15e année - N° 641 - Du 22 au 27 mai 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Le professionnel de la restauration doit s’assurer de la conformité des marchandises à l’achat et à la réception, car il en devient responsable dès qu’il les accepte.

RECOMMANDATIONS. Ainsi, le choix des fournisseurs doit être rigoureux, il appartient à chaque établissement de restauration de choisir des fournisseurs disposant de toutes les autorisations nécessaires et notamment concernant l’agrément sanitaire européen.
Une fois le fournisseur sélectionné, la phase de livraison reste une étape importante pour s’assurer de la conformité sanitaire des denrées alimentaires réceptionnées, voici quelques recommandations à respecter:
1- Les conditions de transport (état et température du véhicule)
Le recours à des engins spéciaux répondant aux spécifications ATP est obligatoire pour le transport de denrées périssables.
Chaque engin en circulation relevant de l’ATP (accord relatif aux transports internationaux de denrées périssables) dispose :
• d’une attestation de conformité technique (papier).
• des autocollants de marquage apposés en haut et à l’avant, de part et d’autre des faces latérales de la caisse.
• la codification du marquage permet de reconnaître la technique de production de froid des engins, leur isothermie et leur classe.
La propreté et le rangement du véhicule doivent également être satisfaisants.
2- La température des produits
Une prise de mesure de la température d’un produit choisi parmi ceux ayant la température de conservation la plus basse dans le chargement est à effectuer :
• une première vérification peut être faite avec un thermomètre infrarouge à visée laser (attention ! la mesure peut être faussée si le film plastique n’est pas en contact du produit ou s’il y une surface réfléchissante),
• ou (de préférence) avec une sonde de température placée entre 2 conditionnements,
• en cas de non-conformité, avant refus de la marchandise, la mesure est à confirmer par une vérification à cœur avec un thermomètre à sonde conforme à la norme EN 13485,
• les températures règlementaires à respecter sont données dans l’arrêté ministériel du 21 décembre 2009 mais les températures de conservation sont également indiquées sur l’étiquetage.
3- L’état des produits et des emballages
Une vérification visuelle est à réaliser pour contrôler par exemple :
• absence de moisissures, verdissement, corps étrangers ou d’insectes,
• poissons frais : état de la glace,
• œufs : coquilles intactes, utilisation recommandée avant 21 jours,
• coquillages ou crustacés vivants,
• cartonnages en bon état (pas de trace de chocs ni d’humidité ou salissures),
• boîtes de conserves ni cabossées, ni rouillées,
• conditionnement sous vide ni percé ni gonflé.
4- La conformité de l’étiquetage
Un étiquetage est obligatoire sur les produits préemballés, il doit être en langue française et comprendre les mentions obligatoires telles que (liste non exhaustive) :
• dénomination de la denrée,
• liste des ingrédients avec allergènes en exergue,
• n° de lot à des fins de traçabilité,
• date de péremption (en toute lettre, pas d’abréviation),
• quantité nette,
• coordonnées du fabricant,
• Estampille sanitaire,
• mentions spécifiques : exemples origine, mode d’emploi…
Au moment de la vérification de l’étiquetage, contrôler que la date de péremption est en cours de validité voire suffisamment longue pour vous permettre de gérer vos stocks.
5- La quantité
Une vérification sera faite de la quantité livrée par rapport à la quantité commandée. Elle joue un rôle dans la facturation mais également pour la traçabilité.
6- La documentation interne
Une fois les contrôles terminés, une trace écrite doit être conservée, il peut s’agir d’une fiche de contrôle à réception ou d’annotations sur le bon de livraison.
Il est primordial de veiller à enregistrer et traiter les non conformités.
Si toutes ces étapes vous paraissent fastidieuses à mettre en place, n’hésitez pas à contacter votre agence BVC expertise la plus proche pour vous aider.

Sources :
• Règlement (CE) n° 853/2004
• Arrêté ministériel du 21 décembre 2009
• Guide des bonnes pratiques d’hygiène restaurateur
• economie.gouv.fr - agriculture.gouv.fr


• BVC expertise
Agence Nice Côte d’Azur
Tél. (0)4 93 20 02 04

bvc@securite-alimentaire.com
http://www.securite-alimentaire.com

Publié le 12 février 2018
le balicco

Dernières actualités

Althoff hôtel Villa Belrose à Gassin. Une virée dans les régions italiennes

Après quelques retouches lors de la fermeture hivernale, la Villa Belrose a entamé sa 21e saison avec l'indispensable Robert-Jan Van Straaten à la direction et le même chef en cuisine, Pietro Volonté.

Bello visto à Gassin. Une rénovation bonifiante

Sylvain et Laurence Humbert ont profité de l'hiver pour embellir leur bar-hôtel-restaurant, idéalement placé en sentinelle à l'entrée du village sarrasin et offrant une idyllique terrasse avec une vue imprenable et panoramique sur le golfe de Saint-Tropez.

Le cœur des chefs. En immersion chez Christophe Bacquié

De très nombreux chefs de cuisine, producteurs, vignerons, ont répondu à l’invitation de Anne et Jean-Philippe Garabedian, à l’occasion de la parution du numéro 3 de leur magazine semestriel.

Spiaggetta dei Balzi Rossi à Vintimille. Poisson exquis par Relais & Châteaux

Deux fins connaisseurs et défenseurs des produits de la mer, Mauro Colagreco, chef du Mirazur à Menton et Hugo Roellinger, chef du Coquillage à Cancale, proposent, le 2 juin, un délicieux déjeuner autour du poisson.

Odyssey. Hôtel Métropole Monte-Carlo. Carme Ruscalleda, sept étoiles Michelin, prend ses quartiers d’été

Cet été, durant les dîners des mois de juillet et août, du mardi au samedi, la brigade de Carme Ruscalleda s’installera près de la piscine de l'hôtel 5 étoiles monégasque.

Coya Monte-Carlo. L'alliance d'une cuisine péruvienne contemporaine à une expérience culturelle

Monte-Carlo société des bains de mer annonce la première ouverture en Europe, après Londres, du très primé groupe de restaurants latino-américain.

Golden tulip Sophia Antipolis. Servé Vromen, nouveau chef

Après deux ans à la tête du restaurant Le Servan, le chef Mathias Vila cède sa place de chef cuisinier à Servé Vromen pour rejoindre le Golden Tulip Bordeaux Euratlantique.

La palme d'or - Hôtel Martinez à Cannes. Le dîner très exclusif du jury du festival international du cinéma

À l’occasion de la 71e édition, les membres du jury ont pu découvrir le lundi 7 mai, le menu imaginé par Christian Sinicropi, chef cinéphile 2 étoiles Michelin. Une création en référence à la filmographie de Cate Blanchett, présidente du jury 2018.

Bionazur à Nice. Les 20 ans d'un salon précurseur

En plein centre de Nice, 70 exposants passionnés viendront présenter leurs productions, produits et services : alimentation, vins, appareils ménagers pour cuisiner sain, cosmétiques, bijoux, vêtements, services...

École hôtelière d'Avignon. La photo, ça se déguste

Parmi les festivités organisées pour célébrer ses 50 ans, l’école hôtelière d’Avignon organise une exposition photos dont l’entrée est libre.

La maison du pâtissier des Bouches-du-Rhône. La légende du Colombier®

Comme chaque année, pour que la tradition perdure, les artisans de La maison des pâtissiers des Bouches-du-Rhône vont fabriquer ce succulent gâteau, spécialité emblématique de la création de Marseille, que vous trouverez chez votre pâtissier aux fêtes de la Pentecôte.

Fête des mères

Le champagne est le cadeau idéal pour faire pétiller de bonheur votre maman. Focus sur 9 bouteilles de bulles de plaisir à partager.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

L'actualité est très internationale cette semaine avec le premier chapitre pour le tout nouveau Pays Afrique du Sud et le chapitre de printemps, suivi d'un dîner d'Épicure au Pays Chine.

Le vin de la semaine. Franck et Olivier Mousset. Clos Saint Michel rouge

Le "grand vin" du Clos Saint Michel vient de remporter la médaille d'or au concours de la Saint Marc de Châteauneuf-du-Pape, une belle reconnaissance de ses pairs décernée par la fédération de l'appellation.

Château la Verrerie à Puget-sur-Durance. Nouvelle boutique

Château la Verrerie vous invite à venir découvrir sa toute nouvelle boutique et son espace de dégustation situé dans le domaine à Puget-sur-Durance.

Lazzaretti. Les pâtes artisanales et bio made in Provence

Depuis 1936, la marque Lazzaretti, basée à Entraigues-sur-la-Sorgue, à proximité d'Avignon, fabrique des pâtes selon des méthodes artisanales ancestrales. Le groupe familial Biovence développe la marque aujourd'hui.

Éditions de La Martinière. Peas&Love

Nous avons tous envie de transformer notre environnement urbain et de nous réapproprier notre alimentation : manger bon et sain, à partir de produits frais et locaux.

Éditions L'Harmattan. Penser l'art de la cuisine

Le discours philosophique et le discours gastronomique entre histoire, esthétique et politique.

Éditions L'Harmattan. L'origine fait-elle vendre le vin ?

Actes du colloque du 15 novembre 2014 à Ferrals-les-Corbières.

Éditions de La Martinière. Chocolat facile et gourmand

Si le chocolat a toujours eu une place privilégiée dans les livres de Sophie Dudemaine, elle ne lui avait jamais dédié un ouvrage entier.

Les éditions de l'homme. Desserts et gourmandises sans allergènes

Dans cet ouvrage, l'auteur nous apprend ses trucs et astuces pour faire à la maison, de la pâtisserie sans allergènes.

ABCDaire gourmand. Parcours de chefs

Dans son souci permanent d’évolution, l’email-gourmand, en partenariat avec Balicco, vient de mettre en ligne un abécédaire qui présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, travaillant dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, reconnus pour leur professionnalisme, leur compétence, leur présence et leur notoriété.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse