15e année - N° 620 - Du 11 au 17 décembre 2017
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Votre établissement manipule, transforme, déconditionne, reconditionne et entrepose sous température contrôlée des produits d’origine animale pour les céder à un autre établissement ... votre activité peut-être soumise à l’obtention d’un agrément sanitaire européen.

DÉFINITIONS. En préambule, quelques définitions pour y voir plus clair :
• Production primaire : il s’agit de « la production, l’élevage ou la culture de produits primaires, y compris la récolte, la traite et la production d’animaux d’élevage avant l’abattage. Elle comprend également la chasse, la pêche et la cueillette des produits sauvages ».
• Commerce de détail : il correspond à « la manipulation et/ou la transformation de denrées alimentaires ainsi que leur entreposage dans les points de vente ou de livraison au consommateur final, y compris les terminaux de distribution, les traiteurs, les restaurants d’entreprise, la restauration collective, les restaurants et autres prestataires de services de restauration similaires, les commerces, les plateformes de distribution vers les grandes surfaces et les grossistes ».

Qui est concerné ?
D’un point de vu général, les établissements qui manipulent, transforment, déconditionnent, reconditionnent et entreposent sous température contrôlée des produits d’origine animale pour les céder à un autre établissement sont soumis à agrément. Y sont aussi soumis les établissements retransformant un produit d’origine animale. Des exigences spécifiques à chaque secteur sont également prévues dans les sections sectorielles de l’annexe III du règlement (CE) 853/2004 et sous la forme de fiches sectorielles publiées sur le site du ministère de l’Agriculture.
En revanche, ne sont pas concernés :
• Le commerce de détail dans le cas de remise directe au consommateur final,
• Les denrées alimentaires dites composites c’est-à-dire contenant à la fois des produits d’origine végétale et des produits d’origine animale transformés,
• Les activités limitées à la production primaire, au transport et au stockage ne nécessitant pas de régulation de la température,
• La production primaire, la préparation, la manipulation et l’entreposage de denrées alimentaires destinées à un usage domestique privé,
• L’approvisionnement direct par le producteur en petites quantités de produits primaires, du consommateur final ou du commerce de détail local fournissant directement le consommateur final,
• L’approvisionnement direct par le producteur, en petite quantité de viande de volaille et de lapins abattus dans l’exploitation, du consommateur final ou du commerce de détail local fournissant directement cette viande au consommateur final sous la forme de viande,
• L’approvisionnement direct par les chasseurs du commerce de détail local fournissant directement cette viande au consommateur final, en petites quantités de gibier sauvage ou de viande de gibier sauvage.

Modalité d’obtention
• La demande d’agrément est adressée par l’exploitant de l’établissement, avant sa mise en activité, au préfet du département d’implantation de l’établissement à l’aide du formulaire CERFA n° 13983. Cette demande doit être accompagnée d’un DOSSIER comprenant les documents descriptifs de l’établissement et le Plan de Maîtrise Sanitaire, notamment fondé sur les principes de l’HACCP.
• L’agrément ne peut être accordé qu’aux établissements dont le dossier est complet et jugé recevable et pour lesquels la conformité aux conditions sanitaires des installations, d’équipement et du fonctionnement fixées par la réglementation a été constatée par un vétérinaire officiel ou par un agent habilité.
• Si un établissement respecte les exigences en matière d’installations et d’équipements, un agrément conditionnel est accordé pour une période de trois mois. Cette période est mise à profit par l’exploitant pour fournir les éléments de vérification du bon fonctionnement du plan de maîtrise sanitaire dans l’entreprise. Avant la fin de cette période, si un contrôle officiel établit que les conditions sanitaires sont respectées, l’agrément (dit définitif) est accordé. Dans le cas contraire, l’agrément conditionnel peut être renouvelé pour une nouvelle période de trois mois. La durée totale de l’agrément conditionnel ne peut excéder six mois.
• L’agrément sanitaire est matérialisé par une marque d’identification ovale apposée sur l’étiquetage, qui comporte le code ISO pays, le numéro d'agrément et union européenne.

Bon à savoir. Une liste de tous les établissements agréés est tenue à jour et publiée sur le site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.
Bases réglementaires et sources d’information :
Niveau européen : (CE)178/2002, (CE)852/2004, (CE)853/2004
Niveau national :
• Arrêté ministériel du 8 juin 2006 modifié
• Instruction technique DGAL/SDSSA/206-355
Site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

• Agence BVC expertise Nice Côte d’Azur
Tél. (0)4 93 20 02 04

bvc@securite-alimentaire.com
http://www.securite-alimentaire.com

Publié le 11 septembre 2017

Dernières actualités

Les collectionneurs. Plus de 146 000€ versés aux Restaurants du cœur

Dans le cadre de la 33e campagne d’hiver des Restaurants du cœur, près d’une centaine de chefs de la marque présidée par Alain Ducasse organisait, mardi 5 décembre 2017, 12 dîners dans 12 villes de France.

Chefs world summit 2017 à Monaco. Bilan de la seconde édition

Les 26, 27 et 28 novembre, la scène mondiale de la gastronomie s’était donnée rendez-vous au Grimaldi forum, sous le haut patronage et en présence de S.A.S. le prince Albert II de Monaco. Retour sur les moments forts.

Compagnons cuisiniers et pâtissiers de la Cayenne de Nice. Zoom sur le menu du dîner de gala de l'ADEC

Le rendez-vous a été pris pour notre 8e dîner de gala caritatif en faveur de l’ADEC France Benin ce jeudi 16 novembre 2017, à l’hôtel de luxe 5 étoiles Royal Riviera à Saint-Jean Cap-Ferrat.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Encore une semaine chargée pour les disciples, avec la finale nationale "Jeunes talents Escoffier" Pays Catalan et Occitan, la réunion pour la réorganisation du Pays Italie, le 31e chapitre d'hiver dans les Hauts de France et la participation à la fête de la Saint-Jacques de Trouville-sur-Mer.

Le mas de Pierre à Saint-Paul de Vence. Audrey Jorge , nouvelle directrice

Le Relais & châteaux vient de fermer ses portes pour la période hivernale, mais l’équipe se prépare activement à la réouverture prévue pour le 9 mars 2018, avec une nouvelle maîtresse de maison.

InterContinental Marseille - Hôtel-Dieu. Lancement de son bar à bulles

Plus que jamais, champagne est synonyme de soirées festives au Capian ! Le bar du 5 étoiles marseillais vient en effet d'inaugurer sur sa grandiose terrasse face aux Vieux-Port un tout nouveau bar à bulles à l'ambiance chic, décalée et conviviale.

Chaîne des rôtisseurs de Monaco. Le champignon à l'honneur

Premier dîner amical à Monaco ville, à côté du palais princier, premier galop d’essai réussi au restaurant L’aurore.

BVC expertise. Les auto contrôles en restauration commerciale

L’auto contrôle comprend toute forme d’examen, de vérification, de prélèvement ou toute autre forme de contrôle sous la responsabilité du propriétaire d'une entreprise du secteur alimentation, pour garantir la sécurité alimentaire des aliments.

Le vin de la semaine. Château de Riquewihr. Dopff & Irion. Riesling les murailles 2011

La mention ″Les murailles″ correspond aux vignes plantées en riesling. La proximité des remparts de la ville a donné son nom au vin. Ce vignoble bénéficie d’un microclimat favorable à la lente maturation du riesling ; son sol complexe (strates variées de marnes, gypse et éboulis de grès) produit des vins intenses et structurés.

Éditions Privat. Encyclopédie passionnée de la gastronomie en Occitanie

Évoquant le vaste éventail des produits du terroir occitan, ainsi que les portraits de producteurs régionaux, cette collection prône la valorisation d'un territoire abondant et attractif. Suivront d'autres ouvrages, vin et eau, viande et gras, fruits et légumes.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse