15e année - N° 628 - Du 19 au 25 février 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Cette rencontre a été l’occasion pour les professionnels du tourisme régional d’établir le bilan de la saison 2014 et d’envisager les perspectives pour l’avenir de la destination PACA.

CONSTAT. De manière générale, les acteurs présents* ont établi un constat mitigé de la saison 2014, un bilan lié plus à une crise structurelle que conjoncturelle, une saison qui se raccourcit de plus en plus et qui se concentre essentiellement sur le mois d’août. « Il faut qu’on travaille sur la clientèle de proximité, c’est une clientèle à considérer et à fidéliser. D’après moi, c’est grâce à cette clientèle qu’on peut avoir des clients à l’année » a rappelé Jean-Pierre Ghiribelli.
Au-delà de l’effet météo, la concurrence déloyale d’acteurs collaboratifs, comme AirBnB, constitue un vrai problème pour les professionnels de l’hébergement. Parallèlement à la baisse des nuitées entre mai et septembre (-4 %), les dépenses quotidiennes des Français sont également en chute (-25 %), a constaté Éric Doré.
Si les français partent de moins en moins longtemps, la demande d’activité gratuite est en progression alors que l’éco-tourisme est une tendance qui se profile, tout comme le besoin de sécurité. « Les attentes des clients évoluent, ils comparent les offres, choisissent leur destination en fonction, réservent en dernière minute, c’est aux professionnels de s’adapter aux nouveaux modes de consommation », pour Jean-Pierre Serra.
Ce en quoi, Jean-Pierre Ghiribelli, rappelle « qu’il faut être innovants, mais comment l’être dans un tel contexte économique, fiscal et social ? Malgré des assises du tourisme satisfaisantes, la profession reste trop réglementée, ce qui représente un frein important pour le développement de nos entreprises ».
L’UMIH souhaite la reconnaissance des métiers du tourisme par l’État, que le secteur soit reconnu comme une véritable industrie, créatrice d’emplois. « Il n’y a pas de chômage dans le tourisme mais nous manquons cruellement de personnel qualifié. Il faut que l’État nous aide à former des apprentis qualifiés. En professionnalisant nos métiers, l’accueil sera amélioré ».
Si des professionnels s’en sortent en investissant dans leur produit, leur offre, la qualité du service, un bon positionnement, une fidélisation des clientèles et une présence sur les réseaux sociaux, d’autres restent à la traine, créant un monde touristique à deux vitesses, constate Bruno James.
Par ailleurs, le problème de charges trop lourdes, de la hausse de la TVA, absorbée en grande majorité par les professionnels sans hausse de prix, a été remarqué alors que « les établissements de plage, vitrines de la destination, sont toujours face à l’incertitude avec l’adaptation du décret plage et une reconnaissance de la profession qui se fait attendre », a rappelé maître Rebufat.

* En présence de Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, de Claude Maniscalco, directeur de Saint-Tropez tourisme, de Bruno James, CRT PACA, Éric Doré, CRT Côte d’Azur, Jean-Pierre Serra, ADT Var, Jean-Pierre Ghiribelli, président UMIH PACA, Jean-Michel Abeille, UPV golfe de Saint-Tropez, Alain Benedetto, maire de Grimaud, Henri Prévost-Allard, délégué au Tourisme à la ville de Saint-Tropez, Sophie Lacressonniere, Atout France.

(photo X)

Publié le 3 novembre 2014


le balicco

Dernières actualités

Le Candille. Le mas Candille à Mougins. Le challenge de Xavier Burelle

Le nouveau chef, qui s'est affirmé au fil des années, se retrouve confronté à un important défi, celui de conserver et conforter l'étoile Michelin. Revue de détail de sa première carte.

Gourméditerranée. Un changement de bureau insuffle un vent nouveau

C’est en janvier 2012 qu’est née l’association Gourméditerranée. Une alliance de chefs et restaurateurs talentueux aux objectifs identiques : « promouvoir les savoir-faire, la gastronomie et la cuisine méditerranéenne ».

L'antidote à Cannes. La famille se dédouble

Christophe Ferré a retrouvé ses cuisines de L'antidote à plein temps ! Depuis la réouverture, début février, il a lâché la bride à son fils Alexis au restaurant Côté jardin à Cannes.

Casa Leya à Nice. Un air d'Italie

Marion et Pierre-Nicolas Bacquet, jeunes entrepreneurs parisiens, ont racheté le Bistro romain, cours Saleya, et on métamorphosé le rez-de-chaussée et l'étage en un lieu convivial aux couleurs pimpantes, jaune et bleu, qui pratique une cuisine simple à consonance italienne.

Agecotel à Nice. Bilan

Joël Robuchon, le chef qui détient le plus d’étoiles au monde au guide Michelin, a présidé, pour la 4e fois, la manifestation dont la fréquentation a été stable par rapport à l’édition précédente (11 630 professionnels en 2018 ; ‐0.4 %).

Les étoiles de Mougins. Publication de l'affiche de l'édition 2018

L'affiche officielle de la 13e édition des Étoiles de Mougins, qui se tiendra les 2 et 3 juin prochains avec Philippe Etchebest, chef 1 étoile Michelin et et M.O.F. comme invité d'honneur, vient d'être présentée.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Les Disciples Escoffier délégation Var Alpes du Sud, dans le Var comme dans les Alpes, font de nombreuses actions culinaires au profit d'enfants malades.

Pasta Piemonte. Primée au "Trophée d’or" du label Éco-défis

Installée depuis août 2013 en plein cœur de Menton, la société Pasta Piemonte s’est spécialisée dans la fabrication artisanale de pâtes fraîches, alliant la tradition et le savoir-faire Italien à la qualité des produits du terroir azuréen.

Lima. Genmaï Su : un vinaigre de riz aux notes douces et rafraîchissantes

Depuis toujours Lima s’inspire du Japon, de sa culture et de sa gastronomie traditionnelle aux parfums rares et délicats. Ainsi, la plus japonaise des marques biologiques propose de faire l’expérience du vinaigre de riz.

La quinzaine des éclairs. Invitation à la fête foraine

Du 24 février au 11 mars 2018 se tiendra dans les boulangeries-pâtisseries de France la 9e édition de cette opération durant laquelle cette pâtisserie traditionnelle se réinvente à travers trois saveurs inédites et gourmandes, sur le thème de la fête foraine.

Meilleur sommelier du monde 2019. David Biraud représentera la France

Lundi 12 février, lors du salon VinoVision, Philippe Faure-Brac, président de l’UDSF, en présence de Fabrice Sommier, directeur des concours de l’UDSF, vient de proclamer David Biraud vainqueur de la sélection en charge de représenter la France pour le concours du meilleur sommelier du monde 2019, avec Benjamin Roffet comme suppléant.

Olivier Bompas, un parcours sans faute sur une route gourmande

Ce jeune Nîmois - oui, il a toujours l’air d’un jeune homme -, avait un rêve, devenir cuisinier. La vie lui en a donné la formation mais en a décidé autrement en le mettant sur la route des meilleurs, des plus grands.

Le vin de la semaine. Domaine de la Courtade. Blanc 2017

Un terroir de schistes et de quartz travaillé de façon biologique, l’alliance de rolle (68 %) - « LE cépage de l’île qui apporte du gras aux vins » selon Florent Audibert, nouveau directeur d’exploitation et œnologue - et de sémillon (32 %) insufflent un bel équilibre à cette cuvée, entre tension et complexité aromatique, laissant la minéralité des sols s’exprimer en toute élégance.

Éditions Terre vivante. Les secrets de la cuisine à IG bas

Vous êtes contraint de limiter vos apports de sucre et de surveiller l'indice glycémique de vos aliments ? Vous en avez marre de ne jamais réussir à vous rassasier et êtes victime de fringales ou de "coup de barre" ? Vous souhaitez arrêter vos grignotages intempestifs, entraînant fatigue et kilos en trop ?

Petit futé. Luberon

Ce guide est destiné à tous les voyageurs qui partent en week-ends, courts séjours ou même en voyage et qui recherchent un ouvrage avant tout informatif, mais néanmoins complet et au meilleur prix.

Kermesse aux poissons de Théoule-sur-Mer. Les restaurateurs ont la pêche !

Pour cette 21e édition, du 1er  au 28 février 2018, dix restaurateurs déclineront, une fois de plus, une grammaire iodée, toujours plus alléchante, une ode à l’iode, saine et bonne pour la santé.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse