vit des jours fastes. Mais si la ville est en sur régime et mène grand train, elle s’est aussi ouvert à la bistronomie, aime les parenthèses de convivialité, les bons produits et le « fait maison » dont la France a le secret.
Sur ce terrain, Olivier Caisson, y fait figure de pionnier et réussit un sacré parcours. Ce niçois de 37 ans, ancien du lycée hôtelier Paul Augier, formation sommellerie, esprit voyageur - Londres (Cheyne walk brasserie, restaurant Papillon), Canada, Australie… - et passé par quelques belles adresses (Hôtel de Paris à Monaco, Grand hôtel de Cala Rossa à Porto Vecchio) a eu un coup de cœur pour ce carrefour Orient-Occident en mouvement perpétuel.

Une aubaine pour les « expats »

Avec Jérôme Spitzer, son associé parisien au sein de French créations lad (1), il a su créer des concepts simples dans les quartiers en vue - Soho, Central, Happy valley, Kennedy town… et a ouvert sept restaurants en sept ans. Pastis - le premier en 2009 - espace-pilote aux vingt couverts avec comptoir, banquettes et terrasse, Le boudoir, Métropolitain, Saint-Germain, Alchemy, Comptoir, F.A.B. (French american bistro) : autant d’enseignes à réaction et fibre tricolore, décors personnalisés, sages additions et notes vintage (2). Entrepreneurs, cadres, traders ou commerçants et, d’abord, les « expats » - plus de 20.000 - de la communauté française la plus importante d’Asie, apprécient ces tables-refuges, grand’ouvertes sur la rue, qui offrent une alternative épatante à la déferlante des dim sum, ces tapas de la cuisine cantonaise indissociables du quotidien des honkongais.


Pastis : la table originelle


Saint-Germain : cuisine tradition


Métropolitain : Paris sera toujours Paris


Comptoir : svp, une bavette-échalotes !


F.A.B. : croque-monsieur et burgers


Boulot, bobos, escargots…

Branché en continu sur Hong Kong qui ouvre des restaurants plus vite que son ombre et attire les meilleurs chefs du monde, Olivier Caisson est incontestablement dans son élément en apportant une restauration de qualité, lisible et sans apparat. Copains à la volée, girls aux fins fuselages, bosseurs et bobos verres en main… çà bouillonne dès le « before » et jusqu’à point d’heure dans la french galaxy gourmande. La recette ? Réactivité, décontraction et cuisines-plaisir confiées à des chefs d’expérience (Pascal Bréant à Alchemy, Frank Lebiez à Métropolitain, Jérôme Abraham à Saint-Germain…) qui envoient du fondamental sur cartes et menus : terrine de foie gras, pissaladière à la niçoise, escargots de Bourgogne au beurre d’ail, bœuf bourguignon, entrecôte sauce au poivre, crème brulée… ou encore un canard au sang de haute volée avec presse de collection « comme à La tour d’argent» ! Sans oublier une centaine de références en cave - dont le Château de Berne et le Domaine de la Rouillère en Côtes de Provence - importées par French flair ltd.
Avec ses copains-associés, Olivier et Jérôme ont d’autres projets en réserve pour 2016. Trépidante et spectaculaire, Hong Kong est tout le contraire d’une ville facile mais semble sans limites pour qui en connaît les codes et, comme ces passionnés, vit à son rythme. Retourner en France ? Sorry, guys ! Pour l’instant, « même pas en rêve » !
Jacques Gantié

(1) http://www.french-creations.com
(2) Pastis, 65 Wyndham Street. Saint-Germain, 1A Wong Nai Chung road, Happy valley. Métropolitain, 46 High street, Sai Ying Pun… Ticket moyen 10€ à 15€ à déjeuner, 35€ à 65€ à dîner.

(photos Jacques Gantié)

Publié le 30 novembre 2015


le balicco

Dernières actualités

Château de la Messardière***** à Saint-Tropez. Une nouvelle équipe en cuisine

Le palace 5 étoiles a redémarré une nouvelle saison le 13 avril dernier avec un nouveau chef de cuisine, Alain Lamaison, en provenance de l'hôtel Les Barmes de l'ours à Val d'Isère.

La table du mas. Mas de Chastelas***** à Gassin. Dans la continuité

L'hôtel 5 étoiles dirigé par Olivier Valentin a trouvé sa place durablement dans le paysage hôtelier du golfe de Saint-Tropez, pour son charme et son calme.

La bastide du Clos des roses à Fréjus. Gastronomie dans les vignes

Fabien Pascuale, vainqueur du trophée "Terroir et saison", session automne 2017, confirme tout le bien que l'on pense de lui en proposant une cuisine simple et pleine de fraîcheur.

L'été sera rosé !


Pour soutenir l'initiative de Valérie Rousselle et participer à notre manière à la première édition de l'International rosé day, l'email-gourmand vous présente pour ce premier jour de l'été et veille du lancement des festivités autour du rosé, 86 nuances de rosés !

International rosé day. Lancement à Saint-Tropez

De la cité du Bailli, le vendredi 22 juin, cet événement international aux couleurs du rosé soufflera un air de Provence à travers le monde.

Gault&Millau tour. Le trophée des chefs en région PACA

La 4e étape du tour de France s'est arrêtée, le lundi 11 juin, au Domaine de Manville aux Baux-de-Provence, pour honorer les chefs les plus talentueux de la région, toutes générations confondues.

Château Rasque à Taradeau. 35 ans d'amour de la terre

Monique et Gérard Biancone, leurs enfants, Sophie et toute son équipe, ont fêté 35 ans d'amitié, d'authenticité, de générosité, de partage, de passion, lors d'une soirée mémorable organisée au domaine.

Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, a Four seasons hôtel à Saint-Jean Cap-Ferrat. Arrivée d’un nouveau chef pâtissier

Florent Margaillan succèdera à Gaëtan Fiard, dès la fin du mois de juin. Il aura pour mission de redessiner les cartes des desserts des trois restaurants : le bistro azuréen « La véranda », le restaurant du Club dauphin, mais également l’étoilé Michelin « Le cap ».

Hôtel du Cap-Eden-Roc au Cap d'Antibes. Hublot saisit la magie d'un lieu hors du temps

Hublot et L’Hôtel du Cap-Eden-Roc s’unissent pour donner naissance à une édition limitée à cinquante exemplaires de la Classic fusion aerofusion chronograph Eden Roc.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Chapitre dans une ferme fruitière dans le Bas-Rhin, saison des chefs en Normandie et concours jeunes talents Escoffier à Hong Kong, les disciples n'ont pas chômé cette semaine.

La Remembrança Nissarda. Enseignement de la cuisine niçoise

Le premier pastroui était consacré à la cuisine niçoise, et en particulier, au projet de son enseignement dans les lycées hôteliers et CFA de la Côte d'Azur et de France.

Syndicat interprofessionnel de l’olive de Nice. Concours oléicole départemental

Pour cette 12e édition, 12 lots d’huiles, 8 lots d'olives et 7 lots de pates d'olives de Nice ont été dégustés par un jury d’experts, présidé par Jacques Rolancy, MOF.

Trophée national des viandes d'excellence 2018. Trophée d'argent pour Nicolas Hughes d'Aups

Présenté par l’Association pour la défense de l’élevage traditionnel en Bourbonnais pour l’agneau du Bourbonnais Label rouge et IGP, la boucherie artisanale Hughes a remporté le trophée d'argent.

aix&terra. Direction la mer…

La manufacture lance le set N7 Méditerranée qui réunit ses 3 recettes de la mer : la sardinade, le délice d’anchoïade et le délice de thon. Un trio gourmand parfait pour les pique-niques et apéros d’été !

180°C. #13

« Il est trop tard pour être optimiste ». C’est le constat que fait Yann Arthus-Bertrand au fil du grand entretien qu’il a accordé dans ce nouveau numéro. Mais il pense également que la solution est « entre les mains des consommateurs »...

ABCDaire gourmand. Le nouveau site dédié aux chefs

Réalisé en partenariat avec Balicco, le nouveau site http://chefs.email-gourmand.com s’enrichit de semaine en semaine et recueille un énorme succès.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse